Se créer de nouvelles habitudes durables et rester zen

Se créer de nouvelles habitudes durables et rester zen

Comment se motiver

Se créer de nouvelles habitudes durables et rester zen

« Nous sommes ce que nous répétons chaque jour. L’excellence n’est alors plus un acte, mais une habitude. » – Aristote.

Si se créer de nouvelles habitudes pour vous est une nécessaire, alors permettez-moi de vous partager un moment de ma vie dans lequel, je sais que vous allez vous reconnaître.

C’était fin 2011, juste après Noël, je pensais à l’année qui allait venir, comme beaucoup d’autres personnes d’ailleurs.

J’ai constaté que j’avais beaucoup trop de marge de progression dans beaucoup trop de domaines de ma vie.

Et quand on sait que les résolutions de début d’année ont un faible taux de réussite de 8% (selon une étude de l’université de Scranton aux États-Unis), je voulais faire différemment de ce que j’avais l’habitude de faire.

Se créer de nouvelles habitudes est une question de décision

Se créer de nouvelles habitudes, ancrer des habitudes, se créer des habitudes, citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Se créer de nouvelles habitudes

Ma première décision a été de commencer à une autre date que le premier janvier.

Parce que les dates de début arbitraires ne me conviennent pas.

Le 26 décembre, j’ai pris la décision que je voulais péter la forme.

Ça faisait depuis la fac que je n’avais pas fait de sport.

Et comme beaucoup de personnes ça me faisait culpabiliser.

Je me suis fixé l’objectif de faire une séance de sport de 30min, ce qui me semblait infaisable.

Je n’avais pas de motivation, je n’avais aucune énergie et je culpabilisais encore plus.

Je me sentais bloqué.

Puis, je me suis souvenu d’une technique découverte dans un livre que j’avais lu en bibliothèque (j’ai oublié le nom).

Et à ce moment précis, je ne savais pas que cette technique allait littéralement changer ma vie.

La technique pour se créer de nouvelles habitudes

Comment se créer de nouvelles habitudes sans avoir l’impression de relire la même chose sur d’autres sites, me demanderiez-vous ?

Pour vous expliquer cette technique, il suffisait de prendre le contraire d’une idée qui peut vous bloquer.

Donc j’ai repensé à mon objectif de faire 30 minutes de sport et j’ai pensé à son contraire.

Alors, attention avec ce que je viens de dire !

Car peut-être que vous vous dites, que le contraire de 30 minutes de sport, c’est de se goinfrer de junk food sur son canap devant la TV.

Non ! Ce qui m’est venu à l’esprit, c’est le temps à y consacrer.

Selon vous, qu’est-ce qu’il se passe, si au lieu de porter ce fardeau écrasant de faire du sport, vous ne faisiez qu’un seul mouvement ?

Oui, je sais ce que vous vous dites, pour moi aussi, l’idée me paraissait ridicule et absurde.

C’est vrai en fin de compte, quand on y réfléchit si pour se créer de nouvelles habitudes, il suffit de faire une chose totalement absurde.

Notamment en faisant qu’une seule pompe et de se sentir bien comme si on avait fait quelque chose.

Mais quand j’ai arrêté de me faire du rentre-dedans en me débattant avec mes gros projets, je suis finalement revenu sur cette idée en me disant pourquoi pas, ça ne me coûte rien.

Berner son cerveau pour ancrer une habitude

Donc, j’ai fait une pompe !

Et là, vous savez ce qui c’est passé ?

J’ai fait ma pompe et comme j’étais déjà en position de pompe, j’en ai fait encore d’autres.

Après cela, je me suis échauffé.

Puis, j’ai décidé de réessayer encore une fois.

Et comme vous l’avez deviné, j’ai fini par en faire plusieurs autres.

En fin de compte, j’avais fait une séance de sport de 30 minutes.

J’ai berné mon cerveau, je lui ai fait à l’envers.

Je me suis dit ;

“Est-ce que je viens de transformer une pompe en une séance de sport de 30 minutes ?”

“Ouais, ouais tu l’as fait !”

A la suite de cela, le défi “une pompe” est né.

Il suffit d’un rien pour se créer une nouvelle routine

Se créer de nouvelles habitudes, ancrer des habitudes, se créer des habitudes, citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Se créer de nouvelles habitudes

À la suite de cela, j’ai commencé un blog pour enclencher le changement de vie que je voulais, en partageant mes avancées.

Puis, j’ai lancé le défi à mes lecteurs pour qu’il le fasse une fois par jour pendant un an pour se créer de nouvelles habitudes.

J’ai influencé beaucoup de personnes dont beaucoup ont eu des résultats.

Ça m’a valu de passer à la TV sur France 5.

Aujourd’hui, j’ai arrêté de m’entraîner seul, je me suis inscrit dans une salle où j’y vais 4 fois par semaine et je suis en pleine forme grâce à cela.

À ce moment, j’ai compris pourquoi ça marchait.

Pourquoi peu de personnes tiennent leurs résolutions ?

Je me suis toujours intéressé aux neurosciences et je l’étudie pour mes coachings.

Donc, quand j’ai lu le livre “le pouvoir de la volonté” et ses études qui démontrent que la volonté est une ressource limitée.

C’est là que tout a commencé à faire sens.

Je n’arrivais pas à me lancer dans cet entraînement de 30 minutes parce que ma volonté n’était pas assez intense ou suffisante, elle était épuisée.

En revanche, je pouvais faire une pompe et faire une séance de 30 minutes.

Car il me fallait seulement une petite dose de volonté pour passer la première.

Après quoi mon corps et mon esprit ont fini par abdiquer en cessant de résister à cette idée.

Et comme vous l’aurez compris, ce concept ne s’applique pas uniquement qu’à l’activité physique.

Mais à tous les aspects et domaines de votre vie que vous voulez améliorer.

Les mini-habitudes contrôlent votre journée


Et le meilleur moyen pour tirer parti de cette technique, c’est d’en faire des habitudes.

Qu’est-ce qui est plus important que vos habitudes?

Rien !

Vos habitudes représentent la moitié de vos comportements.

Et des comportements que vous répétez régulièrement, ce qui impacte positivement ou négativement votre vie.

Les habitudes sont le fondement de votre existence, et si ces fondations sont faibles, vous ne serez pas heureux avec votre façon de vivre.

Vous savez pourquoi la majorité des personnes ne parviennent pas à changer de vie et à se créer de nouvelles habitudes ?

La raison c’est parce qu’elles essaient d’en faire trop d’un coup.

  • Pour faire simple, si votre nouvelle habitude requiert plus de volonté que vous ne pouvez en rassembler, vous échouerez.
  • Si votre nouvelle habitude requiert moins de volonté, vous réussirez.

Et c’est aussi le cas lorsque vous êtes fatigué et que vous n’avez plus de volonté.

Comment changer votre vie avec les mini habitudes

La première chose à faire pour changer de vie, c’est d’adopter une mini-habitude.

  • Premièrement, vous choisissez une habitude ou un changement que vous voulez faire.

Cela peut être d’être plus optimiste, d’écrire 3 pages par jour ou de lire deux livres par semaine.

Sachez-le, j’ai réussi à faire ces trois choses à la fois.

  • Deuxièmement, vous minimisez ces habitudes en réduisant le résultat jusqu’à ce que ça en devienne absurde.

Faut que quand vous le dites à voix haute, vous vous faites la réflexion que c’est tellement infime que ça semble être absurde.

Pour vous donner un exemple, voici les miennes :

  1. Écrire cinquante mots par jour pour un livre
  2. Courir 2 minutes de sprint fractionné par jour.
  3. Lire deux pages d’un livre par jour

Facile, non ?

Je pourrais compléter cette liste en à peine dix minutes en tout.

Et jusqu’à aujourd’hui, j’ai répondu à ces exigences quotidiennes 100% du temps.

J’ai en fait écrit entre 1000 et 2000 mots pour le livre, j’ai sprinté 30 minutes de fractionné et lu dix à trente pages par jour, pour ces quinze jours d’affilée.

Il y a quelques années, je ne lisais pas du tout et je n’écrivais pas.

Cela fonctionne parce que votre cerveau se fait berner et mord à l’hameçon.

Il se dit :

“Oh, seulement cinquante mots ? Ouais on peut faire ça. ”

Et puis vous commencez.

Et vous constaterez, comme moi, qu’une fois que vous avez commencé, de bonnes choses se produiront.

Dix idées de mini-habitudes

Voici dix idées de mini habitudes quotidiennes que vous pouvez adopter

  1. Lire deux pages
  2. Écrire 50 mots
  3. Méditer une minute.
  4. Boire un verre d’eau au réveil.
  5. Faire une pompe.
  6. Complimenter une personne.
  7. Apprendre un paragraphe d’une leçon.
  8. Sortir et faire les 100 pas.
  9. Dire deux choses positives.
  10. Nommer 3 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.

Gardez à l’esprit que vous pouvez transformer presque tous les domaines de votre vie.

À condition de changer une seule habitude à la fois.

Sachez que c’est plus facile que vous ne le pensez.

Lâchez prise avec la pression et les attentes, et autorisez-vous à commencer maintenant.

Pour aller plus loin :

Faites aujourd’hui ce que vous repoussez depuis des années en faisant vivre vos projets. Pensez au coaching et contactez Jordane en demandant votre séance découverte.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation Osez Briller:

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

A lire aussi

Améliorer sa vie : sortir de la routine quotidienne

27 habitudes quotidiennes simples pour devenir efficace au travail

Faire quelque chose de sa vie qui nous importe profondément (Même si ça craint !)

Perfectionnisme : 3 étapes clés pour se débarrasser de ce poison

Comment SORTIR de sa ZONE DE CONFORT pour grandir ? EXEMPLE

 

Conseils pour se réinventer après un échec commercial

Conseils pour se réinventer après un échec commercial

Comment se motiver

Conseils pour se réinventer après un échec commercial

Que se passe-t-il après que vous ayez tout investi (mentalement, physiquement et financièrement) dans votre entreprise et que, d’une manière ou d’une autre, votre business s’effondre tout de même ?

Que faire après un échec commercial, Peur d'échouer, échec citation, peur de réussir, peur de ne pas réussir citation, réussite citation, citation pour se motiver, citation pour rebondir après un échec, peur d'échouer citation

Que faire après un échec commercial

La vérité est que dans toute entreprise, l’échec est une option.

C’est pourquoi les entrepreneurs sont, par définition, considérés comme des individus qui prennent des risques financiers dans l’espoir de réaliser des profits. Et des risques, il y en a. Parfois, même quand nous pensons avoir les meilleures cartes en mains, nous pouvons nous prendre un bad beat. Heureusement, il existe des moyens de rebondir et d’apprendre d’un échec commercial.

Des études ont montré que :

  • 20% des petites entreprises échouent dans leur première année,
  • 30% des petites entreprises échouent dans leur deuxième année,
  • et 50% des petites entreprises échouent après cinq ans.
  • Enfin, 30% des propriétaires de petites entreprises survivront à leur dixième année d’activité.

Un bon pourcentage de propriétaires d’entreprises pourrait se réinventer s’ils avaient la bonne information ! Certains entrepreneurs aujourd’hui couverts de succès ont échoué dans le passé avant de se réinventer, vous pouvez faire la même chose en ne baissant pas les bras.

Voici une piqûre de rappel pour vous aider à vous remettre sur les rails après un échec commercial.

Après un échec commercial : Prendre le temps de se reposer

Que faire après un échec commercial, Peur d'échouer, échec citation, peur de réussir, peur de ne pas réussir citation, réussite citation, citation pour se motiver, citation pour rebondir après un échec, peur d'échouer citation

Que faire après un échec commercial

Il n’est pas facile de s’attaquer à l’effondrement d’une entreprise, mais il faut tout de même être capable d’éloigner votre esprit des pensées négatives. C’est pourquoi vous devez prendre du recul, faire le deuil de votre investissement et surtout : VOUS REPOSER

Le manque de sommeil est l’une des causes de fatigue après une échec commercial.

Prendre du temps pour soi pour s’aider à retrouver le sommeil vous permettra de vous revigorer avant de penser à la prochaine ligne d’action cruciale.

En plus de passer du temps avec vos amis et votre famille, vous pouvez vous engager dans des tâches significatives comme la lecture, les programmes de formation en ligne, le milieu associatif, les activités sportives, les vacances…

Tout est bon pour calmer vos tensions et enfin pouvoir lâcher-prise.

Pensez positivement

Que faire après un échec commercial, Peur d'échouer, échec citation, peur de réussir, peur de ne pas réussir citation, réussite citation, citation pour se motiver, citation pour rebondir après un échec, peur d'échouer citation

Que faire après un échec commercial

Vos erreurs dans le milieu des affaires seront certainement répétées si des leçons ne sont pas apprises. Mis à part les événements imprévisibles, l’évolution des goûts des consommateurs, la mauvaise gestion financière, la concurrence malsaine, c’est souvent la négligence et les erreurs et/ou décisions commerciales irréfléchies qui contribuent à l’échec de l’entreprise.

Cependant, ne vous blâmez pas.

C’est en fait une période pour réfléchir à ce qui n’a pas fonctionné (identification du problème), afin que les leçons soient apprises et ne soient jamais répétées.

Vous avez peut-être vécu un échec commercial, mais vos compétences professionnelles et vos expériences peuvent s’avérer être votre meilleur moyen de survie pour l’avenir.

Demandez conseil à des entrepreneurs prospères

Que faire après un échec commercial, Peur d'échouer, échec citation, peur de réussir, peur de ne pas réussir citation, réussite citation, citation pour se motiver, citation pour rebondir après un échec, peur d'échouer citation

Que faire après un échec commercial

Le genre de personnes que vous consultez dans les jours d’adversité déterminera combien de temps cela prend avant de lancer votre retour.

Cherchez l’aide d’amis sages, de membres de la famille, d’associés, de conseillers et de propriétaires d’entreprises prospères.

Vous serez surpris de découvrir que très souvent, les entrepreneurs qui ont réussi ont traversé votre épreuve et en sont sortis plus forts.

Vous devez être encouragé par ce genre de témoignages.

Vivre un échec commercial fait partie de la vie d’un entrepreneur.

Si vous jouez à un jeu vidéo, il vous arrive de perdre. Vous n’arrêtez pas pour autant de jouer, vous continuez.

Faites en autant, continuez à faire vivre vos projets.

N’attendez pas trop longtemps avant votre prochain projet

Il vaut mieux ne pas attendre trop longtemps avant de vous réinventer après un échec commercial, sinon d’autres facteurs hors de votre contrôle peuvent apparaître et semer le trouble. La période de réinvention vous aura donné des indices sur ce qui ne va pas et ce qu’il y a à faire.

Alors assurez-vous que vos documents vitaux sont à portée de main pour créer une startup sans stress et obtenir l’accessibilité aux prêts. Par exemple, ayez tous ces documents à portée de main : une pièce d’identité, un justificatif de domicile, une preuve de revenu, un permis de conduire, une assurance voiture, un numéro d’identification fiscale et un historique fiscal.

Pour résumer, l’échec d’une entreprise n’est qu’un des multiples problèmes pouvant être rencontrés dans le monde de l’entrepreneuriat. La façon dont vous y répondrez est cruciale : il ne faut pas s’effondrer lorsque votre entreprise échoue. Trouvez un moyen de vous réinventer, n’arrêtez jamais de prendre des risques car si vous gagnez, vous serez heureux. Et si vous perdez encore, vous en serez d’autant plus sage pour partir sur une autre voie professionnelle.

Pour aller plus loin :

Si vous craignez de vivre un échec commercial, que vous voulez développer votre activité ou (re)créer une activité. Pensez au coaching, contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"
SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

Comment se motiver

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

  • Avez-vous le sentiment d’être un éternel amateur dans ce que vous faites ?
  • Que vous ne vous sentez pas légitime dans votre travail, voire même inférieur aux autres ?
  • Que vous avez des difficultés à reconnaître votre propre valeur ?

Sans parler de la crainte du regard des autres et de la difficulté à accueillir leurs compliments, leurs gentils mots ou retours positifs.

Mais qu’à côté de ça apprendre de nouvelles choses c’est essentiel pour vous ?

Bienvenue dans le monde des personnes qui vivent le syndrome de l’imposteur.

Le syndrome de l’imposteur s’abreuve des maux de notre société

SYNDROME DE L'IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail, citation erreur, citation échec, citation se tromper, citation sur l'échec, Citation quitter son travail, quitter son travail, quitter son job, quitter son emploi, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, citation confiance en soi, citation la solution est en vous, citation osez briller, citation faire ce que l'on veut, citation se reconvertir, citation trouver sa voie, citation pour aller mieux, la solution est en vous, citation vie professionnelle, citation changer de travail, citation pour quitter son job

SYNDROME DE L’IMPOSTEUR : la malédiction des multipotentiels au travail

Je ne sais pas si vous avez remarqué la même chose que moi, on est dans une culture étrange.

Où vous devez vous vendre en montrant que vous êtes le meilleur tout en restant “authentique”.

La plupart du temps vous pensez que vous devez être parfait, mais vous devez aussi vous sentir libre d’échouer

Vous devez être vous-même et plus encore!

Tout est fait pour que vous vous sentiez comme un imposteur, d’être illégitime.

Ca arrive à tout le monde

Pour vous faire une confidence, j’ai vécu toute ma scolarité avec ce sentiment d’être illégitime, et en entreprise ça a été pire !

La dernière fois que j’ai vécu un syndrome de l’imposteur, c’était il y a 5 jours.

Quand un client m’a fait un chèque à 5 chiffres.

Je me suis senti plus important que je pense l’être.

Puis-je suis revenu à moi-même.

Le perfectionnisme l’ami du syndrome de l’imposteur

Quand vous vous sentez illégitime, c’est par rapport à une perfection qui n’a jamais existé.

  • Alors peut-être que vous aussi vous vivez ce syndrome de l’imposteur ?
  • Peut-être que vous aussi vous vous ne vous sentez pas légitime à occuper le poste que vous occupé ?
  • Peut-être que vous aimez apprendre, mais vous êtes persuadé que vous n’en connaissez jamais assez pour vous lancer ?

Ces situations, je les retrouve chez les personnes qui sont multipotentiels.

La malédiction des multipotentiels au travail

Pour ceux et celles qui n’ont jamais entendu parler du terme de multipotentiel, je vais résumer brièvement ce que c’est.

Ceux qui connaissent laissez-moi faire une rapide description, la multipotentialité est un terme qui peut désigner à la fois une personne ayant des capacités dans deux ou plusieurs domaines tout comme des personnes touche-à-tout ayant de multiples intérêts.

Donc pourquoi est-ce que je parle de ça, car depuis mes dernières vidéos sur la multipotentialité.

Beaucoup de personnes m’ont témoigné leur soulagement de pouvoir enfin mettre des mots sur ce qu’elles vivent en société.

Beaucoup de personnes se retrouvent dans la multipotentialité de par leur parcours atypique, sans renter dans la case haut potentiel intellectuel de ceux et celles qui ne dépassent pas les 129 de QI.

Et aussi suite aux longs échanges de notre groupe Facebook les voies des multipotentiels, j’ai donc tenu à aborder le problème du syndrome de l’imposteur.

Je n’ai pas de compétences !!!

Le syndrome de l’imposteur, c’est quand vous avez l’impression de ne pas être à votre place, de ne pas être à la hauteur, de ne pas être légitime à faire ce que vous faites.

Vous êtes convaincu de ne pas avoir les compétences requises pour exercer votre job, et de ne pas être méritant des promotions qu’on vous propose.

Et qu’est-ce que vous faites habituellement, lorsque vous avez le syndrome de l’imposteur ?

Je fais semblant de poser la question, mais je connais déjà la réponse.

Eh bien, vous camouflez vos lacunes en vivant dans la crainte d’être un jour démasqué.

Relax, vous n’êtes pas un espion de la compétence.

Personne ne va vous mettre au cachot !

Pourquoi donc parler de multipotentiel et de syndrome de l’imposteur ?

Pour la simple et bonne raison que je remarque que beaucoup de multipotentiels sont majoritairement plus exposés que les autres au syndrome de l’imposteur ?

Je faisais allusion dans d’autres vidéos à l’attrait de la nouveauté des multipotentiels.

En réalité, en tant que multipotentiel je suis plus attiré par l’émotion que la nouveauté me procure, et je suppose que c’est aussi votre cas.

Vous serez d’accord avec moi, ça rend toujours euphorique d’avoir une nouvelle idée et un nouveau projet.

Et des nouvelles idées, nous les multipotentiels, on en a beaucoup.

Condamné à être un éternel amateur ?

Puisque le cerveau est continuellement en ébullition et on peut le dire, dans la recherche constante d’émotions à associer à la nouveauté. (On est d’ailleurs peut-être accro aux émotions et à l’adrénaline ?)

Je fais aussi semblant de poser cette question…

En gros, en tant que multipotentiels vous croyez être condamnés à être d’éternels amateurs, spécialistes de tout et experts en rien.

Étant moi-même une personne de nature curieuse et qui s’adapte très bien, j’ai au fil du temps développé une capacité à voguer d’un monde à l’autre.

C’est-à-dire que j’ai une nouvelle idée ou un nouveau projet.

Je suis excité et porté par ma motivation de me plonger dedans, d’explorer, de tester…

Et dès que j’ai l’impression de maîtriser le sujet dans sa globalité, les détails ne m’importent que très peu, et je passe ainsi d’un domaine à un autre.

C’est ce qui m’a permis de créer mon fil conducteur.

Un fil conducteur comme solution au syndrome de l’imposteur

Car en tant que multipotentiel qui a de la valeur à apporter au monde, votre premier objectif est de trouver le lien entre toutes vos sources de plaisirs, vos passions, tous vos intérêts, toutes vos expériences et réalisations.

Ce lien représentera ce fil conducteur, ce fil rouge qu’ont tous les multipotentiels et dont les autres justement n’arriveront pas à percevoir ce lien.

Sans ce fil rouge, vous serez difficilement à l’aise devant un recruteur, mais surtout à l’aise avec vous-même, pour parler de vous, bref pour être clair avec vous-même.

Évoluer dans un environnement de travail bienveillant

Et ce qui peut vous jouer des tours en tant que multipotentiel, c’est que vous ayez des difficultés à dissocier l’aspect émotionnel du monde professionnel.

D’où l’intérêt d’évoluer dans un environnement de travail sain où il sera possible de véhiculer ses valeurs et être soi-même.

À force d’être attiré par la nouveauté, peut-être que comme moi, vous vous ennuyez vite dans la routine, dans la répétition et peut-être que tous les 3, 5 ou 7 ans vous changerez de job comme de chemises en multipliant les expériences.

Et c’est là que le syndrome de l’imposteur vous chope en plein vol.

Et la reconversion dans tout ça ?

Car ce passage à autre chose laisse des traces sur votre CV. Et quand je dis “traces” ça n’est pas péjoratif.

Afin de mieux illustrer ce que je dis, laissez-moi vous partager la discussion que j’ai eue avec une de mes clientes qui a changé de poste, de fonction et de secteur d’activité.

Elle a intégré un poste de manager dans une nouvelle entreprise et un nouveau domaine.

Elle me dit : Jordane, je ne me sens pas à la hauteur dans ma nouvelle prise de poste, les autres ont beaucoup plus d’expériences que moi, qu’est-ce que je pourrais bien leur apporter ?

Elle est sans cesse exposée à ses doutes, comme tout multipotentiel, elle doute naturellement et constamment

Elle doute de ses compétences et minimise ses réalisations personnelles.

C’est pourtant une personne intelligente, mais elle a une distorsion négative de la réalité.

Elle se met à manquer d’objectivité vis-à-vis d’elle-même, voir même à se montrer très dure envers elle.

Elle me dit flipper de devenir une personne référente sur un sujet.

Et je ne parle même pas du fait de devoir endosser le rôle d’expert qui l’amènerait à adopter une posture spécifique, avec un vocabulaire spécifique et des codes spécifiques.

Elle me disait que, si elle avait réussi jusqu’ici dans sa vie professionnelle ou même à changer de métier plusieurs fois, c’était parce qu’elle avait eu de la chance et qu’un jour, on la démasquera.

Autant vous dire que j’avais l’impression de parler à un mur.

Jusqu’au moment où, j’ai structuré ma pensée pour lui partager 5 idées pour se libérer du syndrome de l’imposteur que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

La peur du regard des autres : 5 bonnes raisons de s’en moquer

27 habitudes quotidiennes simples pour devenir efficace au travail

Approbation des autres : 5 Raisons de ne pas la rechercher

Comment avoir confiance en soi : 3 clés d’avengers à savoir

Tout est possible si vous payez le prix

Tout est possible si vous payez le prix

Comment se motiver

Tout est possible si vous payez le prix

Vous pouvez avoir, être ou faire n’importe quoi dans votre vie si vous êtes prêt à payer le prix.

Tout est possible si vous payez le prix

Vous pouvez être une personne qui a plus confiance en elle.

Vous pouvez être une personne indépendante financièrement.

Vous pourriez être un globe-trotter en exploration changeant de pays tous les ans.

Vous pourriez être reconnu comme un expert sur le sujet de votre choix.

Vous pourriez être à la tête d’une entreprise ou d’une startup fleurissante.

Vous pourriez vous lancer dans un marathon.

Vous pourriez être une personne plus attentionnée, plus aimante.

Vous pourriez être la personne qui ose réaliser tout ce qu’elle souhaite vivre.

Vous pourriez avoir une profonde compréhension spirituelle.

Vous pourriez avoir de belles et épanouissantes relations avec un partenaire qui vous aime, des collègues de travail qui vous enrichissent, des mentors et autres personnes qui vous inspirent.

Vous pourriez être la personne que vous êtes réellement.

Vous pouvez vivre la vie qui vous ressemble et que vous êtes destiné à vivre.

Mais vous devez payer le prix.

Tout est possible si vous le décidez

Vous devez prendre une décision.

  • La décision d’être heureux maintenant !
  • La décision de suivre vos ambitions maintenant !
  • La décision de vous respecter maintenant !

Et c’est à votre portée !

Ça ne sera pas facile, mais ça en vaudra la peine.

Vous devrez abandonner certaines choses pour aller de l’avant.

Abandonnez pour mieux vous réaliser

  • Vous devrez abandonner votre conditionnement social qui vous fait croire que vous avez besoin d’être parfait pour y arriver.
  • Vous devrez abandonner vos convictions acquises pendant votre enfance que pour être heureux il faut que ça soit difficile.
  • Vous devez abandonner vos mauvaises habitudes.
  • Vous devrez abandonner vos habitudes de vivre à moitié endormi.
  • Vos habitudes de remettre au lendemain ce que vous pouvez faire maintenant.
  • Vos habitudes qu’on vous apporte la solution sur un plateau.
  • Vos habitudes de vouloir plaire à tout le monde.

Le plus grand échec est de vouloir plaire à tout le monde

Car, si vous essayez d’être aimé par tout le monde, vous finirez par ne plus vous apprécier à votre juste valeur.

Si vous essayez d’être tout le monde, vous finirez par vous effacer.

Si vous essayez d’être partout, vous ne finirez nulle part.

Vous devez choisir ce que vous voulez faire, ce que vous voulez vivre et qui vous voulez être.

Vous devez renoncer à la quantité de temps passé à réfléchir sur ce que votre entourage fait ou ne fait pas.

Vous devez renoncer aux options les plus simples.

Vous devez gérer votre état d’esprit et votre temps.

Tout est possible si vous sortez de facebook

Vous ne pouvez pas continuer de vivre dans l’illusion de vos rêves entretenus par instagram, Facebook et/ou des vidéos de motivation où on vous dit que tout est possible.

Vous devez le vouloir au plus profond de vous-même et développer votre volonté.

Car une fois que vous faites ça, vous ne vous poserez plus la question de la motivation.

Vous devez vous réorganiser.

Vous devez apprendre à dire “stop” à tous ceux et celles qui vous écartent de ce que vous voulez.

Vous devez payer le prix.

Tout est possible, si vous êtes prêt à payer le prix.

Si vous êtes prêt à payer le prix, vous pouvez avoir absolument tout ce que vous voulez.

Mais vous devez sortir de Facebook et Instagram pour arrêter de gâcher votre temps.

Que faites-vous de votre temps libre ?

Divertissez-vous 30% de votre temps, mais passez les 70% restants à apprendre, à vous développer et à créer.

Filtrez toutes ces habitudes ou tâches quotidiennes qui ne vous servent pas.

Vous devrez arrêter de combler votre présent avec des morceaux du passé et commencer à préparer votre avenir par des activités qui vous amèneront là où vous voulez vraiment aller.

Alors, que faites-vous de votre temps libre ?

Que faites-vous lorsque vous avez 10 minutes pour vous ?

Vous vous divertissez ?

Ou vous payez le prix ?

  • Lorsque votre alarme sonne le matin, appuyez-vous sur le bouton de répétition ou payez-vous le prix?
  • Quand vous êtes au travail avec vos collègues, vous cachez vous derrière un masque ou payez-vous le prix ?
  • Quand vous êtes avec vos proches, regardez-vous votre smartphone ou payez-vous le prix?
  • Quand vous devez respecter un délai dans votre travail, préférez-vous vous distraire et tout faire au dernier moment ou payez-vous le prix ?
  • Quand vous faites du sport, êtes-vous à fond dans l’effort ou faites-vous les choses à moitié ?
  • Quand vous voulez changer ou vous améliorer, avez-vous besoin de vidéos pour vous motiver ou payez-vous le prix ?

Voulez-vous vraiment ce à quoi vous pensez depuis si longtemps ou est-ce que vous doutez encore ?

Tout est possible si vous y consacrez du temps

  • Lorsque vous faites un pas en avant, faites-vous deux pas de travers ?
  • Combien de minutes avez-vous gaspillé dans votre semaine ?
  • Combien de minutes payiez-vous le prix?
  • Que voulez-vous vraiment?
  • Êtes-vous prêt à payer le prix?

Vous le savez rien n’est gratuit dans la vie. Tout à un coût.

Et votre temps est votre plus grande richesse.

Car il est question de votre temps, le coût est élevé.

Vous ne pourrez jamais revenir en arrière.

Vous ne pouvez que vivre votre vie.

Vivre votre vie en consacrant votre temps pour des choses que vous appréciez.

En consacrant votre temps avec des personnes qui vous apprécient pour ce que vous êtes.

Et vous pouvez aussi être la personne que vous avez l’intention d’être.

Vous pouvez continuer d’évoluer, de progresser et de vous améliorer même une fois vos objectifs de vie accomplis.

Mais vous devez payer le prix.

Vous ne pouvez pas faire semblant et continuer de vous mentir à vous-même

Je veux vous que vous gardiez à l’esprit que c’est à votre portée.

Tout est une question de décision et vous devez le vouloir au plus profond de vous !

Avant de partir :

Si vous avez un projet de reconversion professionnelle ou de création d’entreprise, pensez au coaching. Contactez moi et demandez votre séance découverte.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Aller plus loin :

Le danger de VIVRE SANS BUT: « je n’ai pas de but dans la vie »

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX

 

La peur du regard des autres : 5 bonnes raisons de s’en moquer

La peur du regard des autres : 5 bonnes raisons de s’en moquer

Comment se motiver

PEUR du REGARD DES AUTRES : 5 bonnes raisons de s’en moquer

Haaa ! La peur du regard des autres ! La meilleure ennemie de beaucoup d’entre nous.

  • Ça vous est déjà arrivé de faire ou ne pas faire quelque chose par peur du jugement ou du regard des autres ?
  • Peut-être que vous faites partie de ces personnes qui n’osent jamais quoi que ce soit à cause du qu’en dira-t-on ?
  • Peut-être que vous donnez trop d’importance à ce que pensent les autres et pas assez à ce que vous, vous pensez ?

Le regard de l’autre apparaît comme une source de bien des angoisses.

« Qu’est-ce que les gens vont penser de moi ? »

C’est ce que j’entends souvent de la part de mes clients, qu’ils soient salariés, consultants indépendants, porteurs de projet entrepreneurial ou chefs d’entreprises.

La peur du regard des autres, “une inquiétude inquiétante”

La peur du regard des autres est une inquiétude chez beaucoup de personnes.

Et pourtant si ce regard cause des inquiétudes, il est pourtant indispensable.

Vous allez voir en découvrant toutes ces raisons que ce sont des affirmations qui vont vous paraître tout à fait vraies.

Mais cela ne signifie pas qu’il vous sera facile de les adopter.

L’idée est de vous proposer une autre façon de percevoir les choses afin d’arrêter d’alimenter vos convictions limitantes face à la peur du regard des autres et de l’anxiété que cela génère chez vous.

Prenez donc ce qui vous convient.

Voici donc 5 bonnes raisons de se libérer de la peur du regard des autres et de s’en fiche

1- Vous n’êtes pas responsable du jugement des autres.

Vous n’êtes pas responsable de ce que pensent les autres.

Ce qu’ils pensent n’engage qu’eux.

Leurs opinions leur appartiennent.

Eux aussi ont des jugements et opinions animés par des valeurs, des convictions qui ne sont pas la voie sacrée et universelle.

Ce sont eux aussi des êtres humains qui interprètent abusivement et font des conclusions hâtives.

A l’heure où j’écris ces lignes, je me prépare à passer devant 200 personnes en conférence.

Le public ne me connaît pas ou peu.

Je ne suis pas responsable de ce qu’ils vont penser de moi.

Il y aura autant d’avis sur ma personne qu’il y aura de personnes dans la salle.

Donc, libérez-vous de ça.

2- La vie, ça n’est pas comme sur instagram

Oui la vie n’est pas instagram.

Si vous êtes un utilisateur des réseaux sociaux, ne confondez pas les fonctionnements de la vie réelle avec celui du virtuel.

Ça n’est pas parce qu’une norme est adoptée par tout le monde que vous devez vous y plier.

Surtout si celle-ci ne correspond pas à vos valeurs et à votre personnalité.

3 – Le jugement des autres c’est en fait le mien

Vous ne pouvez pas savoir ce que les autres pensent de vous.

Pourtant vous êtes persuadé qu’on vous juge.

C’est tout simplement parce que vous transposez sur les autres votre propre système de valeurs et d’appréciation de ce qui est bien ou pas bien

Si vous pensez qu’il faut être un comédien pour réussir une prise de parole, vous aurez tendance à penser que les autres le pensent aussi.

Désolé de vous décevoir, mais vous n’y êtes pas du tout !

Tout le monde ne pense pas comme vous !

Et heureusement !

4 – Le jugement est autant subjectif que la peur du regard des autres

Comme je l’ai dit tout à l’heure le regard des autres nous aide à nous construire.

À condition de prendre du recul et d’être objectif vis-à-vis de soi-même face à la critique.

Acceptez donc de considérer les critiques comme des avis imparfaits sur ce que les autres considèrent comme des imperfections.

Oui, vous n’êtes pas parfait, et avez-vous besoin de l’être ?

Non, alors lâchez prise sur cette idée d’être parfait.

Ça vous libérera d’un poids immense.

5- Plus vous critiquez plus vous avez peur du regard des autres

Je me souviens d’une nana pendant mes études qui passait son temps à critiquer.

Elle avait une critique à faire pour tout et tout le monde.

Elle adorait porter un jugement derrière le dos des gens.

Le jour où elle devait prendre la parole devant toute la promo pour une présentation.

Elle se liquiefait.

Je suis sûr que 10 000 pensées liées à la peur du regard des autres et du jugement lui traversaient l’esprit.

En réalité, pas besoin d’être dans sa tête pour savoir que son habitude à juger systématiquement les autres l’a persuadé que les autres faisaient pareil.

Et pourtant…

Et si vous êtes sensible à la critique ou au regard des autres, cela impactera votre niveau de confiance en soi.

Donc, arrêtez de vous construire des images négatives de vous-même.

Libérez-vous de votre peur du regard des autres, car leurs pensées ou critiques ne vous définissent pas.

D’ailleurs, vous n’êtes ni vos comportements ni nos émotions.

Vous n’êtes pas ce que vous faites ou ressentez.

Ne mélangez pas l’image que vous avez de vous avec ce que vous faites et celle qu’ont les autres de vous.

Si vous avez un projet qui vous tient à cœur, ne valorisez pas les pensées des autres, mais valorisez les vôtres et lancez-vous en vous prenant VOUS en compte.

Il n’y a que ça qui est important.

Pour aller plus loin :

Si vous avez le projet de changer de métier ou de quitter votre job mais que vous n’osez pas car vous avez peur du regard des autres, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte en cliquant ici.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

A lire aussi :

Comment SORTIR de sa ZONE DE CONFORT pour grandir ? EXEMPLE

Prendre confiance en soi par le sentiment de compétence

Comment avoir confiance en soi : 3 clés d’avengers à savoir

VIDÉO DE MOTIVATION : Choisissez qui vous voulez être

13 techniques efficaces pour ÊTRE MALHEUREUX à coup sûr

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX

 

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX

Comment se motiver

5 clés pour développer l’ESTIME DE SOI et faire de meilleurs CHOIX


Vous allez découvrir qu’est-ce que vous pouvez faire pour faire de meilleurs choix et développer l’estime de soi.

Car la qualité des choix que vous faites dans votre vie sont le reflet de votre estime de vous-même.

Vous allez donc prendre conscience qu’il est crucial pour vous de développer son estime de soi.

Je me valorise donc je choisis

Que cela soit sur le plan professionnel ou personnel, vous faites des bons ou mauvais choix en fonction de la valeur que vous vous attribuez.

Si vous n’êtes jamais satisfait de vos choix, reprenez-vous, car à long terme cela peut-être dévastateur et vous aurez le sentiment d’en revenir toujours au même point.

Soyez en conscient et agissez.

Agir c’est facile, mais être conscient de ses habitudes et de ses automatismes ça l’est moins.

Développer l’estime de soi, une question d’attitude

Développer l'estime de soi, citation manque de confiance en soi, citation estime de soi, citation manque d'estime de soi, citation sur la confiance en soi, citation avoir confiance en soi, "Vivez les rêves que la vie vous défie de rêver." ~ Martin Luther King Avoir une vie personnelle et ne plus penser au travail devient de plus en plus difficile en fonction du métier. Surtout pour les entrepreneurs. C'était en option pour certains de mes anciens collègues consultants qui étaient toujours à court de temps. Pas le temps d'être heureux, pas le temps de s'organiser, et de s'épanouir. Mais penser qu'au travail et non à l'amusement conduit parfois vers une vie personnelle insatisfaisante et terne. Pire encore, cela peut aussi faire des ravages sur votre santé mentale et physique. Si vous travaillez dur toute la journée et même en soirée, votre vie personnelle et relationnelle risque d'en pâtir sévèrement. Certes, il ne convient pas de ne plus penser au travail à 100%, mais combien de fois il a été dit que pour réussir et être heureux au travail et dans sa vie, il est absolument primordial d'avoir un parfait équilibre vie/travail, c'est notamment ce que dit Soren Gordhamer, fondateur des conférences Wisdom 2.0, qui rassemble les "décideurs" de bon nombre d’entreprises de la Silicon Valley sur le thème du mieux-être. 7 Questions à se poser pour ne plus penser au travail Gordhamer dit que "Mettre de l'ordre dans votre vie personnelle permet la tranquillité de l'esprit et peut radicalement améliorer votre productivité au travail". Commencez par mettre votre smartphone en mode avion une minute ou deux et bûcher sur ces 7 questions clés à vous poser si vous désirez profondément créer une vie exaltante et pleine de sens, et ne plus penser au travail le reste du temps. 1. Qu'est-ce que je veux vraiment dans ma vie personnelle? Savoir ce que vous espérez réaliser dans votre vie personnelle est tout aussi important que de définir clairement vos objectifs professionnels. Une étude a démontré que les gens qui écrivent leurs objectifs et les partages avec des amis sont plus susceptibles d'atteindre leurs objectifs (33%) que ceux qui ne le font pas. A- Commencez par créer et à alimenter une liste d'objectifs spécifiques à court et à long terme à atteindre pour les principaux aspects de votre vie non professionnelle, notamment votre santé, vos relations, vos plans de voyage et vos loisirs, et revoyez-les toutes les semaines. B- Mettez en place des étapes d'actions pour vous aider à atteindre chaque objectif. C- Par où commencer ? Visualisez vos objectifs personnels et professionnels sur un tableau de visualisation, que vous remplirez avec des images collées (trouvées dans google images), des citations relatives à vos rêves et à ce qui vous rend heureux. D- Accrochez votre tableau de visualisation dans un endroit où vous le verrez souvent, comme votre bureau ou votre miroir de salle de bain. 2. J'ai à peine le temps pour moi, alors pour les autres ! Comment accorder assez de temps à mes amis et famille tout en gérant correctement mon travail ou mon entreprise? La réponse se résume à du bon sens et une gestion du temps méticuleuse : intégrez du temps de qualité pour votre entourage dans votre planning une ou deux fois par semaine. Car si vous avez le sentiment de ne pas avoir de temps pour les autres, c'est tout simplement parce que vous ne les intégrez pas dans votre planning. A- Commencez par communiquer clairement votre planning à vos proches. Faites-leur savoir quand vous êtes disponible pour eux et quand vous ne l'êtes pas. C'est à vous de considérer également quels genres d'événements de la vie et de situations d'urgence méritent toute votre attention. Ceux-ci devraient être assez évidents - naissances, décès, etc. B- Qu'on ait un horaire bien géré ou non, la vie c'est la vie, il y a des temps où vous n'aurez pas le choix de tout laisser tomber et d'être présent pour vos proches dans les moments de votre vie. Voilà pourquoi il est important, même en tant qu’entrepreneur occupé, de rester flexible et ouvert n'importe quand. 3. Combien de fois dois-je vérifier mes e-mails? Un prof d'Université m'a un jour dit : "Quand viendra le jour où tu seras un professionnel, ne fait pas l'erreur de connecter ta messagerie professionnelle chez toi, une fois que tu le fais, tu pourras difficilement t'en défaire ". A- N'exagérez pas votre importance au sein de l'entreprise. Ce n'est pas l'entreprise de vos parents. Le monde continuera à tourner sans vous. B- Je vous suggère donc de vider votre boîte mail de la même manière que vous traitez le courrier réel. Autrement dit, videz-la une fois par jour et triez immédiatement chaque courrier reçu. Comment faire ? En jetant, déléguant ou en gérant simplement chaque message individuel. En passant quand je dis "videz votre boîte de réception", soyez aussi souvent que possible disciplinés pour vider votre boîte mail . Vous vous sentirez incroyablement plus libre et plus serein. 4. Quand dois-je mettre mon téléphone de côté ? Savez-vous que nous consultons notre téléphone plus de 150 fois par jour. Afin de construire et de profiter de relations personnelles de qualité avec votre entourage, je vous propose quelque chose de vraiment radical : mettez votre téléphone de côté lorsque vous êtes avec eux. Quand je suis avec quelqu'un, je mets mon téléphone en mode avion et je l'ignore totalement ou mieux encore j'en profite pour le charger. Ainsi, je profite pleinement du moment présent. Le téléphone est hors de vue, hors de mon esprit et je peux consacrer 100 pour cent de mon attention à la personne ou les personnes avec qui je suis. En outre, n'hésitez pas à le faire remarquer aux autres quand ils sont avec vous. 5. Dormir ? C'est quoi ça encore ? Et comment je fais pour en avoir plus ? Dormir est cette chose que vous faisiez la nuit avant de commencer votre nouveau travail ou votre entreprise. Un bon truc pour s'endormir plus facilement et dormir plus longtemps est de vous éloigner de tout appareil électronique, une heure avant de vous coucher. A- Ne jamais apporter votre tablette ou smartphone au lit avec vous. Selon une étude réalisée par l’institut du sommeil et de la vigilance, l'utilisation des tablettes ou smartphone ont une incidence directe sur la qualité, le rythme et la durée de votre sommeil sont les conséquences. Y être exposé plus de deux heures supprime la mélatonine, qui pourrait vous supprimer le goût d'aller vous coucher. B- Une alternative, lisez quelque chose de léger qui n'est pas lié à votre travail ou business ou écouter de la musique relaxante avant de dormir. Je vous suggère également un calepin dans lequel vous noterez ce que vous avez appris dans la journée sur vous, vos axes d'amélioration et ce que vous ferez le lendemain. C- Un autre avantage de faire votre lit une zone neutre de technologie, est de créer un espace partagé beaucoup plus intime et passionnant. 6. Comment suis-je censé penser à faire de l'exercice quand je suis vraiment occupé? Il est difficile d'avoir une vie personnelle pleine de sens si vous êtes malade ou ne vous vous sentez pas bien. La solution : A - Traitez votre corps comme votre entreprise. Investissez du temps et des efforts dans votre corps afin de la garder en forme, en bonne santé et tonifiée. B- Programmées des sessions d'exercice, des bonnes collations et des repas sains à votre agenda chaque jour. Vous repousserez les kilos en trop, la maladie ainsi que le stress et l'anxiété. Considérez la méthode Lafay comme le régime fitness efficace, parfait pour les personnes ayant des horaires chargées. 7. Est-ce possible de vivre de vraies vacances sans penser au travail ? La plupart des propriétaires de start-up qui s'investissent corps et âme (ainsi que leur argent) pour correctement lancer et gérer leur entreprise ne peuvent pas complètement ne plus penser au travail et partir en vacances. Je suggère tout de même de tailler sur mesure quelques jours un par an, ou même une semaine si vous pouvez afin de respirer et de prendre une pause. Si vous ne le faites pas, vous seriez exposé au burn-out, donc à l'épuisement professionnel, et même la dépression. En fonction de votre disponibilité et de budget, envolez-vous pour Majorque, détendez-vous dans un hamac ou contentez-vous d'un vrai repos à domicile. Par contre, avant de prendre une pause, assurez-vous de décider si vous vérifierez vos emails professionnels en vacances et à quelle fréquence. Ou, mieux encore, ne les vérifiez pas du tout. Déléguez ce voleur de temps à un employé ou un collègue de confiance pendant que vous êtes parti - vivre la belle vie que vous méritez.

Développer l’estime de soi

Pour développer l’estime de soi, la première chose que je vous suggère c’est de vous exercer à changer d’attitude.

Et changer d’attitude passe par un mode de penser que vous n’avez pas l’habitude d’avoir.

  • Est-ce que ces habitudes vous appartiennent ou est-ce que c’est le schéma familial que vous répétez à travers l’éducation ou les exemples que vous avez reçus?
  • Qu’est-ce que vous voudriez adopter comme nouveau comportement ou mode de fonctionnement ?

Les conséquences du manque d’estime de soi peuvent influer de manière négative le cours de votre vie, et vous risquez de rejouer le même disque rayé avec vos enfants ou futurs enfants.

Car oui c’est en partie, la famille qui vous inculque des bonnes ou mauvaises habitudes de fonctionnement inconscient, et qui peut empêcher de développer l’estime de soi, mais ça, je ne vous apprends rien !

Donc si vous élaborez certaines nouvelles habitudes qui, si vous les pratiquez souvent, peuvent contribuer à développer l’estime de soi et à la maintenir à un niveau convenable.

Vous aurez une attitude plus valorisante à votre égard et vous vous rendrez service pour aller de l’avant dans vos projets.

Le VRAI besoin de développer l’estime de soi

Développer l’estime de soi devrait être une priorité et un besoin, car l’estime de soi a une place importante dans vos choix.

Et vos choix sont motivés à la fois par vos valeurs et vos besoins.

Que cela soit fait de manière consciente ou non, vous êtes motivé à faire des choix lorsque vous êtes en cohérence avec ces valeurs et ces besoins.

Par exemple, si vous avez la valeur de l’altruisme et que vous avez besoin de contact humain, vous n’allez pas vous orienter vers le métier de CRS.

Dans ce cas vous avez une définition de l’altruisme et du contact humain qui nécessite d’être redéfini.

Mais vous allez plus vous orienter vers des métiers du social, de l’aide aux personnes, etc…

Vous avez une hiérarchie des valeurs à respecter et des besoins à assouvir, et cela influe vos choix.

D’ailleurs l’estime de vous-même devrait faire partie de ces valeurs et besoins.

Même si on retrouve déjà le besoin d’estime de soi dans la pyramide de Maslow.

Pas d’estime de soi, pas de chocolat !

développer l'estime de soi, manque d'estime de soi, retrouver l'estime de soi, citation estime de soi, citation faire des choix, citation la solution est en vous, citation sur l'estime, citation estime de soi, citation comment faire des choix, manque de confiance en soi, citation manque de confiance, citation manque d'estime, avoir confiance en soi, développer la confiance en soi, développer la confiance en soi,

Développer l’estime de soi et faire de meilleurs choix

Sans ce besoin d’estime de soi, vous ne pourrez pas vous réaliser pleinement.

L’estime de soi doit être au service du respect de vos valeurs en tant que personne qui a justement de la valeur.

Les choix que vous faites doivent être en cohérence avec vos valeurs, car c’est ce qui vous permettra d’être sûr sur le long terme que vous avez fait le bon choix.

J’en parlais dernièrement avec une amie qui a rencontré une personne avec qui elle s’entend très bien.

Pourquoi elle s’entend très bien et pourquoi ça passe bien entre elle ?

Parce qu’elles partagent les mêmes valeurs.

Ma valeur mon choix de qualité

Les valeurs servent de socle sur le long terme à votre relation.

Si vous êtes avec une personne qui ne partage pas les mêmes valeurs que vous, vous ne vous en rendrez pas compte sur le moment, mais quelques mois plus tard ou même année, là ! Vous vous rendrez compte que vous n’avez rien à faire avec elle.

Et bien c’est pareil pour votre vie professionnelle.

Orientez-vous vers un métier, une entreprise ou bien un secteur d’activité dans lesquels vous vous retrouverez, ou vous partagerez les mêmes valeurs.

Pour ça donnez-vous de la valeur, ne tolérez pas vos carences d’estime de vous-même.

Ma valeur, mon plaisir

Le plaisir au travail ou dans sa vie affective dépend de votre capacité à vous apprécier comme personne.

On dit pour se faire aimer ou aimer les autres il convient de s’aimer soi-même, c’est la même chose pour que vous puissiez aimer ce que vous faites.

La plupart des personnes qui manquent d’estime envers elles-mêmes sont dans l’autosabotage ou l’autoflagellation.

Relax !

Abandonnez tout ça, arrêtez de résister ou de vous punir pour des choses que vous n’avez pas faites, mal faites ou que vous voudriez faire.

Ne plus se jeter de cailloux

Cessez de résister et commencez à faire des choix qui vont dans le sens de vos valeurs et qui prennent en compte vos besoins.

C’est beaucoup plus satisfaisant pour vous sur le court, moyen et long terme.

Vous serez fier d’agir différemment sur le court terme.

Vous constaterez que vous vous êtes trouvé de nouvelles habitudes et mode de pensée sur le moyen terme

Et vous serez beaucoup plus épanoui sur le long terme.

Vous vous sentirez beaucoup mieux dans votre peau, car vous serez fier de vous.

Fier de ce que vous avez réalisé, de vos aptitudes et compétences et ainsi de votre potentiel et vos capacités.

Vous développerez ou intensifierez ce sentiment que vous êtes capable d’apprendre, d’évoluer, d’aimer ce que vous faites, d’éprouver une base d’émotions beaucoup plus positives qu’en temps normal, mais surtout vous apprécierez vos talents et vos choix.

Pour cela je vous partage 5 clés pour vous aider à développer l’estime de soi que vous adapterez à vous-même.

5 ingrédients pour développer l’estime de soi

Première chose :

1- Faites-vous confiance

Croire en soi permet de développer l’estime de soi.

Mais combien de personnes le font ?

Est-ce que vous croyez suffisamment en vous pour oser être responsable de vous-même afin d’assumer sereinement ce que vous pensez et ce que vous croyez devoir faire ?

Restez avec des intentions positives vis-à-vis de vous-même.

Donc, qu’est-ce que vous pouvez faire pour croire en vous ?

2- Arrêtez de nager à contre-courant

Ne vous voilez pas la face, car vos émotions et vos pensées s’inscrivent en vous.

Soyez à l’écoute de ce que vous ressentez ou pensez, acceptez le malaise et rationalisez-le si vous êtes un peu trop émotif.

Mais gardez à l’esprit que naturellement on vit des émotions qui représentent des signaux et qui activent votre instinct que vous avez tout à fait intérêt à respecter.

Ne passez pas outre votre impression ou intuition, car à chaque fois que vous le faites vous vous rendez compte plus tard que vous auriez du vous faire confiance, vrai ?

D’où l’expression « je le sens pas », on est d’accord ?

Si vous avez une bonne estime de vous, vous vous ferez confiance et respecterez cet instinct.

3- Apprenez à dire non !

  • Est-ce que vous préférez dire “oui” à quelqu’un parce que vous avez peur de la critique, des remarques, d’exprimer et d’assumer votre opinion ou du rejet et ne pas vous sentir bien ?
  • Est-ce que le bénéfice de dire oui est plus important que de dire non vis-à-vis de vous-même ?
  • Ou vous préférez dire non et vous affirmer ?

Si vous l’avez déjà fait vous avez du ressentir la sensation de pouvoir que l’on a à ce moment-là, de satisfaction voir même de délivrance, même si vous ressentez un peu de culpabilité, mais c’est minime en comparaison de votre satisfaction à l’avoir fait.

Vous n’avez pas à être conformiste sous prétexte que vous voulez avoir la paix.

Car c’est le meilleur moyen de vivre en conflit avec soi-même et d’avoir ainsi des difficultés à développer l’estime de soi.

Votre estime passe par votre capacité à vous exprimer librement, quelles que soient les réactions des autres.

C’est fini l’esclavage, vous avez le droit de dire non ou de changer d’idée.

4. Vivez dans le moment présent

L’importance de vivre dans le moment présent, car les personnes qui vivent dans les souvenirs du passé ou qui anticipent trop l’avenir sont dans l’incapacité de profiter de ce qui se passe ici et maintenant et doutent constamment de leurs choix.

Elles ne sont jamais satisfaites de ce qu’elles ont ou font et sont souvent à la recherche de ce qu’elles ont déjà, mais elles sont incapables d’en profiter , ce qui alimente leur manque d’estime.

Il ne manque rien à votre bonheur et préférez vous dire que vous êtes à la bonne place au bon moment.

Cela entretiendra votre capacité à faire face aux situations changeantes ou inconfortables et ça vous aidera à développer l’estime de soi nécessaire à votre démarche.

5. Ne pas tenir compte de l’opinion des autres

Vous pouvez entendre ce qu’on vous dit, mais vous n’allez pas considérer ce qu’on vous dit comme la “voie sacrée”.

Et encore tout dépend de qui vous le dit. Choisissez les personnes que vous écoutez.

Restez objectif !

Et ne donnez pas de crédit aux personnes toxiques, ceux et celles qui vous tirent vers le bas plutôt que ceux qui vous encouragent à aller de l’avant et à renforcer votre propre valeur.

Bref, développer l’estime de soi nécessite un certain travail de réflexion, ça n’est pas impossible et c’est même urgent de le faire.

Et vous en êtes capable et je sais que vous en êtes tout autant capable que n’importe qui.

Si vous avez appris à vous critiquer, vous arriverez très bien à faire l’inverse à savoir, vous encourager positivement et à vous déconditionner de vos anciennes habitudes pour aller de l’avant.

Donc, persuadez-vous que vous le méritez et que vous pouvez le faire !

Car c’est la meilleure preuve d’estime de vous que vous pourrez vous faire.

Pour aller plus loin :

Si vous voulez vous aider à faire de meilleurs choix dans votre vie professionnelle et développer l’estime de soi nécessaire pour faire naître ce projet que vous avez en vous, je vous invite à me contacter à l’aide de l’onglet séance découverte. Cliquez ici.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Prendre confiance en soi par le sentiment de compétence

Comment avoir confiance en soi : 3 clés d’avengers à savoir

APPRENDRE Á SE CONNAÎTRE : LA surprenante raison de vos ÉCHECS

Approbation des autres : 5 Raisons de ne pas la rechercher

4 idées pour ne plus vivre sa vie à moitié en autopilote

Estime de soi : comment développer son estime de soi avant d’entreprendre

Trouver sa vocation : 13 conseils à suivre pour se secouer

 

Savez-vous gérer la frustration au travail ? (la réussite différée)

Savez-vous gérer la frustration au travail ? (la réussite différée)

Comment se motiver

Savez-vous gérer la frustration au travail ? (la réussite différée)

  • Comment gérer la frustration ?
  • Comment sortir de la frustration ?
  • Comment se débarrasser de la frustration et la combattre ?

Je ne compte plus le nombre de fois où il m’est arrivé d’être frustré par quelqu’un, une chose ou une situation.

Gérer la frustration au travail avant de devenir un psychopathe

Ce n'est pas la volonté de gagner qui te rend victorieux, c'est le refus de perdre, citation réussir, citation pensée positive, citation la solution est en vous, la solution est en vous, citation trouver sa voie, citation motivation, citation confiance en soi, citation reconversion

Gérer la frustration au travail

Première chose dont il faut prendre conscience avant d’apprendre à gérer la frustration au travail, c’est que l’on a tous tendance à prendre nos envies pour des besoins.

Vos besoins; ce sont vos besoins vitaux qui doivent être assouvis comme : se nourrir, avoir un toit, être en sécurité, etc.

Et nos envies peuvent ressembler à des besoins.

Vous avez déjà entendu des discours du style : « c’est la société de consommation qui nous manipule ».

Vos envies peuvent être manipulées par la société de consommation, par quelqu’un ou même votre cerveau dans le cas d’addictions fortes.

Quand l’envie alimente la frustration

C’est très facile de rentrer dans l’idée d’obtenir toujours plus et surtout plus que l’autre en face.

On dit à ce sujet que, le mieux est l’ennemi du bien.

Qu’est-ce qui se passe en vous, lorsque vous avez envie de quelque chose ?

L’envie crée une agitation en vous-même qui monopolise votre esprit tout autant que votre corps.

Cette agitation vous tend jusqu’à obtenir l’objet de vos tourments et peut même parfois mener à la folie dans le cas d’obsessions.

Il suffit que vous mettiez de côté une envie un peu trop longtemps sans lui apporter de réponse pour que celle-ci se transforme en une frustration.

Et une frustration négligée peut vous plonger dans une dépression.

Je n’ai pas su sortir de la frustration à temps

Pour vous donner un exemple, la source première de mon Burn-out a été une accumulation trop importante de frustration intellectuelle entretenue par l’ancien management de ma boîte.

Cette accumulation de frustration aurait pu m’amener à penser que je n’étais pas méritant concernant la chose que je convoitais.

Au lieu de cela, j’ai préféré faire de la frustration mon alliée.

J’ai appris à gérer la frustration de manière à ce qu’elle soit génératrice de motivation et mobilisatrice pour me faire passer à l’action à créer ma propre condition.

La frustration permet aussi de donner de la valeur aux choses.

Gérer la frustration au travail… dès le berceau

Par exemple, admettons vous êtes parent, si ce n’est pas déjà le cas, que vous pourrissez votre gamin de cadeaux sans qu’il ait éprouvé auparavant le moindre désir pour ce que vous lui offrez.

Selon vous, quelle valeur affective va-t-il attacher à ses jouets ?

Par contre, si il voit le jouet à chaque fois qu’il passe devant la vitrine d’une boutique ou qu’il le voit dans une pub, il aura le temps de rêver et de désirer ce jouet.

La valeur attachée à ce jouet, quand il l’obtiendra, prendra un autre sens.

Et pour s’en rendre compte, repensez à une fois où vous avez perdu une chose.

Vous vous êtes rendu compte de sa valeur qu’une fois que vous l’aviez perdu, n’est-ce pas ?

Je prends l’exemple de la santé, on ne se rend pas assez compte de la chance que l’on a lorsque l’on n’est pas malade.

La quantité d’efforts pour obtenir une chose donne de la valeur au résultat.

  • Avoir envie de liberté,
  • Avoir envie de quitter son boulot,
  • Avoir envie de tout plaquer.

Bref, avoir envie tout court, ça se gère.

Le temps est votre meilleur allié pour savoir gérer la frustration

citation impossible, Citation croire en soi, proverbe confiance en soi, citation motivante, citation motivation, citation positive, pensée positive, proverbe motivant, pensée croire en soi

Gérer la frustration au travail

Si vous savez que la douleur ou l’attente n’est que temporaire, vous saurez gérer la frustration et vous ferez avec.

En revanche si vous ne savez pas, vous pourriez devenir dingue.

Et le fait de savoir, peut vous aider à tenir le coup et à ne pas vous faire submerger par le stress et la tension.

On dit que tout passe, même les orages.

Et pour gérer la frustration au travail, il vous faudra faire face au facteur temps, qui est l’élément clé de l’obtention de ce que vous voulez.

Louis XIV disait : “c’est toujours l’impatience de gagner qui fait perdre.”

Je sais que la patience n’est pas une vertu très populaire dans notre société, cependant vous ne pouvez pas aller plus vite que le rythme de la vie.

Les impatients ont trop tendance à s’énerver quand ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent tout de suite, maintenant.

Ils perdent leur énergie rapidement et abandonnent avant même de savoir ce qu’aurait donné le résultat de leur tentative.

Un défi pour se débarrasser de la frustration

Je vous invite à vous lancer ce défi qui va peut-être vous paraître simple, mais ce que j’ai à vous dire c’est :

  • Apprenez,
  • Progressez,
  • Et cohabitez avec le facteur « constance dans le temps ».

Ce dernier est le critère clé qui vous permettra d’accepter la phase de la frustration.

  • Acceptez de ne pas être sûr de vous, avant d’intégrer le savoir,
  • Acceptez de ne pas savoir faire, avant de savoir,
  • Acceptez de ne pas être serein, avant de l’être,
  • Acceptez que vous n’êtes pas né intelligent et que vous devez passer par une étape d’apprentissage, avant de réussir.

Gérer la frustration passe par le fait d’accepter que l’on puisse se tromper, que l’on puisse faire des erreurs, et que l’on puisse ne pas savoir quelque chose.

Et ne tombez pas dans la solution de facilité qui est de s’énerver parce que vous n’avez pas ce que vous voulez, et qui donne l’illusion de calmer la tension. Non, ça laissez le aux enfants.

Car, plus vous vous agacerez, plus vous gaspillerez votre énergie.

Et même si cela donne la sensation d’évacuer la tension, vous aurez le contrecoup des effets secondaires à savoir :

  • Culpabilité
  • Déprime
  • Dévaluation

Le but de cette démarche est d’être à l’aise avec le déroulement des événements et de faire avec.

Ce que vous pouvez voir à la fin de la vidéo ci-dessus, c’est l’expérience du chamallow basée sur l’expérience réelle d’un professeur de psychologie qui a laissé des enfants de 4 ans dans une pièce en disant « je te laisse ici avec ce marshmallow, pendant 15 minutes. Si quand je reviens, le marshmallow est toujours dans ton assiette, je t’en donne un autre ».

Voyez-donc par vous-même ce qu’il se passe.

Certains ont tenu 2 secondes, 30 secondes, 5 minutes, 7 minutes ou 14 minutes et 40 secondes. Ils ne pouvaient pas attendre.

Les enfants qui ont réussi ont compris à quatre ans le principe fondamentale de la réussite qui est la capacité à retarder la gratification.

Suite à cet expérience, la rumeur voudrait que les psychologues retrouvèrent ces enfants qui avaient entre 18 et 19 ans.

Et ils découvrirent que 100% des enfants qui n’avaient pas mangé le marshmallow avaient réussi scolairement.

  • Ils avaient de bonnes notes,
  • Ils s’entendaient très bien avec leur entourage et leurs profs,
  • Ils avaient des projets et se portaient bien.

En revanche une grande partie de ceux qui avaient mangé le marshmallow n’allaient pas bien. Non pas, parce qu’il était périmé…

Ils n’avaient pas réussi à aller jusqu’à l’université.

Cet exemple prouve que les meilleurs choses ont besoin de patience et qu’un instant de patience est déjà une victoire, même si la patience est une vertu qui s’acquiert avec de la patience, restez serein en toutes circonstances.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation Osez Briller:

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Multipotentialité : quand trouver sa voie devient une galère !

Personnes toxiques au travail : 5 signes que vous y êtes jusqu’au cou

RÉALISER SES RÊVES ? Rêver pour atteindre ses objectifs ou la pensée magique

Comment arrêter de râler ? 10 clés pour positiver

Prendre confiance en soi par le sentiment de compétence

Suivre ses résolutions ou se donner bonne conscience ? 11 éléments clés

Se remettre en question professionnellement quand rien ne va

Personnes toxiques au travail : 5 signes que vous y êtes jusqu’au cou

Personnes toxiques au travail : 5 signes que vous y êtes jusqu’au cou

devenir optimiste et positif

“Les personnes toxiques au travail sont à éviter, elles ont toujours un problème pour chaque solution.”

~Inconnu


Il n’y a pas de matières à l’école pour nous apprendre comment vivre ensemble et surtout ne pas être une mauvaise personne.

Et quand il est question d’aborder ce dernier sujet, on nous donne des pavés de conseils en guimauve dans les magazines féminins

Que ça soit dans votre vie professionnelle, amicale, ou sentimentale, on a tous eu notre lot de relations toxiques dans notre vie. On a tous enduré la présence de personnes toxiques au travail qui ne nous voulaient pas que du bien.

Peu importe qui vous êtes, peu importe où vous êtes, peu importe ce que vous vivez, ce que vous voulez faire et vos projets, ces personnes toxiques sont parmi nous et se dissimulent un peu partout.

Les personnes toxiques au travail : vite mon masque à gaz

citation, personnes négatives, citation la solution est en vous, citation personne toxique, citation personne nocive, citation relation toxique, relation toxique au travail, citation manager toxiquePour vous faire une confidence, que ça soit au travail ou dans ma vie personnelle, les relations les plus malsaines que j’ai pu vivre m’ont fait prendre conscience d’une chose, c’est que je ne prenais pas assez soin de moi comme j’aurai du le faire.

Je ne me valorisais pas assez et je compromettais mes objectifs de vie à chaque moment passé à côté de ces personnes.

Ces personnes toxiques au travail peuvent être des managers et/ou des collègues qui pratiquent la jalousie et le délit de sale gueule comme une discipline olympique aux J.O. du narcissisme débilitant.

Mais elles ne se situent pas uniquement dans les locaux de votre boîte. Votre entourage proche peut aussi faire partie de cette infection sociale. Cela peut-être un membre de votre famille, votre partenaire, un ami, une connaissance, etc.

Ce sont des relations toxiques, car c’est votre moi authentique qui est attaqué à la source. Et il séchera comme une flaque d’eau au soleil en leur présence.

Elles tenteront de tuer toute forme de projet naissant ou d’élan de changement positif dans lequel vous voudriez vous lancer.

Qu’est-ce qu’une relation toxique ?

On parle à tort et à travers de toxicité sur tous les sites, mais au final qu’est-ce qu’on y colle à cette étiquette «toxique» ?

La toxicité signifie quelque chose qui assèche la vie et toute forme d’énergie.

Avant qu’elle ne comprenne ce principe, une de mes anciennes collègues avait fini par être au bord du rouleau, rincée et vidée de toute énergie, car manque de pot pour elle, elle enchaînait les projets avec un des pires managers que l’on peut rencontrer.

Le meilleur exemple de personnes toxiques au travail était son manager qu’on avait tous pour habitude d’appeler par le nom d’une des figures connues des années 40, je vous laisse deviner qui, en tout cas ça annonce la couleur, pas besoin de rentrer dans le détail.

Elle était donc à la botte d’un manager tyrannique qui asséchait son énergie vitale, mentale, physique, etc

Elle a malheureusement passé trop de temps avec elle, et a abandonné «trop tôt» en se faisant absorber son énergie.

Fuir les personnes toxiques, c’est possible !

Alors je sais très bien ce que vous êtes en train de vous dire : “oui mais parfois on n’a pas le choix.”

Vous pensez ne pas avoir le choix !

Ce qui vous fait penser que vous n’avez pas le choix, c’est la peur.

  • Mais au nom de quoi devriez-vous sacrifier votre santé et votre plaisir au travail ?
  • Pourquoi devriez-vous vivre dans l’auto-jugement et la peur ?

Si vous ne vous souciez pas de vous, la société ne le fera pas pour vous ?

Le seul point positif d’être avec des personnes toxiques au travail, c’est qu’elles peuvent vous permettre d’ouvrir vos yeux à de nouvelles perspectives et d’élargir votre point de vue, sinon vous vous fermerez comme une huître, vous repliant sur vous-même, mettant de côté tout forme de développement personnel.

In instinct we trust !

citation, personnes négatives, citation la solution est en vous, citation personne toxique, citation personne nocive, citation relation toxique, relation toxique au travail, citation manager toxiqueFiez-vous à votre intuition, car c’est elle qui doit vous alerter qu’un changement est nécessaire et qu’il est temps pour vous de reprendre le contrôle de votre vie pour vous sentir bien !

Mais encore faut-il être conscient que l’on se trouve dans une relation toxique.

Pour vous faire une confidence, il m’est arrivé d’être en présence de personnes toxiques au travail.

C’est parce que j’ai ignoré mon intuition au détriment de mon esprit logique qui entretenait cette fausse idée que m’éloigner de ces personnes était pire que de ne plus les fréquenter.

Parfois on pense être logique, alors que l’on ne l’est pas du tout, y a qu’à voir les décisions prises par nos supérieurs et nos élus.

Et votre intuition est mieux placée pour savoir quelle est la meilleure chose pour vous. Car à l’inverse de votre logique, votre intuition ne souhaite que votre bonheur.

Vivre une relation toxique ne signifie pas uniquement des violences verbales, physiques ou mentales. C’est aussi et surtout toute cette agitation qui opère à l’intérieur de vous, à savoir votre assèchement.

Je voudrais vous partager comment j’ai appris à me rendre compte que j’étais dans une relation toxique

Voici 5 signes qui prouvent que vous êtes entouré de personnes toxiques au travail

5 signes que vous êtes dans une relation toxique:

1. Vous êtes interdit d’évoluer

Chaque fois que vous voulez vous lancer dans un projet ou que vous êtes à l’initiative d’un changement positif, la personne ne vous soutient pas, et parfois même ce type d’énergumène nocif vous répond par la moquerie et son scepticisme.

Dernièrement, une ancienne cliente a quitté son compagnon, car il était dans ce schéma. Il ne l’a pas encouragé dans son projet de reconversion professionnelle et ne soutenait pas ces efforts.

Au lieu de cela, il l’a gardé coincée dans de vieux jugements et habitudes afin que cela ne puisse pas la changer de ce qu’elle est maintenant, car comprenez cela aurait pu rompre son train train quotidien.

2. Vous ne ferez jamais les choses correctement

Si vous avez le sentiment de ne jamais être assez bon, c’est qu’il est probable que les personnes toxiques au travail se trouvant dans vos parages vous rabaisse dès que vous faites quelque chose.

3. Il n’y à qu’eux, vous n’existez pas

Oui vous n’existez pas à leurs yeux, car vous n’êtes pas considéré de la même manière que eux le font avec leur petite personne nombriliste.

Vous avez des émotions, des sentiments, des pensées et des idées mais la personne toxique ne les reconnaît et considère pas.

Lâchez l’affaire, vous ne serez jamais en mesure d’avoir une conversation où vos opinions seront entendus, considérés et respectés.

Au lieu de reconnaître vos idées et sentiments, la personne toxique se batera avec vous jusqu’à ce qu’elle obtienne le dernier mot.

4. Vous n’êtes pas à l’aise en présence de cette personne.

  • Vous ne vous sentez pas libre de vous exprimer librement et naturellement ?
  • Vous devez adopter une attitude différente pour que cette personne puisse vous accepter ?
  • Avez vous vraiment envie d’être quelqu’un d’autre en mettant de côté votre authenticité pour vous faire accepter d’une personne toxique?

Le risque est que vous perdiez le contact avec vous-même et que vous ne vous reconnaissiez plus, ni même vos proches.

Est-ce que c’est vraiment cela que vous voulez ?

5. Vous êtes asséché de toute forme de joie

Jamais rien ne va avec une personne toxique. Elle minimisera la moindre victoire ou réussite de votre part.

Elle ne se montrera jamais enthousiaste à vos bonheurs quotidiens et ne les partagera que partiellement voire pas du tout.

Le but dans tout ça est de contrôler votre bonheur.

Bref, si vous vous êtes reconnu dans une de ces situations, et que vous vous êtes rendu compte que vous avez des personnes toxiques au travail… à vous de peser sur la balance “les pour et les contre” de cette relation tout en évaluant les bénéfices de rester ou de fuir.

Par dessus tout ayez confiance en votre intuition dont celle-ci ne veut que le meilleur pour vous alors que ce n’est sûrement pas le cas de la personne toxique.

Faites lui confiance et faites un choix délibéré en fonction de ça. Vous n’en serez jamais déçu.

Ne tirez pas trop longtemps sur la corde, n’attendez pas d’être au pied du mur pour prendre une décision et ne craignez pas les répercussions, car il en va de votre santé mentale. Prendre une décision est la meilleure protection contre les personnes toxiques au travail.

Gardez à l’esprit que vous êtes une personne qui a de la valeur et comme le dit si bien je ne sais plus qui.

Ne laissez pas les personnes toxiques et négatives louer de l’espace dans votre tête. Augmentez le loyer et mettez-les à la porte !

Laissez moi vous partager ceci, j’ai réalisé cette article/vidéo car ça me rend triste de constater chez les personnes qui me contactent que leurs rêves sont étouffés par la jalousie ou le besoin narcissique des autres, j’espère donc que cette vidéo vous fera prendre conscience qu’il convient de vous préserver de ce type d’individu aussi bien les personnes toxiques au travail que les oiseaux de mauvaise augure qui passent leur temps à critiquer et à donner un avis sur tout.

Vous n’avez pas besoin d’eux faites vivre vos rêves c’est la seule chose dont vous avez besoin.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Comment arrêter de râler ? 10 clés pour positiver

Approbation des autres : 5 Raisons de ne pas la rechercher

Comment faire un choix lorsque l’on ne sait pas quoi faire ?

4 idées pour ne plus vivre sa vie à moitié en autopilote

40 manières de lâcher prise et de se libérer de la douleur

Se remettre en question professionnellement quand rien ne va

Être motivé et positif : #3 les pensées positives