Trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées [3 conseils]

Trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées [3 conseils]

Entreprendre et réussir reconversion professionnelle

Que diriez-vous si je vous disais que la majorité des personnes qui veulent quitter leur job ne le font pas, car elles attendent d’avoir une idée de projet professionnel extraordinaire ?

Aujourd’hui, je vais partager avec vous comment arrêter de gâcher votre temps dans ce job que vous voulez quitter en découvrant comment trouver des idées de projet professionnel pour se lancer.

Comment trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées ?

Vous sentez-vous bloqué dans votre job actuel parce que vous n’avez aucune idée de projet professionnel pour la suite ?

Et voulez-vous savoir combien d’idée de projet professionnel je vais vous donner dans cette vidéo ?

Zéro !

Je ne pense pas que trouver une idée de projet professionnel provenant de quelqu’un d’autre que vous, vous amènera bien loin.

En revanche, je vais vous donner 3 conseils pour trouver une idée de projet professionnel.

Plutôt que de chercher à comprendre ce qu’il se cache derrière le manque d’idées, je vais vous apprendre comment né une idée.

Trouver une idée de projet professionnel
Trouver une idée de projet professionnel

1- Comment né une idée de projet professionnel

On a déjà tous entendu des histoires où une personne a eu un déclic et à trouver une idée de projet professionnel qui lui a fait changer de vie.

Et ce qui nous amène à penser que les bonnes idées sont le résultat d’un brillant talent exceptionnel ou d’une chance hasardeuse.

Une idée née grâce à votre environnement.

Une idée née en écoutant, en observant, en échangeant avec les autres, voire même en lisant.

J’ai constaté que les personnes qui se sentaient bloquées ne lisaient pas assez ou n’étaient pas assez curieuses de partir en exploration.

Une idée de projet professionnel a besoin de deux facteurs clés pour que vous la preniez en compte.

Le besoin et l’opportunité face à un potentiel problème.

Les meilleures idées font toutes face à un problème.

Si vous identifiez un problème, vous serez moins dans l’autocritique ou à vous mettre la pression inutilement.

Au contraire, vous évaluerez la grandeur de l’opportunité.

Si vous observez suffisamment votre environnement extérieur, les personnes autour de vous, et ce qu’il se passe, ça sera facile pour vous d’identifier le problème et votre esprit vous aidera à créer tout naturellement des solutions.

Soyez-en convaincu, car vous savez que l’être humain a cette facilité à trouver des problèmes.

Fiez-vous donc à cette capacité naturelle et laissez les solutions venir à vous.

Arrêtez de vouloir trouver l’idée parfaite

Mais pour ça, lisez, parlez, échangez, écoutez et arrêtez de courir après l’idée parfaite.

Car vous ne pourrez valider votre idée de projet professionnel qu’en la mettant en pratique dans le monde réel avec des personnes réelles.

La pire chose à faire est de passer trop de temps à perfectionner votre idée de projet sans avoir fait des tests ou rencontrer d’autres personnes pour la confronter à la réalité.

Évitez de faire partie de ces personnes qui pensent trop et ne jamais passer à l’action.

Tuer l’idée dans l’oeuf

Le problème, ça n’est pas votre manque d’idées de projet professionnel (et vous voyez j’identifie un problème) le problème c’est que vous tuez l’idée avant même de l’expérimenter, car vous vous dites que « ça n’est pas un métier » ou « je ne pourrais jamais en vivre ».

Ah bon ! Comment vous le savez ?

  • Des modèles économiques pour augmenter votre revenu, il y en a des dizaines !
  • Des scénarios pour développer votre idée de projet professionnel en parallèle de votre job ou de vos études, il en existe des dizaines !

C’est le manque d’observations, d’informations et de connaissances qui vous font penser ça, alors développez votre capacité à observer, à analyser, à interpréter ou à créer et on se donne rdv dans 6 mois !

Il vous faut élargir votre vision restreinte de la naissance d’une idée de projet professionnel et pour cela, allez échanger avec des personnes qui ont déjà changé de métier, des personnes qui ont osé se reconvertir, des personnes qui ont quitté leur job pour créer leur activité.

Vous en trouverez des témoignages de personnes sur le groupe Facebook les voies des multipotentiels et sur ma chaîne YouTube.

Alors, allez-y !

2 – Une idée de projet professionnel cohérente

J’ai tendance à dire que si vous bloquez, c’est que vous êtes incohérent.

Quand une idée, une personne, une action vous bloque, c’est que cette idée, cette personne, cette action est incohérente avec ce que vous êtes. Donc vos valeurs, votre vision, votre personnalité, etc.

La plupart des personnes vont opter pour une reconversion professionnelle identique au métier qu’elles connaissent déjà et qui ne les épanouit pas.

Positionnez-vous sur des compétences, connaissances et tâches pour lesquelles vous prenez plaisir.

Exercice pour trouver des idées de projet professionnel

Donc je vais vous inviter à prendre un stylo, une feuille et à lister

  • Toutes les expériences professionnelles où vous avez été satisfait de vous ?
  • Tout ce que vous avez apprécié apprendre ces dernières années ? Listez tous les thèmes.
  • Tout ce qui vous a fait vibrer ? Un projet, un échange, un événement, etc.
  • Toutes les sources de plaisir dans vos expériences professionnelles ?
  • Et toutes les compétences où vous avez pris plaisir à les mettre en pratique ?

Pourquoi vous ne trouvez pas d’idées finalement ?

Une compétence c’est un savoir-faire et il faut bien la distinguer avec une tâche.

Car il y a beaucoup de professionnels de la reconversion qui ne savent pas faire la distinction entre une compétence et une tâche.

Et dans les compétences, il y a les compétences techniques et les compétences douces.

  • Coder, c’est une compétence technique.
  • Organiser, c’est une compétence douce qui peut-être associer de la technicité.

Vous voyez la nuance ?!

Une de mes compétences douces, c’est “former” et ma compétence technique c’est la “conception pédagogique”.

Et les tâches liées à la conception pédagogique c’est “l’analyse de l’existant par des recherches”, “la réalisation d’un story-board pédagogique”, “le design du contenu”, etc.

Ça, ce sont des tâches, donc si vous bloquez pour identifier vos talents et ce que j’appelle votre zone d’excellence, c’est aussi à cause de cette confusion.

Une fois que vous aurez fait tout ça :

  • Identifiez des thèmes.
  • Regroupez tout ça.
  • Puis voyez quelles sont les idées qui reviennent souvent.
  • Transformez ensuite ces idées en idée de projet professionnel puis en projet concret.
Trouver une idée de projet professionnel
Trouver une idée de projet professionnel

3- Oser valoriser votre idée

On a trop tendance à croire que pour trouver une idée de projet professionnel il faut que ça soit difficile, douloureux et compliqué.

C’est faux !

Je vais vous présenter d’autres points à prendre en compte pour trouver une idée de projet professionnel.

L’apprentissage

Je parlais d’apprentissage tout à l’heure.

  • Quelle connaissance, quelle compétence voulez-vous apprendre ?

J’ai appris à concevoir des cours captivants et efficaces pour des étudiants comme j’aurai aimé avoir quand j’étais étudiant.

Résultat : j’ai eu des notes de partielles et TD excellentes.

L’apprentissage peut-être un moyen extrêmement enrichissant pour trouver une idée de projet professionnel même si vous êtes débutant.

La chose la plus enrichissante pour moi est d’apprendre de nouvelles compétences et de savoir d’où je pars et de réfléchir à comment je pourrai investir plus de temps à la pratique pour devenir meilleur.

Je pense que le conseil que je vous partagerai c’est : donnez-vous du temps surtout lorsqu’il s’agit d’apprendre une nouvelle compétence.

Vous serez peut-être découragé par votre niveau au début, mais dans un an, vous serez probablement impressionné par le chemin parcouru.

L’émotion

Une autre façon de trouver une idée de projet professionnel est de savoir ce qui vous fait vibrer émotionnellement.

Pour réussir à long terme, il est important de démarrer un projet professionnel en parallèle de son job qui nous mobilise vraiment.

Sinon il sera difficile à l’avenir de trouver la volonté et l’énergie de travailler pendant votre temps libre.

Et si vous voulez rester cohérent dans votre projet, il est nécessaire de préserver votre énergie, votre volonté donc votre discipline.

Je porte de l’amour à ce que je fais, j’aime ce que je fais, c’est ça qui me permet de continuer à faire ce que je fais depuis 2014.

Et l’amour que j’ai pour mon projet me porte pour faire de grandes choses.

La thérapie

Un autre moyen pour trouver une idée de projet professionnel c’est ce que ça vous apporte.

Peut-être que vous vous dites que prendre du temps hors de votre travail pour vous consacrer à un projet professionnel est épuisant, éprouvant, énergivore… mais ça peut aussi être l’inverse.

Si vous prenez plaisir à vous impliquer dans ce projet, ça vous fera du bien !

Si ce projet vous fournit de l’énergie, cela aura comme un effet thérapeutique sur vous.

Ça sera beaucoup plus facile pour vous de trouver le temps pour vous y consacrer.

Et inutile de le rappeler que c’est important de vous amuser.

Le fait d’être un adulte ne doit pas vous empêcher de vous amuser.

  • Quand je suis en formation, je prends plaisir !
  • Quand je coache, je prends plaisir !
  • Quand je fais des TD ou des cours, je prends plaisir !

Et je m’amuse à enseigner ou à former.

Pour moi, le plus important pour trouver une idée de projet professionnel c’est de s’amuser et prendre plaisir quel que soit l’idée, quel que soit votre projet, quel que soit la situation.

Pour passer à l’action et trouver une idée de projet professionnel

Pour finir, je vous invite à faire cette première action :

Si vous voulez être sûr de réussir à trouver une idée de projet professionnel, il vous faut intégrer ce moment de réflexion dans votre planning.

Si autant de gens n’arrivent pas à tenir leurs résolutions en début d’année c’est parce qu’elles n’intègrent pas cette résolution dans leurs plannings.

Pour trouver une idée de projet professionnel, c’est pareil !

Alors, prenez votre planning, votre agenda smartphone ou votre agenda papier et inscrivez-y dedans un moment de 30 minutes de réflexion où vous ne ferez que ça.

Moi j’avais appelé ce moment-là, « l’heure de briller ».

Vous pouvez l’appeler “l’heure de réflexion, de joie, l’heure de se faire plaisir, etc.”

Et on se donne rdv dans 6 mois !

Voilà, j’espère que ces 3 conseils vous aideront à trouver une idée de projet professionnel.

Pour aller plus loin :

Si vous voulez accélérer le processus pour trouver une idée de projet professionnel et tester la faisabilité de vos idées, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Pas encore prêt pour être coaché ?

Recevez le guide ultime pour trouver le job idéal à coup sûr. Inscrivez-vous en cliquant sur l’image en-dessous.

A lire aussi :

Trouver des idées : s’inspirer ou copier les autres ?

Idée Business : Comment trouver une idée de business ?

Trouver un objectif de vie : Les 3 seules clés que vous devriez utiliser

Démarrer une entreprise : trouver une idée de boite qui déboîte !

TROUVER SA VOIE : savoir que l’on est sur le BON CHEMIN

Il a osé… quitter Virgin radio pour devenir Kinésiologue

Il a osé… quitter Virgin radio pour devenir Kinésiologue

Changer de métier

Si devenir kinésiologue est récemment devenu votre objectif professionnel, alors soyez bien attentif au témoignage de Franck qui va vous parler à coup sûr.

Franck a fait le choix de se reconvertir en kinésiologue après une longue expérience dans une grande radio française bien connue des jeunes générations.

Enfant, il rêve d’une chose, travailler à la radio.

Pendant des années il se donne les moyens de mettre un pied dans ce monde.

Il finit par rentrer par la petite porte en travaillant au standard de la radio.

Il travaille avec les plus grands de la radio jeune en faisant les matinales.

Son job le passionne et lui prend beaucoup de temps… et d’énergie.

Après un rythme intense et quelques années, il fait un burn-out.

Ce burn-out sera le début du commencement d’une nouvelle vie.

Il décide de quitter son job à la radio pour faire une formation de kinésiologue.

Franck et moi avons quitté notre job au même moment et nous nous sommes lancés à notre compte aussi à la même période.

Je vous invite à écouter son témoignage de kinésiologue et d’ancien salarié.

Il a osé… quitter son job de COMPTABLE pour devenir WEB-DESIGNER

Il a osé… de conseiller Pôle Emploi à RIGOLOGUE

Il a osé… Fuir la défense et les STARTUPS pour devenir PIANISTE

Elle a osé… quitter son job de consultant et devenir créatrice de bijoux

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte

Changer de métier : 11 Clés pour oser quitter son job et ne plus se mentir

Changer de métier : 11 Clés pour oser quitter son job et ne plus se mentir

Changer de métier

Changer de métier : 11 Clés pour oser quitter son job et ne plus se mentir

J’ai envie de vous dire : il l’heure de changer de métier !

Vous ne trouvez pas que c’est dommage ?

Vous avez étudié et travaillé dur pour arriver là où vous êtes.

Vous avez obtenu un diplôme, puis ce job pour lequel vous vous prépariez.

Mais maintenant, ça ne semble plus vous correspondre, vous avez envie de changer de métier.

D’où vient cette envie de changer de métier

Vous vous levez le matin sans entrain.

Vous allez au travail à reculons.

Quand vous êtes avec vos collègues, vous ne vous sentez pas à votre place et vous vous dites : “Qu’est-ce que je fais là ?”

Je sais ce que vous vivez car j’ai vécu exactement la même chose.

  • Moi aussi je pensais avoir trouvé le bon job avec le bon salaire.
  • Moi aussi j’étais chargé à bloc et plein de bonnes intentions les premières semaines.
  • Moi aussi j’étais sûr d’avoir trouvé le job idéal avec des missions intéressantes et un environnement de travail où je me sentirai bien.

Ma vie pouvait sembler géniale de l’extérieur, mais de l’intérieur, j’avais désespérément envie d’autre chose, j’avais déjà envie de changer de métier.

  • Peut-être que comme moi à l’époque, vous ressentez de la colère ou de la tristesse ?
  • Peut-être que cette voix au fond de vous qui vous dit de changer de métier est de plus en plus forte ?
  • Peut-être que quand vous pensez à votre avenir, ça vous préoccupe, ça vous inquiète et ça vous fait flipper ?

L’anxiété de changer de métier


– Et si les choses ne fonctionnaient pas si je change de métier ?

– Et si je ne pouvais pas faire assez d’argent si je quitte mon job pour entreprendre ?

– Et si je venais à regretter ma décision ?

Ces questions vous semblent familières ?

Vous avez déjà pensé à évaluer votre vie ?

Vous vous êtes déjà demandé qu’est-ce qui est le plus effrayant pour vous ?

  • Rester là où vous êtes pour une durée indéterminée ?
  • Ou tout ce qui pourrait vous arriver si vous quitter votre job ou changer de métier ?

Moi comme la plupart des personnes qui me choisissent pour travailler ensemble, on a finalement tous trouvé le courage de quitter la sécurité d’un travail en entreprise pour trouver une véritable vocation dans notre vie.

Si vous êtes tiraillé entre votre envie de changer de métier, votre envie de changement tout court et votre peur de l’inconnu, suivez ces 11 conseils qui vous aideront à évaluer votre vie et enfin trouver le courage de changer de métier et de poser votre démission.

    1. Peur du regret plutôt que de l’échec

Vous avez peur d’échouer ou peur de regretter ?

Si vous échouez, vous aurez essayé et appris quelque chose.

Mais le regret, en revanche, c’est une autre affaire.

Vous regrettez ce qui ne s’est pas produit.

Vous regrettez dès qu’il est trop tard.

Échouez est effrayant, mais le regret l’est encore plus.

Je sais que vous préféreriez essayer au lieu de regretter un jour de ne pas du tout avoir essayé.

  1. Choisissez de vivre en cohérence avec vos choix plutôt que par défaut

Changer de métier, quitter son job, se reconvertir, changer de travail, changer de job, quitter son travail, reconversion professionnelle, trouver sa voie

Changer de métier : 11 clés pour quitter son job

Revenez en arrière et rappelez-vous de la vie que vous vouliez quand vous étiez enfant.

Est-ce que cela ressemble à ce que vous vivez aujourd’hui ?

Il y a quelque temps, j’ai posé cette question à Sarah, une cliente.

Une des choses qui lui est venue à l’esprit était qu’elle voulait que sa vie tourne autour du développement et de l’humain.

Aujourd’hui, elle travaille dans l’intégration des nouveaux arrivants de son entreprise.

Ne vous contentez pas de la médiocrité ou d’une vie par défaut. Décidez de faire des choix cohérents pour créer la vie qui vous ressemble.

C’est le seul moyen d’y arriver.

Alors, osez changer de métier !

  1. Sachez que beaucoup vivent la même chose

Vous êtes normal !

Je dis ça car quand je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul à ne pas être satisfait d’un métier bien payé et d’avoir peur de le quitter, ça m’a réconforté.

Vouloir changer de métier ou vouloir quitter un job, qu’il soit bien payé ou non, c’est comme cracher dans la soupe.

Mais vous n’avez pas à culpabiliser d’être dans un endroit qui ne vous convient pas.

Vous êtes simplement humain !

Comprenez que ce que vous ressentez est normal, mais choisissiez d’agir… ou pas.

  1. Imaginez le pire des scénarios

Quelle est la pire chose qui puisse vous arriver si vous changez de métier ou si vous quittez votre travail?

  • Peut-être que vous devrez trouver un autre emploi à plein temps ?
  • Peut-être que vous serez sans harnais de sécurité, incapable de vous occuper des personnes qui dépendent de vous?

Si vous définissez clairement le pire des scénarios réaliste que vous pouvez vivre, vous savez comme moi que vous vous préparerez à ne pas vous retrouver dans cette situation et à diminuer la probabilité de chance que ça arrive.

L’argent est la première des fausses préoccupations.

Si l’argent faisait votre bonheur vous ne seriez pas là à me lire.

  • Si l’argent vous préoccupe, qu’est-ce qui vous empêche d’assurer vos finances le temps de votre transition ?
  • Ou de vous organiser ?
  • Ou de trouver un autre emploi si les choses ne se passent pas bien ?
  1. Vous travaillez mieux quand vous faites ce que vous aimez

Si vous êtes bon dans quelque chose qui vous intéresse, et que vous faites quelque chose que vous aimez faire…

Comment est-ce que vous vous sentiriez ?

Je me la suis posé cette question dès que j’ai ressenti l’envie de changer de métier.

J’ai trouvé ma zone d’excellence qui m’a orienté dans ce que je fais aujourd’hui.

Imaginez un instant à quel point vous pourriez devenir formidable si vous faisiez cette chose que vous aimez faire ?

  1. Suivez votre intuition

Aux septiques de l’intuition, permettez moi de vous dire que je suis très pragmatique, très dans la logique.

Ça ne m’a pas empêché d’avoir eu le sentiment persistant en moi pendant des années, que ce que je faisais n’était pas la bonne chose.

Vous pouvez toujours essayer de repousser, refouler, mettre de côté ce sentiment.

Ça reviendra, vous pouvez me croire.

Changez de tactique et choisissez de vous écouter.

Ça n’est que quand j’ai compris le message qui se cachait derrière mon ressenti que j’ai pris la décision de dire “au revoir président”.

Le malaise que vous ressentez est une bonne chose. Cela vous indique que votre système de guidage interne fonctionne correctement.

Et qu’il vous aiguille dans une direction qui vous correspond.

    1. Revenez au présent

S’inquiéter pour l’avenir ne changera rien !

Ça vous empêche de tirer le meilleur parti de ce moment.

Aujourd’hui compte plus que demain.

C’est le seul endroit où vous avez le contrôle.

Alors, concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire maintenant pour aller dans la direction que vous voulez.

  1. Définissez votre pourquoi

J’ai quitté mon job parce que je voulais travailler avec ce qui me tient à cœur : l’humain.

J’en avais marre de bosser sur des processus.

Je voulais travailler dans un job où je pouvais m’exprimer pleinement et avoir un impact positif sur le monde.

Si vous comprenez bien pourquoi vous quittez un job ou que vous voulez changer de métier, vous comprendrez l’intérêt de prendre des risques.

Cela vous aidera à savoir pourquoi est-ce que vous vous levez le matin, vous resterez engagé dans votre démarche et vous resterez concentré dans la bonne direction.

  1. Ca ne sera jamais le bon moment

Je sais ce que vous vous dites, le moment n’est jamais bien choisi pour changer de métier.

  • Peut-être que vous êtes jeune et que vous attendez d’avoir plus d’expériences.
  • Peut-être que vous êtes plus âgé et avez besoin de plus de temps pour apprendre de nouvelles choses.
  • Ou peut-être que vous venez d’être promu et que vous attendez de voir ce que ça va donner.

Le moment parfait n’arrivera jamais !

Le moment ne viendra jamais où toutes les conditions seront réunies.

Quand vous accepterez cette idée, vous comprendrez que le bon moment c’est maintenant.

  1. Quelle image voulez-vous laisser à vos descendants ?

Changer de métier, quitter son job, se reconvertir, changer de travail, changer de job, quitter son travail, reconversion professionnelle, trouver sa voie

Changer de métier: 11 clés pour quitter son job

Imaginez-vous avoir quatre-vingt-dix ans et être sur votre lit de mort.

En regardant votre vie, comment voudriez-vous que votre histoire se déroule?

Je sais que vous voudriez quitter ce monde avec un grand sourire, en vous disant que vous avez tiré le meilleur parti de votre séjour ici.

Et que vous avez vécu une vie fidèle à vous-même et non la vie que les autres attendaient de vous.

Pas vrai !?

  1. Offrez votre valeur ajoutée

Nous sommes tous différents et chacun à une richesse à apporter.

Ne privez pas le monde de cette richesse.

Il y a quelques temps de cela, j’ai travaillé avec une startup qui améliore le travail en équipe dans les entreprises.

Leurs fondateurs auraient très bien pu rester dans leur job de salarié.

Au lieu de ça, ils ont développé leur activité intelligemment et ont pris la décision d’apporter de la valeur ajoutée aux entreprises.

Quand ils m’ont invité à leur soirée, j’ai discuté avec leurs nombreux clients, tous sont heureux de les connaître et de les avoir vu passer dans leur entreprise.

Vous avez quelque chose de spécial que vous pouvez offrir à ce monde et je suis là pour vous aider.

Alors, faites-vous confiance et montrez-moi ce que vous avez au fond de vous !

Vivre par choix plutôt que par hasard

Je sais que ça n’est pas facile de vivre de la frustration et de rester dans un boulot pas épanouissant.

Je sais que ça n’est pas facile de d’assumer ses choix de quitter son job et de changer de métier sans se tromper.

Je sais que ça n’est pas facile de se demander quoi faire de sa vie ?

Mais rester pourrait être une erreur encore plus importante.

Vous ne savez pas comment les choses peuvent tourner si vous démissionnez.

Mais voici ce que vous savez : rester là où vous êtes ne vous conduira probablement pas là où vous avez envie d’être.

  • N’auriez-vous pas envie de vivre une vie par choix plutôt que par défaut ?
  • N’auriez-vous pas envie de regarder en arrière et de vous dire que vous avez tout fait pour créer la vie que vous désirez au lieu de souhaiter avoir eu cette vie ?
  • N’auriez-vous pas envie de tenter votre chance plutôt que de vivre avec des regrets ?

Qui sait, vous pourriez créer la vie qui vous ressemble.

Je serai là pour vous aider.

Alors contactez-moi et demandez votre séance découverte pour explorer la faisabilité de votre projet de reconversion professionnelle en cliquant ici.

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

A lire aussi

Il a osé… quitter son job de COMPTABLE pour devenir WEB-DESIGNER

Elle a osé quitter son job de consultant et devenir créatrice de bijoux

Elle a osé quitter son job et son confort pour créer sa boîte

5 autres raisons de quitter son job

10 excellentes raisons de quitter son travail

3 mensonges à stopper pour vivre pleinement son potentiel

3 mensonges à stopper pour vivre pleinement son potentiel

Comment se motiver

3 mensonges à stopper pour vivre pleinement son potentiel

“A la fin, ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années.”

Abraham Lincoln

Je n’ai aucun talent !

Je vais vous partager l’histoire d’un client.

Ce client, on va l’appeler Sarah.

Sarah travaille avec moi pour que je l’aide à révéler son réel potentiel.

Lors d’une séance, elle m’a dit un truc hallucinant !

Elle m’a affirmé, je dis bien “affirmé”, qu’elle n’a aucun talent, qu’elle n’a pas de potentiel.

Elle me dit Jordane :

“Je pensais que je serais motivé pour enfin révéler mon potentiel toute seule, mais à chaque fois, je me freine en me disant que je n’ai aucun talent.”

Et à chaque fois, elle n’y arrivait pas.

Ne pas vivre pleinement son potentiel peut durer longtemps

utiliser pleinement son potentiel, vivre pleinement son potentiel, vivre son potentiel, comment utiliser pleinement son potentiel, potentiel citation, utiliser son potentiel citation, exploiter son potentiel citation

vivre pleinement son potentiel

Ça fait 5 ans que ça dure comme ça pour elle.

5 ans !!!

C’est long 5 ans !

Elle me dit :

“Ce n’est pas que je n’ai jamais eu de résultats dans ma vie, mais j’ai l’impression de ne pas vivre mon plein potentiel.”

Et ça, elle se le répète tous les jours, dans tout ce qu’elle fait.

Quand elle conduit pour aller au taf, quand elle fait la vaisselle, quand elle se coiffe, quand elle se brosse les dents.

Je lui ai dit :

“Wôw !!! Ca doit être fatiguant ! Tu te reposes quand ?”

C’est toujours le bon moment pour se dévaloriser

C’est tout le temps le bon moment pour se rappeler qu’elle n’a pas de potentiel.

Finalement, en l’écoutant, je me suis dit intérieurement : “Hé bien si, elle a eu des résultats.”

Pas ceux qu’elle attendait.

  • Elle est devenue experte en navigation hasardeuse sur le web.
  • Elle est devenue experte en comparaison avec les autres.
  • Elle est devenue experte en négociation intérieure avec elle-même.

“Je suis tellement coincé dans ma vie…”

“…mais non tu as un potentiel…”

“…mais non je ne vais nulle part…”

Elle a trouvé la meilleure façon pour se vider de toute son énergie, de sa confiance en soi et rester bloquée au même stade.

Le meilleur moyen pour ne pas vivre pleinement son potentiel

Elle s’est créé de nouveaux compagnons, des trolls intérieurs alimentés par la peur du vide et le manque d’estime de soi.

Et ce qui s’est passé c’est qu’elle est devenue de moins en moins friande de son soi-disant mantra de motivation et de toutes ces vidéos de motivation qu’il y a sur le net.

Elle s’est dit :

“Je veux du concret maintenant, je veux des résultats !”

Et on s’est mis à travailler ensemble.

La prise de conscience

Elle a réalisé que vivre pleinement son potentiel commencé par s’interdire de se raconter ces trois grands mensonges :

Mensonge n ° 1 :Il est productif de se battre pour vivre pleinement son potentiel.

utiliser pleinement son potentiel, vivre pleinement son potentiel, vivre son potentiel, comment utiliser pleinement son potentiel, potentiel citation, utiliser son potentiel citation, exploiter son potentiel citation

vivre pleinement son potentiel

Lorsque vous mettez toute votre énergie au mauvais endroit, c’est comme nager à contre-courant.

Et qu’est-ce qui se passe si vous nagez à contre-courant toute la journée ? Tous les jours ?

  • Vous vous fatiguez.
  • Vous buvez la tasse.
  • Vous vous faites submerger.
  • Et vous n’arrivez plus à remonter à la surface.

Lorsque vous dépensez toute votre énergie en vous disant que :

  • Vous n’êtes pas assez bon,
  • vous n’êtes pas assez bien,
  • vous ne faites pas les choses assez bien ?

Il ne vous reste plus beaucoup de temps et d’énergie pour vous.

Et l’essentiel ce sont les résultats.

Ne vous méprenez surtout pas par rapport à ce que je viens de dire.

Sarah, elle, était trop occupée à chercher son plein potentiel.

Elle a lu des tonnes de livres.

Elle a fait plusieurs tests en ligne pour trouver ses vrais talents et des tests pour trouver sa voie.

Elle a fait cette erreur que tout le monde fait :

Regarder les job boards, les sites d’emplois pour voir ce qui pourrait lui convenir. Elle a regardé ce que faisaient les autres. En bref, elle regardait partout, sauf en elle !

  • Elle ne faisait pas attention à ce qui lui donnait de l’énergie, du plaisir, de l’adrénaline.
  • Elle ne faisait pas attention à ce qui la fascinait.
  • Elle ne faisait pas attention à ce qu’elle ressentait.

Au lieu de cela, elle écrivait les avantages et les inconvénients de potentiels emplois qu’elle trouvait.

Faire ça, sert autant que de donner des coups d’épée dans l’eau.

Il y a quelque temps, elle a enfin pris conscience qu’elle savait déjà ce que signifiait de mener une vie significative, riche et pleine de sens.

Tout est une question d’attention.

Et surtout, une question de s’écouter.

S’écouter est la base et c’est la plupart du temps la solution à vos problèmes.

Vous prenez ainsi les mesures nécessaires pour vérifier avec vous-même :

  • ce qui vous fait du bien,
  • ce qui vous stimule intellectuellement ou émotionnellement,
  • ce qui vous fait du mal,
  • ce qui vous mobilise
  • et ce qui vous fascine.

Il s’agit de vous donner la permission d’explorer et d’expérimenter, un tout petit pas à la fois.

Et si nécessaire, d’ajuster en utilisant votre niveau d’énergie et votre jauge d’émerveillement comme une boussole pour vous guider dans la création d’une vie énergique et brillante.

Une vie qui vous inspire.

Une vie qui vous ressemble.

Vous comprenez mieux pourquoi j’ai appelé ma société osez briller et son slogan ?

Mensonge n° 2 : Vivre pleinement son potentiel, c’est vivre une vie sans échec, sans crainte et sans tristesse.

utiliser pleinement son potentiel, vivre pleinement son potentiel, vivre son potentiel, comment utiliser pleinement son potentiel, potentiel citation, utiliser son potentiel citation, exploiter son potentiel citation

vivre pleinement son potentiel

Combien de personnes fuient la souffrance ou veulent éviter ce qu’elles ne veulent pas ?

Elles sont convaincues que pour vivre pleinement son potentiel, cela signifie vivre heureux pour toujours et à jamais comme dans un compte où le bonheur est éternel.

Vous en venez à croire aux mythes.

Vivre pleinement son potentiel signifie vivre avec ce sentiment de peur et d’y aller quand même.

  • Cela signifie que vous prenez conscience de votre plein potentiel quand vous commettez des erreurs et que vous en tirez des leçons.

Vivre pleinement son potentiel signifie voir les choses telles qu’elles sont, et non pas ce que vous pensez qu’elles devraient être et agir en contrepartie.

  • Cela signifie vous donner la permission de ressentir ce que vous faites, et non pas ce que vous pensez devoir ressentir.
  • Cela signifie vivre et explorer le pourquoi vous vous sentez ainsi.

Et là, et seulement là, vous trouverez vos réponses.

C’est à ce moment que vous révélerez votre plein potentiel.

C’est à ce moment que vous commencerez à exploiter votre génie.

Mensonge n° 3 : Je ne suis pas assez bon

Sarah a développé une croyance qui en est devenue une conviction par la suite.

Elle croyait ne pas être assez bien.

Comme Sarah, lorsque vous vous dites “je ne vis pas mon plein potentiel!”, vous vous dites inconsciemment: « vous n’êtes pas assez bon comme vous le voudriez ».

Mais, vous vous racontez des bobards !

Et ce bobard est un mensonge tellement décourageant.

Comme Sarah, apprenez que c’est votre choix de croire ou non à ce mensonge.

Il est de votre devoir de laisser tomber ce mensonge et de choisir un point de vue plus objectif.

Sarah a compris qu’elle pouvait faire ce choix chaque minute de ses journées.

Et c’est ce qu’elle a fait.

Elle a fait ce choix.

Et c’est ce qu’elle continuera de faire, encore et encore.

Vous êtes meilleur que vous ne le pensez, et vous pouvez l’être, tout de suite, maintenant.

C’est grâce aux erreurs que vous êtes prêt à assumer que vous révélerez votre plein potentiel.

Vivre pleinement son potentiel ne consiste pas à éviter de faire des erreurs. Mais de mettre toute son énergie, toute son attention, tout son cœur dans ce que vous vivez.

Exploiter son plein potentiel

Sarah est maintenant en train de renouer avec son plein potentiel à travers tout ce qu’elle fait et du travail que l’on fait ensemble.

  • Elle a fait des choix, elle a choisi d’explorer.
  • Elle a choisi de s’explorer.
  • Elle s’est choisie.

Vivre pleinement son potentiel, c’est faire son truc, petit à petit, à son rythme, de la manière la plus fabuleuse et imparfaite.

Certains aimeront cette idée, d’autres non.

Mais vivre pleinement son potentiel, c’est être cool avec ça plutôt que d’essayer de plaire à tout le monde.

Sarah a fini de vivre la vie de quelqu’un d’autre.

Son plein potentiel lui donne la permission d’être qui elle est et de puiser dans son moi unique.

Elle me disait se sentir effrayée et excitée, fière et déterminée, euphorique et inspirée;

Ce ne sont là que quelques-uns de ses nouveaux compagnons de route sur ce long chemin fascinant qu’est la voie du plein potentiel.

Et ils ne sont pas entrés dans sa vie par accident.

Elle a choisi de les inviter l’un après l’autre.

Une pensée positive stimulante à la fois.

Et pour vous aussi, ça la même.

Pour aller plus loin :

Si utiliser pleinement son potentiel fait partie de vos priorités et que vous voulez vous en servir pour réaliser vos projets professionnels, pensez au coaching. Contactez Jordane en demandant votre séance découverte.

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

A lire aussi

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

Être MULTIPOTENTIEL c’est avoir les défauts de ses qualités

Être multipotentiel et faire un choix : entre appréhension et damnation

Perfectionnisme : 3 étapes clés pour se débarrasser de ce poison

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Comment se motiver

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Vous savez comme moi que c’est le progrès qui fait avancer le monde.

Le progrès modifie nos styles de vie.

Il change et améliore des millions de vie dans le monde.

Pour continuer d’améliorer nos conditions, le monde a besoin, non pas de consommateurs, mais de créateurs.

On en est là, grâce à l’audace de certains créateurs et innovateurs qui ont su donner vie à leur imagination en créant, encore et toujours.

Regardez tout ce qui se passe en ce moment avec l’intelligence artificielle, le digital, les nouvelles technologies.

Et plus tard avec les humanoïdes.

Qui sait, dans un avenir proche ou lointain il sera possible de transférer sa conscience dans un ordinateur.

Faire quelque chose de sa vie en créant

Laissez-moi vous dire ceci, il est de votre devoir de créer et de partager avec le monde votre meilleure production, votre meilleur travail, votre meilleur projet…

Vous n’avez même pas besoin d’avoir l’ambition de changer le monde, juste de créer.

Sortez de votre cachette, montrez votre créativité au monde.

Il vous faut prendre conscience que les grandes découvertes de notre époque proviennent d’intuitions qui ont mis le temps à prendre forme, à maturer, pour se connecter à d’autres idées et ça s’est fait au fil du temps.

Ne ratez jamais une occasion de montrer votre travail et de le partager aux autres.

Faites quelque chose, peu importe l’ampleur du travail.

Le seul travail qui compte, c’est le travail qui crée une valeur durable dans le temps.

C’est un travail qui fait ressortir le meilleur de vous, le meilleur de vos capacités, le meilleur de votre potentiel.

C’est un travail qui vous rend créatif.

Il n’y aura jamais de bon moment pour faire quelque chose de sa vie

Si vous êtes du genre à attendre un alignement des planètes ou une opportunité qui vous permettront de partager votre travail, vous n’y êtes pas du tout.

Ce genre d’attentes tue vos rêves.

Être dans l’attente ralentit votre progression et vous fait procrastiner.

Si vous avez toujours eu envie d’écrire un livre, commencez à écrire.

Et n’attendez pas d’être sûr de le vendre.

Faites-le simplement parce que vous le pouvez.

Les fausses vérités sur la créativité

Je vais vous part d’un constat que j’ai fait depuis que je côtoie des entrepreneurs à succès.

C’est qu’aujourd’hui plus que jamais, ce sont l’attitude, le courage et l’engagement qui l’emportent sur les antécédents, les gènes et le talent.

Vous n’avez pas besoin d’être bien né avec une cuillère en or dans la bouche pour réussir, l’ascenseur social est en panne depuis des années.

Sachez qu’il est plus facile de choisir soi-même et de faire quelque chose de sa vie qui a de la valeur.

Il n’a jamais été aussi facile de prendre la décision d’être responsable de son propre travail.

Faites-vous confiance, faites confiance en ce que vous êtes capable de faire et ayez confiance en votre potentiel.

Réveillez votre potentiel en faisant de ce que vous faites un art et jusqu’à ce que vous soyez si bon qu’on ne puisse plus l’ignorer.

Arrêtez de vivre votre vie à moitié endormi

Attendre le moment parfait n’a jamais payé.

Vous pouvez attendre toute votre vie.

D’ailleurs depuis combien de temps vous êtes dans la salle d’attente ?

10 jours ? 10 mois ? 10 ans ? 20 ans ?

  • Il est temps de choisir votre avenir.
  • Il est temps de choisir la vie que vous voulez avoir.
  • Il est temps de choisir la réputation que vous voulez avoir.

L’action engendre des résultats. Le résultat engendre l’action.

Faites, réussissez ou échouez et répétez le processus.

Vous deviendrez inarrêtable.

Le secret du bonheur et de la confiance en soi

J’ai une autre chose importante pour vous et que je vous invite à retenir pour faire quelque chose de sa vie.

L’un des secrets du bonheur et de la confiance en soi ; c’est la création.

Je ne sais pas pour vous, mais les fois où j’ai été, le plus heureux, le plus énergique, le plus confiant était pendant ces moments où j’étais dans mon flow de création, dans mon état de flux.

Mais je suis plus heureux quand je suis coincé dans le “flux” de la création ou dans un “état de flux” comme l’explique le psychologue Mihaly Csikszentmihalyi.

Un jour j’ai lu que lorsque vous créez, au lieu de consommer, votre niveau de plaisir augmente, par opposition à votre besoin. Être dans la création vous procure un bonheur beaucoup plus durable et profondément satisfaisant que de consommer.

Plutôt que de vous demander “quoi faire de sa vie” ? Comme j’ai l’habitude de l’entendre.

  • Demandez-vous quel public voudriez-vous servir ?
  • Avec qui voudriez-vous travailler ?
  • De quelles connaissances ou arts disposez-vous pouvant être réutilisé, remodelé et réinventé ?

Créer est le clé

Laissez votre authenticité s’exprimer et laissez aller sur ce que vous pensez être pour enfin devenir la personne que vous êtes réellement.

Choisissez de créer et de partager votre travail tous les jours.

Nous ne sommes plus comme Einstein, Leonardo et Mozart.

Il n’y a pas besoin de leur ressembler pour que le monde ait vraiment besoin de vous !

Chacun de nous est créatif. La création n’est pas un don.

On est tous nés créatifs, seulement vous avez arrêté de l’être pour diverses raisons, l’école en fait partie.

Si certains sont plus créatifs que d’autres, c’est parce qu’ils continuer de l’être toute leur vie.

C’est comme parler ou marcher.

Aussi c’est comme si vous vous étiez arrêté de marcher ou de parler.

Vous en serez toujours capable, mais vous aurez besoin de pratique.

Choisissez de redevenir créatif et vous vous en sortirez toujours.

Et quand vous le ferez, transmettez-le à votre entourage, à vos enfants, à vos amis, à vos collègues et aux personnes que vous rencontrez.

Célébrez la créativité de vos enfants, même si cela ressemble à quelque chose qu’aux yeux de vos enfants.

Le monde a besoin de créateurs

Le monde a besoin de votre contribution.

Construisez des choses.

Partagez votre authenticité.

Les entreprises, les écoles, les institutions, les associations, ont besoin de personnes qui inventent des choses.

  • Les écrivains partagent leurs expériences et éduquent grâce à leur créativité.
  • Les entrepreneurs créent des choses qui améliorent votre quotidien.
  • Il y a aussi des millions de personnes qui ont une capacité créative et ayant des connaissances techniques et qui choisissent de partager leurs projets avec le reste du monde, même si ce n’est pas parfait.

Le monde a besoin de personnes suffisamment courageuses pour entreprendre des projets qui les font vibrer.

Le monde a besoin de plus de créateurs, et non pas plus de consommateurs.

Commencez votre vie d’aventurier et expérimentez-la avec audace.

Être créatif signifie jouer un rôle actif dans le monde plutôt que de rester passif.

Laissez un impact dans votre vie.

Et créez votre propre monde plutôt que de le consommer.

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

Pour aller plus loin :

Si faire quelque chose de sa vie est important pour vous et que vous avez le projet de changer de métier et que vous voulez en explorer la faisabilité, pensez au coaching. Contactez Jordane en demandant votre séance découverte.

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

reconversion professionnelle

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

Réussir son enquête métier

Vous êtes à l’étape de l’enquête métier dans votre projet de reconversion professionnelle ? Félicitations vous êtes à deux doigts de changer de métier.

Seulement voilà, vous ne savez pas comment faire une enquête métier ?

Pas d’inquiétude, on va voir ça ensemble !

L’enquête métier pour valider son projet de reconversion professionnelle

L’enquête métier est l’étape indispensable pour permettre de confronter ses idées à la réalité et réussir sa reconversion professionnelle.

Mais surtout pour ne pas tomber dans le fantasme ou l’idéalisation d’un métier.

À cette étape vous avez dû faire un travail de veille informationnelle et de préparation.

J’entends par là une cartographie ou bien des fiches des métiers, des fonctions ou des secteurs d’activités que vous voulez explorer.

Si vous ne l’avez pas fait, je vous invite à procéder à cette étape avant de vous lancer dans une enquête métier afin que vous ayez le maximum d’informations utiles pour vous aider à poser vos questions.

À ce sujet voici quelques exemples de questions à poser pour son enquête métier.

Exemple d’enquête métier

Si vous aimez le jeu de rôle/Jeu de société Sherlock Holmes, vous allez adorer cette partie-là.

Pour cette enquête métier, vous devez d’abord enquêter sur vous-même, vous avez donc identifié les choses importantes à retrouver dans votre futur métier.

Ces choses importantes doivent se retrouver dans vos questions d’enquête métier.

J’entends par choses importantes, vos besoins, vos valeurs et vos objectifs.

Adapter vos questions !

Après il y aura toujours des questions basiques que vous pourrez poser à n’importe quelle autre personne.

Rappelez-vous dans tous les cas que l’ensemble des réponses à vos questions doivent vous permettre d’obtenir la réponse ultime à la question « Quelle vie j’ai envie d’avoir ? ».

Enquête métier ou enquêter sur sa vie idéale ?

Si vous priorisez l’équilibre vie pro/perso car vous visez l’épanouissement professionnel au travail :

  • Demandez à votre interlocuteur comment il gère son temps pro et perso.
  • Est-ce que le télétravail est une pratique habituelle dans l’entreprise ?
  • Quelle est l’ambiance au travail et les relations hiérarchiques ou entre collègues ?
  • Etc.

Si vous mettez l’accent sur la notion de plaisir au travail :

  • Demandez-lui (ou elle) quel besoin a-t-il voulu satisfaire en choisissant ce métier ?
  • Quelle est sa plus grande source de satisfaction ?
  • Etc.

Les questions à poser

trouver sa voie citation, trouver son chemin, trouver sa vocation citation, trouver sa mission de vie citation, la solution est en vous citation, la solution est en vous, comment trouver sa voie, comment savoir que l'on est sur le bon chemin, 15 signes qui prouvent que vous êtes sur le bon chemin

Enquête métier

L’enquête métier a pour objectif de vous aider à trouver le lien entre vos compétences, vos aspirations, vos besoins et vos valeurs.

C’est comme un questionnaire de découverte de métier pour s’aider à trouver sa voie.

Ce lien vous le ferez naturellement au fur et à mesure que vous questionnerez la personne.

Vous devez ressentir de l’envie de votre côté lorsque vous écoutez parler la personne.

Si elle vous donne envie, c’est plutôt bon signe, mais veillez à toujours avoir plusieurs sons de cloche.

Car il suffit que vous tombiez sur un amoureux de son travail pour avoir une vision faussée du job.

Pensez donc à ramener les questions à vos besoins professionnels et aussi personnels.

Pour réaliser cette enquête métier, je vous préconise grandement l’utilisation d’un questionnaire ou une prise de note vocale qui restitue les dires de la personne.

Il existe quelques applications que je n’ai pas en tête, je vous invite à aller fouiller dans votre smartphone.

La personne rencontrée

  • Nom
  • Métier
  • Téléphone
  • Entreprise

Le contenu du métier et les tâches

Évitez dans votre enquête métier les questions trop vagues du style “pouvez-vous me décrire votre métier ?”.

Orientez plutôt la question en lui demandant le contenu du métier au quotidien. “C’est quoi une journée type ?”

Intéressez-vous ensuite à votre interlocuteur en lui demandant :

  • Qu’est-ce qui l’a amené à choisir ce métier ?
  • Puis demandez-lui : quel est son parcours professionnel ?
  • Quelles sont les activités et tâches qui occupent la majeure partie de son quotidien ?
  • Quelles sont les tâches plus secondaires ou occasionnelles ?
  • Quelles sont les responsabilités à assumer ?

Les compétences requises

  • Quelles sont les compétences techniques et opérationnelles nécessaires ?
  • Quelles sont les compétences pré-requises à maîtriser ?
  • Est-il nécessaire d’avoir un type d’expérience spécifique ?
  • Quelles sont les qualités personnelles essentielles pour être bien et à l’aise par rapport au poste, à l’équipe de travail, la clientèle … ?

L’environnement et les conditions de travail

  • Qu’elles sont les conditions dans lesquelles il travaille ? (Seul où en équipe, relations hiérarchiques, les temps de travail, les déplacements, la part d’autonomie et d’initiative, etc.)
  • Quel est l’environnement de travail spécifique à ce métier ? (Lieux de travail, relations, ambiance, etc.)
  • Quels sont les outils et méthodes que vous avez à disposition ?

L’accès au métier

  • Déjà y a-t’il besoin d’une formation ou plutôt d’une expérience ?
  • Si une formation est nécessaire, quels sont les diplômes reconnus ?
  • Est-ce qu’il existe des formations alternatives ?
  • Quelles sont les recommandations en termes de formation ?
  • Comment votre interlocuteur est rentré dans ce domaine ? (Stage, recrutement, cooptation ?)

L’avenir du métier

  • Quel est l’état du marché du secteur ?
  • Est-ce que le secteur recrute en ce moment ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière du métier ?
  • Quelle est son opinion vis-à-vis du futur de son métier ?

Les contraintes du métier

  • Quelles sont les contraintes du métier ?
  • Le positif du métier
  • Qu’est-ce qui vous apporte de la satisfaction dans ce métier ?
  • Qu’est-ce qui vous frustre ?
  • Quand vous sentez-vous le plus utile ?
  • Qu’améliorerez-vous dans ce métier ?

La rémunération

  • Quel est le salaire moyen pour un débutant
  • Quel est le salaire moyen après 5 années d’expérience ?
  • Quelles sont les possibilités d’augmentation ?

Les conseils

  • S’il avait un conseil à se donner à lui-même au moment de commencer, que se dirait-il ?
  • Est-ce qu’il peut vous présenter ou vous faire rencontrer d’autres professionnels susceptibles de répondre à vos questions ?

Avec tout ça, votre enquête métier sera la plus complète.

Il y a un paquet de questions, c’est pour cela qu’il vous faut être transparent, convaincant et bon communiquant de manière à ce que l’interviewé se prête au jeu de l’enquête métier sans y répondre à moitié.

Introduisez les questions naturellement sans ressembler à Raphaël Mezraoui.

Votre ressenti sur le métier et votre décision dépendront de l’intensité de ses réponses à vos questions et de sa volonté à répondre à votre enquête métier.

Alors, soyez naturel !

Bon jeu et bonne enquête métier.

Pour aller plus loin :

Si vous avez un projet de reconversion professionnelle et que vous voulez réaliser votre enquête métier, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici ou bien cliquez en-dessous pour recevoir le Guide Ultime pour Trouver le Job Idéal à Coup Sûr.

A lire aussi :

Reconversion professionnelle : Tuer son troll et quitter sa zone de confort

5 raisons de choisir le portage salarial pour sa reconversion professionnelle

Reconversion : Comment devenir coach ? Paul-Hervé Vintrou

Trouver son IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

Comment TROUVER SA VOIE PROFESSIONNELLE? 7 questions tests à se poser

Refus de choisir : choisir un métier quand on s’intéresse à tout

Refus de choisir : choisir un métier quand on s’intéresse à tout

Multipotentiel

Refus de choisir du multipotentiel : choisir un métier quand on s’intéresse à tout

  • Est-ce que le refus de choisir fait partie de votre quotidien ?
  • Est-ce que le fait de choisir une carrière toute tracée est synonyme d’ennui et d’angoisse ?

Le refus de choisir peut faire partie de votre vie surtout si vous êtes mutlipotentiel.

Si on m’avait dit à l’époque, quand j’étais étudiant que ça n’était pas un syndrome et que j’étais juste multipotentiel, ça m’aurait libéré d’un point énorme.

Les difficultés de s’orienter quand on est étudiant

citation multipotentiel, citation multipotentialité, citation emilie wapnick, la solution est en vous, citation confiance en soi, citation trouver sa voie, citation trouver sa passion, multipotentialité définition

Je me rappelle que quand j’étais étudiant, j’angoissais à l’idée de ne pas savoir quoi faire après mes études.

À chaque anniversaire c’était la panique.

J’étais obsédé par le tic tac de la montre et terrifié de ne pas trouver ma voie.

Enfin, j’étais surtout dans le refus de choisir, car j’avais peur de passer à côté de ma vie si je faisais un choix qui ne m’aurait pas convenu.

Puis quand j’ai trouvé ce que je voulais faire, je me suis dit : “hey, mais en fait je ne suis pas supposé faire qu’une seule chose dans ma vie !”

Peut-être que comme moi vous avez angoissé ou vous angoissez à trouver ce qui pourrait vous convenir ?

Et si en plus vous vous dites que la vie est trop courte, ça se rajoute à votre angoisse vis-à-vis de l’avenir.

Et ça l’est encore plus pour quelqu’un qui souhaite vivre plusieurs vies dans une seule.

La curiosité : le moteur du multipotentiel

Personnellement, ça n’est pas le fait de vouloir vivre plusieurs vies qui me fait être un multipotentiel.

C’est principalement le fait de ne pas apprécier ce sentiment d’être débutant dans un domaine.

  • Est-ce que c’est la curiosité qui m’amène à m’intéresser à tout ?
  • Ou est-ce le fait de ne pas supporter de ne pas savoir faire quelque chose ?

Il se pourrait que ça soit d’abord la curiosité…

Car dès que je sais faire une chose, je passe à une autre.

Ca pourrait très bien être la recherche de nouveaux défis qui m’amènent à passer d’un sujet à l’autre ?

En tant que multipotentiel, ce refus de choisir provient de notre besoin de nouveauté alimenté par notre curiosité.

Mais s’il y a bien une chose qui n’est pas vraiment abordée dans la multipotentialité, c’est la distinction entre ceux et celles qui ont soif de connaissances et ceux et celles qui ont soif d’expériences.

Vous voyez la nuance ?

On n’apprend pas de la même façon et ainsi on ne choisit pas de la même manière.

Alors ?

Où est -ce que vous vous situez ?

Identifier ça dans un premier temps clarifiera beaucoup de choses en ce qui concerne votre câblage interne.

Venons en maintenant à la question de choisir un métier lorsque l’on est multipotentiel.

Entre refus de choisir et choisir un métier

Premièrement, je tiens à vous faire un rappel.

Beaucoup de personnes ont tendance à oublier cette idée, le choix que vous allez faire ne vous enfermera pas pour toute la vie.

Quand vous êtes face à un choix, votre cerveau reptilien prendre le dessus et vous transforme en carapace.

Ainsi vous entretenez cette croyance que si vous faites un choix, c’est pour la vie ?

Et vous êtes constamment dans la peur de vous tromper, de la peur de passer à côté de votre vie ou de la peur d’échouer.

D’où le refus de choisir.

Choisir un métier ne vous engagera pas pour toujours alors relax et repensez à votre besoin de nouveauté et de changement.

L’ennui, l’ennemi juré du Multipotentiel

Dans tous les cas, ce que vous voulez c’est un job où vous vous sentirez utile à vous-même, utile aux autres, où vous aurez une diversité des tâches et où vous apprendrez de nouvelles choses… sur le moment.

Mais quelques mois plus tard ou bien plus tard, vous vous ennuierez.

Et si vous êtes multipotentiel, vous avez zéro tolérance avec l’ennui.

L’ennui est néfaste à votre santé mentale.

Si quelqu’un vous dit que vous êtes trop difficile et que parfois il faut faire avec l’ennui, c’est qu’il n’est pas multipotentiel, il ne sait pas ce que c’est.

Pour un multipotentiel, l’ennui est comparable à un assèchement cérébral, comme un naufrage sur une île déserte où il n’y aurait ni humains ni végétation.

C’est-à-dire un endroit où il n’est pas possible d’explorer de nouvelles choses, de créer de nouvelles choses, d’apprendre de nouvelles choses.

Et ça, c’est essentiel pour un multipotentiel !

Sans ça, c’est la déprime assurée !

Et vous savez comme moi qu’il n’est pas toujours possible d’éviter l’ennui ou de se libérer d’une situation où vous ne faites rien.

Refus de choisir pour éviter l’ennui ?

citation faire des choix, citation direction de vie, citation mission de vie, Citation chance, citation destin, citation hasard, citation avoir de la chance, citation sur le hasard, citation osez briller, citation la solution est en vous, la solution est en vous, citation objectifs, citation atteindre ses objectifs, citation se fixer des objectifs, citation atteindre objectifs, citation réalisation objectifs, citation objectif de vie

La bonne nouvelle c’est qu’en tant que multipotentiel, vous comme moi, avons un immense panel de ressources qui nous permet de toujours trouver une manière de s’orienter ou de créer un job qui a du sens pour nous.

Du moins, temporairement !

Donc avant de choisir votre prochain job, vérifiez ces 3 points :

1. Vérifiez si vous aurez la possibilité de vous consacrer du temps hors travail pour faire des choses qui nourriront vos besoins et votre curiosité.

Voyez quels seraient la marge de manœuvre et le temps alloué aux initiatives si vous avez envie de vous impliquer dans un projet d’entreprise qui vous intéresse.

Quel serait votre niveau de vie sociale ?

On est des animaux sociaux et se sociabiliser fait partie de la pyramide de maslow, servez vous donc de ce job pour aussi répondre à ce besoin.

Donc avant de choisir un job, vérifiez s’il est compatible avec ces 3 points cités.

2. Ne pas chercher à savoir ce que j’aime

Si vous devez faire un choix de job, un choix de vie, quel que soit ce choix, ne portez pas votre attention sur ce que vous aimez ou vous voulez, car demain vous n’aimerez peut-être plus ou ne voudrez peut-être plus la même chose.

Non, vous devez absolument prendre en compte votre besoin de nouveauté, d’apprendre et d’explorer.

Et surtout, tout ce qui alimente votre curiosité.

3. Vous devez faire des choix en fonction des possibilités d’assouvir votre curiosité.

Je l’ai déjà dit en tant que multipotentiel, ce qui vous dope c’est l’apprentissage, la nouveauté, l’exploration.

Et ça tombe bien, car la curiosité stimule l’imagination, le travail créatif et l’innovation.

La revue scientifique Neuron, spécialisée dans le domaine des neurosciences, a publié les résultats d’une étude qui confirmait que la curiosité améliore l’apprentissage et la mémoire.

L’étude a révélé que la curiosité libère de la dopamine, cette molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux et qui est souvent associée au développement de la motivation.

La curiosité, le remède contre le refus de choisir

La curiosité a d’ailleurs motivé certaines des découvertes les plus marquantes de l’histoire.

Un exemple classique est la curiosité de Steve Jobs pour les polices de caractères qui l’a amené à assister à un cours, apparemment inutile, sur la typographie et à développer sa sensibilité au design.

Plus tard, cette sensibilité est devenue une partie essentielle des ordinateurs Apple.

Beaucoup de grandes inventions ont été trouvées grâce à la curiosité. La curiosité et l’envie d’en savoir plus sur les choses du monde qui nous entourent.

Le refus de choisir ? Non ! Le refus du statu quo !

Je fais une parenthèse, si il y a bien une chose qui nous caractérise en tant que multipotentiel, c’est le refus du statu quo.

L’accepter c’est être en manque de curiosité, ce qui signifie d’une certaine manière, être défaitiste.

Et ça peut-être dangereux, car cela engendre complaisance et résistance au changement.

  • Pour en revenir aux inventions, c’est grâce à la curiosité de Newton qui avait besoin de trouver une réponse à la question « pourquoi la pomme tombe sur le sol plutôt que d’aller vers le haut ? » qu’on a trouvée la loi de la gravité.
  • Alexander Graham Bell avait un intérêt pour le langage et était curieux des signaux sonores. En 1876 le prototype du téléphone est né.
  • L’imprimerie a contribué à démocratiser les connaissances et a facilité la diffusion de l’information et la communication.

Bien que de nombreux aspects de nos vies se soient adaptés à l’ère du numérique, l’attachement que l’on a pour les livres, les publicités, les panneaux d’affichage et même votre blog favori n’existerait pas comme aujourd’hui sans l’invention révolutionnaire de Gutenberg.

Donc, ne tombez pas dans le refus de choisir parce que vous êtes intéressé par tout

Car, bien souvent, il s’agit de trouver comment continuer à explorer, créer, rester curieux, ouvert d’esprit et laisser le champ des possibles ouverts, tout en trouvant une trajectoire, une cohérence, une place qui vous permet de gagner en confiance et de capitaliser sur vos expériences.

Alors, choisissez toujours la curiosité !

En tant que multipotentiel, vous avez cet avantage sur ces millions de personnes qui ont cessé d’être curieuses de faire de nouvelles expériences qui refusent d’assumer leurs responsabilités en construisant des routines.

Et la routine est incompatible avec la multipotentialité

Suivez votre curiosité


Vous n’êtes pas dans le refus de choisir, vous ne vous intéressez pas à tout, car tout est intéressant.

En refusant de choisir et en pensant s’intéresser à tout vous préservez juste votre champ des possibles afin d’anticiper une possible voie sans issue qui vous déconnecterait de qui vous êtes.

C’est pour cette raison que vous n’avez pas d’expertise à proprement parler.

Et une autre chose très importante, domptez votre envie de conserver votre liberté de choisir.

Car en étant dans le refus de choisir vous préservez votre liberté de choisir, méditez là-dessus.

Suivez donc votre curiosité elle vous emmènera là où vous devez aller.

Où vous devez être pour exprimer vos potentiels.

Et c’est la curiosité qui nourrit votre besoin d’être passionné et laisse le champ des possibles ouvert.

Je suis passionnément curieux

Personnellement, c’est ma curiosité qui m’aide à me former continuellement pour développer mes activités et à m’ouvrir à de nouvelles opportunités.

Cela m’aide à explorer des sujets que j’apprécie ou dont j’ai besoin sur le moment pour augmenter les possibilités d’être moi-même.

“Je n’ai pas de talent particulier. Je suis juste passionnément curieux », c’est ce qu’à un jour dit Albert Einstein.

Nourrir et développer votre curiosité vous aidera à sortir du refus de choisir et à découvrir une trajectoire pro ou perso incroyable.

Vous pouvez ne pas être passionné tout le temps par ce que vous faites.

Mais votre curiosité, vous pouvez l’activer n’importe quand.

Et vous pouvez construire sur ce que vous connaissez déjà.

Ne vous inquiétez donc pas de ne pas trouver votre passion … pour l’instant.

Restez ouvert d’esprit et soyez prêt à apprendre, à désapprendre et à réapprendre en trouvant les réponses que vous cherchez.

Votre curiosité aboutira sur une découverte incroyable.

Quelque chose pour laquelle vous pourrez facilement vous identifier et poursuivre en tant que but.

Donc, choisissez de rester curieux et vous serez étonné jusqu’où ça vous amènera.

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

Perfectionnisme : 3 étapes clés pour se débarrasser de ce poison

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

Trouver son IKIGAI & sa raison d’être : les questions TESTS BONUS à se poser

Réussir sa vie : ce que l’on ne dit jamais

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

 

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

Se remotiver

Affirmation de soi au travail : comment oser s’affirmer et être soi même

On me parle souvent d’affirmation de soi et la question que l’on me pose régulièrement c’est : “comment s’affirmer au travail et être soi-même ?”

À cette question je réponds systématiquement :

“Eh bien tu vas déjà mettre de côté ta recherche d’approbation permanente des autres et de vouloir te faire aimer plutôt que respecté!”

Si vous avez cliqué sur cet article et que vous le lisez jusqu’au bout, c’est que l’affirmation de soi est un sujet plus qu’important pour vous.

L’affirmation de soi, la compétence ultime !

L’affirmation de soi est l’une des compétences relationnelles la plus exceptionnelle.

Si vous voulez apprendre à vous défendre avec tact, à vous faire entendre sans agressivité et à exprimer vos idées ou votre désaccord avec franchise, il vous faut vous efforcer d’améliorer cette compétence de l’affirmation de soi.

Avant de savoir comment améliorer cette affirmation de soi, il faut que je mette les choses au clair par rapport à ce que vous avez surement dû entendre plein de fois à la TV, sur le net, dans des livres, etc.

C’est cette phrase qu’on voit partout dans les citations, sois toi-même !

Être soi-même et s’affirmer ? Oui mais pas n’importe comment

Affirmation de soi citation, s'affirmer citation, peur citation, sans limites citation, reconversion citation, trouver sa voie citation, changer de vie citation

Affirmation de soi : s’affirmer et être soi-même

Comment s’affirmer et être soi-même si on est un timide, un peureux ou un violent ?

C’est paradoxal !

Vous n’allez pas vous laisser aller à votre timidité, à votre peur ou à votre violence en acceptant ces défauts et en obligeant les autres à les supporter tout en leur disant, je suis comme ça, je suis moi-même.

Là on ne parle pas d’affirmation de soi, on parle d’être soi-même en prenant le soi pour ce qui est, pour ce que vous êtes déjà.

Ce qu’on recherche c’est être soi-même en mettant en avant votre potentiel plutôt que vos défauts, en mettant en avant votre valeur personnelle plutôt que vos limites.

Donc, être soi-même en prenant en compte ce que vous voulez devenir.

3 clés pour améliorer l’affirmation de soi

Avant d’aller plus loin, je vous invite à porter votre attention sur ces 3 choses.

  • Soyez d’abord conscient de votre propre identité
  • Soyez authentique et ouvert à la réalité du monde et à autrui.
  • Et faites fructifier votre potentiel.

Permettez-moi de vous poser cette question :

  • “Comment est-ce que vous vous sentez lorsqu’un collègue, un manager ou un prof prend une décision que vous estimez injuste vis-à-vis de vous ou de votre situation ?”
  • “Que vous êtes pris de cette angoisse qui vous évite de vous exprimer ?”

Vous vous sentez frustré, vous êtes dans un état d’incapacité, de faiblesse… et ça vous bloque !

Et vous savez où ça pourrait vous mener ?

Á la névrose ou à la dépression nerveuse ou à des complexes perso.

Ce qui tue l’affirmation de soi

Un journaliste des années 50 nommé Kurt Baschwitz a appelé ce phénomène de mutisme, la panique muette.

Cette panique muette vous réduit au silence, à la fuite et au refuge dans une zone d’anonymat.

Et ça tue l’affirmation de soi.

C’est le même phénomène au niveau collectif engendré par le terrorisme, ils tentent de rendre silencieux la majorité d’entre nous par la terreur.

Et ça personne ne l’accepte alors faites-en autant individuellement !

Créer un terreau fertile pour l’affirmation de soi

Vous ne pourrez pas vous affirmer tant que vous serez dans un environnement de travail ou avec des personnes toxiques qui exercent un pouvoir contraignant et absolu sur votre situation.

Car ces personnes sont capables de briser toute manifestation d’opposition et donc de vous empêcher d’affirmer vos opinions.

Ça aussi, ça empoisonne l’affirmation de soi.

J’ai conscience que ça n’est pas toujours facile de faire coïncider son échelle de valeurs personnelles et l’échelle des valeurs officielles de votre environnement de travail.

Mais vous vous devez pour vous-même de faire reconnaître votre droit d’avoir une échelle de valeurs personnelles et à vérifier la comptabilité entre votre existence et cette échelle.

L’affirmation de soi dans sa carrière

Votre ennemi c’est la passivité.

La passivité est l’ennemi de l’affirmation de soi.

On ne gagne jamais rien à se laisser piquer ses idées, à laisser les autres s’exprimer à sa place ou à laisser les choses pourrirent.

Elle vous rend observateur de vous-même et si voulez être dans l’affirmation de soi, être soi-même et avoir une vie en cohérence avec votre échelle des valeurs, il vous faut sortir de votre zone de confort et d’anonymat.

Arrêtez d’attendre que les solutions viennent de quelqu’un d’autre que vous.

Je suis récemment retourné à la Défense, pas en tant que salarié, non non non !

Qu’on m’en préserve !

Affirmation de soi citation, s'affirmer citation, peur citation, sans limites citation, reconversion citation, trouver sa voie citation, changer de vie citation

Affirmation de soi : s’affirmer et être soi-même

Mais en tant qu’intervenant sur un projet où je devais accompagné des salariés d’une entreprise à équilibrer leur vie pro et perso.

On avançait super bien lors de l’atelier, je leur ai fait faire un exerce pour identifier leurs valeurs, les valeurs communes avec la boîte, ce qui leur manque et ce qu’ils ont besoin de faire pour palier ce manque.

Lorsque je me suis mis à poser la question des actions à poser, ils se sont tous parasités.

Pour la faire courte, ils tuaient leurs idées dans l’œuf, car ils adoptaient une posture passive.

Ils sont dans l’attente que ce type d’actions proviennent de leur hiérarchie alors qu’ils peuvent le faire à plusieurs.

Leur peur du jugement ou d’être rejeté ou de déplaire a pris le dessus sur leur confiance. Quel gâchis !

L’affirmation de soi passe par vous !

Sachez que ça ne viendra jamais de quelqu’un d’autre que vous.

Si vous avez identifié quelque chose dont vous avez besoin, faites-le, prenez-le, exprimez-le.

L’affirmation de soi passe par là !

Ne faites pas comme ces salariés qui attendront de voir ce qu’il va se passer.

Réappropriez-vous cette part de pouvoir que vous cédez aux autres, par manque de confiance ou par manque d’estime.

  • Arrêtez de croire que les autres sont plus forts, plus légitimes, plus avantagés que vous.
  • Arrêtez de vous comparer aux autres ou de rechercher leur approbation.

Vous n’obtiendrez peut-être pas tout ce que vous voulez, mais vous arriverez à vous défendre, à exprimer votre désaccord, à débloquer les situations qui vous posent problème et surtout à contrôler cette image de somnambule qui vous rend passif.

C’est ça le plus important !

Cette affirmation de soi, vous en avez besoin pour vous sentir à l’aise et avoir des relations saines et donc favoriser la confiance et la compréhension mutuelle.

Alors, commencez à passer du temps à améliorer cette affirmation de soi nécessaire pour vous préparer à l’avenir.

Même s’il y a des choses plus importantes à faire dans le présent et même s’il n’y a pas de retour immédiatement apparent à vos efforts.

Commencez maintenant à planter vos graines chaque jour

L’affirmation de soi peut radicalement améliorer votre vie.

Vous aurez peut-être l’impression que rien ne germe, mais vous serez surpris de voir combien être soi-même peut affecter votre vie et votre carrière maintenant et pour le reste de votre vie.

Pour aller plus loin :

Si vous ne vous sentez pas à votre place dans votre environnement de travail et que vous pensez de plus en plus à changer de métier, contactez Jordane en demandant votre séance découverte en cliquant ici.

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

A lire aussi :

La clé pour oser renforcer sa confiance en soi

Prendre confiance en soi par le sentiment de compétence

La peur de passer à côté de sa vie (FOMO)

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

Comment arrêter d’avoir peur du jugement des autres ?

7 choix que vous allez regretter dans dix ans