Oser développer son réseau 

Oser développer son réseau 

Entreprendre et réussir

Il existe 6 relations qui nous séparent entre individus dans le monde.

Pourquoi développer son réseau ?

Parce que c’est gratuit, et que l’heure est au partage.

C’est l’envie de communiquer et de partager qui créée les opportunités.

Il ne convient pas non plus de tomber dans l’excès de réseautage qui consiste à passer une partie de son temps à cultiver son réseau en allant à des soirées, inaugurations et événements en tout genre.

Entre vivre votre vie d’entrepreneur comme un ermite et cramer vos journées à vous muscler les jambes, je vous recommande de trouver un juste milieu.

Développer son réseau de manière qualitative

Le réseautage oui ! Mais le réseautage de qualité !

citation réussite, citation réussir, citation trop tard citation, vivre ses rêves citation, objectif citation, atteindre ses objectifs citation, fixer un but citation, Trouver sa passion, trouver sa voie, vivre de sa passion, comment trouver sa passion, comment trouver sa voie, trouver sa passion citation, vivre de sa passion citation, la solution est en vous, le solution est en vous citation, trouver sa passion la solution est en vous, vivre de sa passion, trouver sa mission, trouver sa raison d'être, trouver sa voie citation, comment vivre de sa passion

Oser développer son réseau

Car des personnes qui vous demanderont d’intégrer des réseaux pour vous faire des accolades et où ils sont très peu au courant de l’économie de marché, vous en verrez beaucoup.

Certes plus vous réseautez, plus vous augmentez les probabilités de faire des rencontres intéressantes, d’obtenir une information cruciale pour votre activité ou de recevoir une demande dans le timing parfait.

Plus vous serez honnêtes sans idées saugrenues derrière la tête, plus vous en ferez naître dans l’esprit de vos relations et plus ils seront enclins à vous aider spontanément.

Évitez de développer votre réseau de manière utilitariste, ça en deviendrait contre-productif.

Ce sont les points communs qui créent les réseaux.

Par exemple, de quoi parlent deux entrepreneurs quand ils se rencontrent ? D’histoires d’entrepreneurs. La communication se fait ainsi naturellement. C’est le partage de retour d’expériences.

Un pour tous, tous pour un et tous pour tous !

Osez sortir de votre zone de confort

Que vous soyez bourré de qualités, d’un capital relationnel ou non, développer son réseau sous-entend de s’exposer et se familiariser avec l’inconnu et de nouveaux comportements.

Le réseau est important pour créer et lancer son entreprise.

Et pourtant beaucoup de personnes bloquent sur ce niveau là

Osez demander.

En me lançant dans l’entrepreneuriat, j’ai constaté que beaucoup de personnes se sont ralliées à mon projet en me proposant de l’aide naturellement et spontanément.

Surement parce qu’ils ont déjà rêvé à leurs propres projets.

En général, les opportunités sont où l’on s’attend le moins.

Quand j’étais dans le conseil, j’ai assisté à une formation où je n’étais pas prévu. Une formation à laquelle je n’avais pas demandé d’y être non plus. En discutant un midi avec la formatrice, on s’est découvert un point commun sur le voyage.

Elle a quitté son travail 4 mois plus tard. Et encore 10 mois plus tard elle m’apportait de l’aide sur la conception pédagogique de mon projet. Elle m’a fait économiser des milliers d’euros.

Une raison de développer son réseau

Les conversations font mûrir vos idées par des discussions, des échanges, les idées des autres se greffent aux autres.

Cela fait partie de votre apprentissage.

En étant ouvert aux autres, vous progressez et vous découvrez d’autres pratiques.

Sortir de votre zone de confort ne signifie pas se mettre la pression et vous métamorphoser en compétiteur contre vous-même visant la performance.

Laissez faire les choses naturellement, et petit à petit l’oiseau fera son nid.

citation réussite, citation réussir, citation trop tard citation, vivre ses rêves citation, objectif citation, atteindre ses objectifs citation, fixer un but citation, Trouver sa passion, trouver sa voie, vivre de sa passion, comment trouver sa passion, comment trouver sa voie, trouver sa passion citation, vivre de sa passion citation, la solution est en vous, le solution est en vous citation, trouver sa passion la solution est en vous, vivre de sa passion, trouver sa mission, trouver sa raison d'être, trouver sa voie citation, comment vivre de sa passion

Oser développer son réseau

Les croyances qui vous bloquent

– Aborder des inconnus ne se fait pas

Est-ce que vous en voulez à quelqu’un quand il vient vous parler ?

– J’ai peur de déplaire

Le plus grand échec est de vouloir plaire à tout le monde disait Bill Cosby. On ne peut pas plaire à tout le monde, alors focalisez-vous sur ceux qui vous plairont et à qui vous plairez.

– Réseauter c’est se mettre au-devant de la scène

Un partage dans une conversation ne signifie pas se faire remarquer. L’essentiel est de faire en sorte que votre interlocuteur est connaissance de vous. Qu’il sache que vous existez.

– Je me rabaisse en demandant

La solution pour oser développer son réseau

  1. Y aller sans se fixer un enjeu trop important afin de ne pas être paralysé.
  2. Prenez vos prochaines rencontres contre un échange de bonnes pratiques. Comme un partage.
  3. La meilleure façon de constituer un réseau est de pratiquer la réciprocité en premier.
  4. Pour recevoir il faut d’aborder donner, alors partagez vos idées, des textes inspirants, des vidéos, des outils, des astuces, des articles, des invitations à des salons et conférences, comme le selon des micro-entreprises en ce moment.
  5. Soyez celui par qui apporte de la fraîcheur à votre réseau.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Sortir de sa zone de confort néfaste : par où commencer quand rien ne va ?

Changer de métier ou se remotiver au travail ?

Se reconvertir professionnellement pour les mauvaises raisons

50 façons de s’ouvrir à de nouvelles opportunités

Trouver sa voie grâce à ces 3 leçons

Comment trouver sa voie professionnelle à 30/35 ans

Se remettre en question professionnellement quand rien ne va

 

Ils ont osé… créer une startup et lever 500000€ : Le cas de Swapcard

Ils ont osé… créer une startup et lever 500000€ : Le cas de Swapcard

Entreprendre et réussir
  • Comment créer une startup ?
  • Ensuite, comment développer sa startup ?
  • Comment faire pour réussir sa levée de fonds ?

Créer une startup est devenu aussi fréquent qu’avoir un blog sur Internet.

Ils sont de plus en plus à vouloir créer une startup, et de plus en plus jeunes.

Ils sont aussi de plus en plus de salariés à voir le monde se créer derrière la fenêtre de leur bureau, et à rêver d’apporter leur pierre à l’édifice.

Beaucoup d’entre eux ont cette envie de quitter leur travail pour vivre leur propre histoire.

Et cela pour diverses raisons :

Damien Courbon de l’entreprise SWAPCARD a accepté de répondre à certaines de mes questions sur comment quitter son travail pour créer une startup.

Il nous partage son témoignage et sa vision de l’entrepreneuriat.

Il y aborde la manière dont il s’y est pris pour changer de vie, comment il a créé avec deux de ses associés la startup SWAPCARD et comment ils ont réussi à lever 500 000€ de fonds pour développer leur business.

Créer une startup en France devient simple et possible quand on écoute Damien, et j’espère qu’il inspirera beaucoup d’entre vous !

Pour aller plus loin :

Si vous aussi vous souhaitez sauter le pas, obtenir l’état d’esprit qui vous permettra de mener vos projets de création d’entreprise ou de reconversion professionnelle à la réussite. Contactez Jordane en cliquant ici.

Devenir coach oui, mais comment se vendre ensuite ? 4.5 clés à savoir

Devenir coach oui, mais comment se vendre ensuite ? 4.5 clés à savoir

Entreprendre et réussir

Beaucoup de personnes font le choix de se reconvertir pour devenir coach. Et moi le premier !

Il arrive bien souvent que ces personnes le deviennent après une première carrière ou une deuxième.

Et malgré les croyances et les craintes des congénères qui sont de la vieille école, être coach n’est pas réservé qu’au plus de 40 ans. Les choses changent ! Et beaucoup de coachs québécois de moins de 40 ans seront du même avis !

Maturité et expérience ne riment plus avec l’âge. Est-ce que l’affirmer c’est croire qu’on apprend et on évolue de la même manière qu’il y a 15 ans ?

Trouver sa voie citation, citation trouver sa voie, citation inspirante, citation savoir qui on est, citation pour s'aimer, citation pour se remotiver, citation inspirante

Devenir coach

Je reviens sur mon sujet…. Pour la plupart des personnes qui se sont reconverties pour être coach, elles ont toutes ce point commun de venir des ressources humaines, du conseil, ou de la formation.

Et c’est peut-être parce que l’on a été amené à côtoyer le monde du coaching dans nos anciens métiers que cela nous a donné envie de devenir coach.

Mais d’autres personnes viennent d’autres horizons qui elles ont réussi une reconversion professionnelle en faisant un virage à 180°

Et comme la plupart des ex-RH, ces personnes ont suivi une formation pour devenir coach entre 4000 et 12 000€.

Il existe de nombreuses formations aux pratiques du coaching et certaines sont plus ou moins pertinentes !

  • Mais parmi ces écoles, instituts, organismes, combien d’entre eux vous ont-ils dit que peu de coachs exercent ce métier à plein temps ?
  • Et donc que ceux et celles qui vivent du coaching sont loin d’être une majorité ?
  • Pourquoi les formateurs de coachs sont-ils justement devenus formateurs selon vous ?

Ha bon, il faut vendre ses services de coaching ?

Avant de devenir coach en activité, il convient de savoir que le coaching n’est pas un ensemble de connaissances mais un métier, ou encore moins un panel de comportements professionnels que l’on ne peut apprendre qu’en ateliers et en pratiquant sur le terrain.

Intellectuellement il vous faut savoir ce qu’est le coaching, savoir en parler et connaître ses outils et subtilités n’est pas équivalent à savoir le pratiquer sur le terrain.

De nombreux très bons coachs ne savent pas expliquer la théorie de ce qu’ils font. De même, de nombreux théoriciens, pourtant quelquefois formateurs de coachs ne savent pas coacher.

Bref, vous aurez beau être bon dans ce que vous faites, mais pour celui qui ne sait pas expliquer ce qu’il fait, et se vendre lui-même, ces belles formations ne lui serviront pas à trouver d’autres clients.

  • Vous a-t’on partagé des techniques de vente spécialisées pour le métier de coach ?
  • Vous a-t’on apprit à considérer un point de vue sur l’argent différent de notre culture ?

Obtenir un diplôme c’est comme passer dans les médias, cela ne vous apportera qu’une crédibilité, une reconnaissance, des connaissances, une expertise, mais pas de clients.

Certes ça rassurera ces derniers… et encore !

Une certification pour devenir coach ou un marque-page ?

Citation trouver sa voie, citation trouver sa raison d'être, citation trouver sa mission, citation avoir confiance en soi, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, la solution est en vous, citation la solution est en vous, citation peur, citation lâcher prise, citation coaching, citation se reconvertir, citation changer de métier, citation changer de job, citation changer

Se reconvertir pour être coach

Bien sûr, il faut un minimum de formation pour devenir coach (si celle-ci est pertinente et pas orienté uniquement “oseille”) je ne dis pas qu’il n’en faut pas non plus, ce qui compte c’est votre approche et le résultat à long terme non ?

Car si vous êtes bon on parlera de vous et de vos résultats, pas de vos diplômes !

Qu’on arrête d’entretenir ces pensées qu’avoir des diplômes permet de trouver des clients, je sais qu’en France on aime ce côté académique, “dis-moi où t’as fait tes études, je te dirais qui tu es”.

Une fois l’obtention de votre précieux sésame, vous faites le grand saut, et là vous vous dites, “qu’est-ce que je fais ?”

Et c’est là que vous pourrez vous rendre compte si votre formateur a été bon ou pas.

Car faire le grand saut pour devenir coach nécessite d’avoir confiance en vous, de faire preuve d’audace, de prendre sur vous-même pour démarcher, pour vous vendre et être patient en attendant que le premier client accepte de travailler avec vous.

De plus l’expérience du métier est quelque chose qui est demandé pour être prestataire dans les grandes entreprises, à moins d’avoir le bon service d’offre irrésistible et de connaître des amis PDG/DRH.

Devenir coach c’est différent de devenir entrepreneur ?

C’est là que vous vous dites “il faut que j’apprenne à vendre !”, et plus que jamais vous aurez à rassurer vos futurs clients sur ce plan.

Mais premièrement il vous faudra vous défaire de vos croyances sur l’argent. Car c’est avant tout votre personne, votre connaissance, votre expertise, et vos compétences que vous vendez. Vous êtes le produit à faire acheter !

Je le rappelle, vous êtes expert dans votre spécialité, et les clients sont experts de leur problème !

Peut-être faites-vous partie de ces personnes qui pensent que soit on respecte son éthique et sa déontologie soit on développe son chiffre d’affaires ?

Entreprendre et respecter votre éthique/déontologie ne sont pas incompatibles !

Au-delà de l’aspect psychologique, il y a une méthode simple sur laquelle vous pourrez vous baser pour mettre en place vos premières actions de ventes que ça soit sur le net, ou dans la vraie vie.

Devenir coach oui, mais comment se vendre ensuite ?

0. Libérez-vous de vos croyances sur la vente et l’argent.

Étape 0, oui, 0 car vos croyances devraient déjà été vierge sur ce plan-là, donc ne font pas partie du processus de vente. Ensuite, c’est une réaction humaine, nous n’aimons pas qu’on nous vende quelque chose, mais nous adorons acheter.

Si vous avez un souci avec la vente et l’argent, réglez-le en premier, cela devrait être facile, vous êtes coach !

1. La première étape est de capter l’attention de votre futur client.

C’est la première chose qui attirera l’œil de votre client et qui s’intéressera à ce que vous proposez.

  • Si vous étiez votre propre client, qu’est-ce qui attirerez votre attention ? Une information, une phrase, une accroche, un logo, une vidéo ?

2. Ensuite, il vous faudra susciter l’intérêt.

C’est-à-dire les raisons pour lesquels votre client vous écoutera et donc en exposant les bénéfices de ce que vous proposez et le besoin qui sera satisfait.

3. Après, il vous faudra provoquer le désir.

Car elle est loin l’époque où nous achetions par besoin, aujourd’hui tout s’achète par la provocation du désir.

  • Comment allez-vous vous y prendre pour déclencher l’acte d’achat ? Des images, des codes, des mots ?

4. Puis, la dernière étape sera de déclencher l’action

A ce moment précis, il ne fait aucun doute que votre futur client veut travailler avec vous et pas avec quelqu’un d’autre.

Pour aller plus loin :

Si vous voulez en savoir plus en détails et si vous en avez assez de vous acharner pour peu de résultats, je vous invite à suivre gratuitement la formation “vivre de son métier de coach” en vous inscrivant via le formulaire ci-dessous, et découvrez ce que j’ai fait pour développer mon activité dès le départ.

Passez à l'action

Ne laissez pas votre activité de coach avec un faible chiffre d'affaire.

Inscrivez-vous à la formation "Vivre de son métier de coach"

  • Vous découvrirez les 3 erreurs de 99% des coachs
  • Vous apprendrez à vendre vos services avec succès
  • Vous aurez la méthode précise pour obtenir plus de clients que vos concurrents
Close this popup

Inscrivez-vous

Inscrivez votre prénom et votre e-mail et soyez averti de l'ouverture de la formation "vivre de son activité de coach"


Se reconvertir pour être coach : Bonne ou Mauvaise idée ?

Se reconvertir pour être coach : Bonne ou Mauvaise idée ?

Changer de métier reconversion professionnelle

Se reconvertir pour être coach, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

Beaucoup de personnes souhaitent se reconvertir pour être coach, et en général le coaching est rarement une première carrière.

On s’oriente vers le métier de coach à la suite d’une première carrière.

Devenir coach ne se fait jamais par hasard. C’est l’élan vers l’autre et le goût des autres qui orientent ce choix de se diriger vers le métier de l’accompagnement.

Et non pas l’idée de faire fortune.

Car rares sont les coachs qui vivent de leur pratique sans associer à leur activité, la formation, le consulting ou autre…

Se reconvertir pour être coach : un job idéalisé ?

  • Qu’est-ce qui fait qu’un coach va mieux réussir qu’un autre ?
  • Est-ce que l’agenda désert de rendez-vous est-il un passage obligé avant de pouvoir commencer à payer les factures ?
  • N’y aurait-il pas avant tout des blocages inconscients à certains niveaux ?

Sans parler du fait que le coach veut donner aux autres ce qui lui a manqué.

Cependant il existe bien trop souvent des peurs et des doutes liés à cette profession.

Notamment pendant les périodes à vide où aucune demande de coaching n’est visible depuis des semaines.

Ces doutes alimentés lorsqu’un client se désiste ou quand une négociation ne débouche sur rien…

  • Et comment se positionner face à un nouveau client lorsque l’on sort de la traversée du désert ?
  • Vendre une prestation ou bien accepter automatiquement une demande ?
  • Position basse ou haute ?
  • Ou encore quand on se rend compte que ce n’est pas le coaching qui occupe la majeure partie de son temps ?

La traversée du désert du coaching

Citation trouver sa voie, citation trouver sa raison d'être, citation trouver sa mission, citation avoir confiance en soi, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, la solution est en vous, citation la solution est en vous, citation peur, citation lâcher prise, citation coaching, citation se reconvertir, citation changer de métier, citation changer de job, citation changer

Se reconvertir pour être coach

Vient ensuite le questionnement :

  • Comment trouver des clients ?
  • Puis quand on les trouve comment se vendre ?
  • Comment se débarrasser de ce sentiment d’imposture ou de culpabilité qui s’installe après cette période de doute ?
  • Est-il possible de vivre du coaching ?

Tant de temps à se reconvertir pour être coach et d’argent dépensé dans des diplômes et certifications qui se font balayer par autant de questions.

Puis on se compare aux autres coachs qui sont occupés, visibles, et auteurs.

Et là c’est le doute immobilisateur. Il vous faudra avoir confiance en vous.

Les questions à se poser avant de se reconvertir pour être coach

  • Avant de vous lancer dans cette profession, quelle représentation vous faisiez vous du coaching ?
  • Partiez-vous avec l’idée que vivre du coaching était possible ou non ?
  • Aviez-vous déjà des doutes avant d’exercer ?

Vivre du coaching est certes difficile mais pas impossible.

Ca peut l’être quand on débute.

Et autant être préparé à cette réalité avant de se reconvertir pour être coach.

Certains vous préconiseront d’associer une activité comme le conseil ou la formation pour rechercher vos premiers clients.

D’autres affirmeront qu’il est possible de vivre du coaching à partir du moment qu’on ait reçu une formation sérieuse d’une « bonne » école de coaching et que cela dépend de la formation.

Vivre du coaching ?

Citation trouver sa voie, citation trouver sa raison d'être, citation trouver sa mission, citation avoir confiance en soi, citation reconversion professionnelle, citation changer de vie, la solution est en vous, citation la solution est en vous, citation peur, citation lâcher prise, citation coaching, citation se reconvertir, citation changer de métier, citation changer de job, citation changer

Se reconvertir pour être coach

Personnellement je dirai qu’une chose qui réussi à faire croître mon chiffre d’affaires sont ces deux principes de l’entrepreneuriat, plus ce concept emprunté au coaching.

Le réseau, les actions marketing et la visualisation de ce que je veux.

Les trois choses les plus importantes pour développer son activité.

  • Qui mieux que les autres pour vendre vos services.
  • Un produit sera beaucoup mieux vendu par les autres que si vous êtes le seul à dire, « c’est le meilleur ».

Les actions de marketing sont presque devenues une obligation dans un marché en concurrence. Qui peut se vanter de trouver des clients sans avoir à communiquer ?

  • Et la visualisation pour se centrer sur son ambition personnelle et son objectif.

Clarifier sa vision est mon premier principe, tout autant que balayer les croyances sur le métier de coach.

Notamment que c’est le diplôme qui fait le coach. Peut-être que c’est parce que j’ai compris tôt, à la sortie de l’Université que les diplômes n’étaient qu’une formalité. Et que beaucoup s’en cogne royalement !

Se reconvertir pour être coach en passant par l’obtention d’un diplôme pour exercer ce métier et acquérir des connaissances ok.

Mais de là à se dire que c’est le diplôme qui nous permettra de trouver du travail. Croyance à revoir ! Ce n’est plus d’actualité.

Est-ce que le diplôme permet de trouver des clients ? non !

Est-ce qu’il rassure ? oui !

Mais si vous ne savez pas vous vendre, le résultat sera le même que si vous étiez devant un recruteur, ça ne donnera rien même si vous avez le diplôme à 12000€

Certains vous diront que par expérience il faut 2 ans pour en vivre, d’autres 3 à 5 ans, etc.

Tout dépend si vous avez identifié votre marché de niche, votre cible et quelle cible de clients avez-vous choisi.

  • Alors est-ce qu’un coach qui débute est-il conditionné par ses confrères aînés ?
  • Existent-t-il des freins et des appréhensions concernant leur pratique qui les empêchent d’obtenir des clients ?
  • Ou est-ce une réalité du marché lié à la culture du pays qui voit en les coachs que des sportifs, des gurus ou des joueurs de flûte ?

Actualiser le métier de coach

Avant de se reconvertir pour être coach, il convient de considérer le coaching comme n’importe quelle activité entrepreneuriale en utilisant tous les supports.

Si la confiance entre le coach et le coaché restera le déclencheur à l’achat, l’utilisation des technologies, des médias d’aujourd’hui, et des nouvelles techniques de communication permettent d’attirer le client et d’accélérer la traversée du désert sans avoir à la vivre comme un passage obligatoire et comme nos confrères qui sont là depuis longtemps.

Ayant toujours entendu cela avant la création de ma société de coaching, j’ai donc pris les devants et mis en place en amont, les actions nécessaires en réseautage et marketing pour ne pas rentrer dans les statistiques du coach qui débutent.

Les possibilités de se faire connaître sont nombreuses, et être coach aujourd’hui ce n’est pas être coach il y a 5 ans.

Les moyens d’être visible par ceux qui vous cherchent et attirer ceux qui ne vous cherchent pas sont nombreux.

Avant de se reconvertir pour être coach, dites-vous que vous êtes entrepreneur avant tout, la réussite ne dépend que de vous. Alors osez vous donner les moyens de réussir et concentrez-vous sur l’essentiel.

Non pas sur vous-même et vos diplômes, non pas sur vos services mais sur vos futurs clients et leurs problèmes !

Pour aller plus loin, assistez gratuitement à la formation “vivre de son métier de coach” en vous inscrivant via le formulaire ci-dessous, et découvrez ce que j’ai fait pour développer mon activité dès le départ.

Passez à l'action

Ne laissez pas votre activité de coach avec un faible chiffre d'affaire.

Inscrivez-vous à la formation "Vivre de son métier de coach"

  • Vous découvrirez les 3 erreurs de 99% des coachs
  • Vous apprendrez à vendre vos services avec succès
  • Vous aurez la méthode précise pour obtenir plus de clients que vos concurrents
Close this popup

Inscrivez-vous

Inscrivez votre prénom et votre e-mail et soyez averti de l'ouverture de la formation "vivre de son activité de coach"

Marché de niche : définir le marché de son activité en 5 étapes

Marché de niche : définir le marché de son activité en 5 étapes

Entreprendre et réussir

Définissez votre activité sur un marché de niche ! Vous l’avez déjà entendu, et comme pour définir ses objectifs, combien d’entre vous ont pris le temps de bien définir son marché ?

Qu’est-ce que c’est un marché de niche ?

La définition d’un marché de niche est composé d’entrepreneurs qui ont décidé de se spécialiser dans un segment pour y développer leur niveau d’expertise.

C’est en quelque sorte un écosystème dans lequel un entrepreneur engage ses compétences pour combler des manques.

L’avantage de se positionner sur un marché de niche

Le meilleure moyen que tu as de réaliser l'impossible est de croire que c'est possible, citation confiance en soi, citation pour aller mieux, citation motivation, citation pour se motiver, citation pour avoir confiance en soi, proverbe confiance en soi, proverbe pour aller mieux, pensée positive

Définir son marché de niche

Il peut y avoir des manques qui proviennent du marché et de l’impossibilité des gros acteurs du marché de les combler.

Car leur handicap est de s’adresser à une cible la plus large possible, ce qui fait qu’ils ne peuvent pas s’intéresser à une cible de petite taille.

Se spécialiser sur un marché de niche précis permet d’être flexible, réactif, et de se positionner sur un marché suffisant pour une petite entreprise.

Vous êtes au plus proche des besoins insatisfaits et donc des problèmes et dysfonctionnements sur ce marché.

Cela vous donne toutes les clefs en main pour vous y prendre différemment de ce qui s’est fait auparavant.

Là où les gros concurrents sont dans l’inertie et l’incapacité de proposer un produit ou un service adapté à ce marché de niche, il existe énormément d’idée pour lesquels il existe une clientèle potentielle.

La croyance : “Si je m’adresse à un marché, je perdrai des clients”

90% de nos peurs sont pour des choses qui n'arrivent jamais. citation confiance en soi, citation pour aller mieux, citation motivation, citation pour se motiver, citation pour avoir confiance en soi, proverbe confiance en soi, proverbe pour aller mieux, pensée positive

Définir son marché de niche

Libérez-vous de cette croyance qui est de se dire que parce que ça n’a pas été fait avant alors votre idée n’est pas bonne ou rentable.

Vous vous rendrez compte que la plupart des clients potentiels qui composent ces marchés de niche attendent une offre différente que celles qui peuvent déjà exister et dont la grosse concurrence n’est pas prête à leur fournir !

Vous n’avez pas besoin là aussi d’avoir une idée révolutionnaire, mais juste de mettre de la qualité dans l’offre que vous allez proposer, ainsi que de la manière dont vous allez la communiquer.

Par exemple, les gens parleront d’une entreprise de plomberie qui intervient en 30 minutes chrono et qui si elle n’intervient pas dans les 30 minutes ne fait rien payer à ses clients.

Vous ferez toute la différence avec de petits détails, faites confiance à vos futurs clients de ce marché !

Voici 5 étapes clés pour définir votre marché de niche

5 étapes clés pour définir votre marché de niche

  1. Faites une liste de ce que vous voulez

Avec qui voulez-vous faire affaire? Soyez aussi précis que vous le pouvez.

Identifiez la zone géographique ou les types d’entreprises ou de clients que vous voulez cibler.

Si vous n’avez pas une idée précise des personnes avec qui vous voulez faire affaire, vous ne pourrez pas les atteindre.

Vous devez reconnaître que vous ne pouvez pas vous adresser à tout le monde. D’où l’importance de bien définir votre marché de niche.

Sinon, vous risqueriez de vous épuiser et de proposer un service ou produit qui ne répond à aucun de vos clients.

  1. Restez focus et ne vous éparpillez pas

Clarifiez ce que vous voulez vendre, en vous souvenant que

  1. Vous ne pouvez pas proposer une offre pour tout le monde
  2. Et que smaller is bigger : le plus petit est le plus important

Faites la même chose que si vous vouliez trouver votre voie ou réussir votre reconversion. C’est à dire faites une liste de vos atouts et de vos compétences implicites dans chacun d’eux.

  • Inscrivez vos réalisations.
  • Identifiez les leçons les plus importantes que vous avez apprises dans la vie.
  • Recherchez une approche pour résoudre les problèmes.
  • Votre marché de niche devrait découler naturellement de vos intérêts et de votre expérience.

Par exemple, si vous avez passé 10 ans à travailler dans un cabinet de conseil, mais aussi passé 10 ans à travailler pour une petite entreprise, familiale, vous pouvez décider de démarrer une entreprise de conseil spécialisée dans les petites entreprises, familiales.

  1. Décrivez la vision du monde de votre client

“Fais-le comme ils le feraient eux-mêmes.”

Quand vous regardez le monde du point de vue de vos clients potentiels, vous pouvez identifier leurs besoins ou désirs.

La meilleure façon de le faire est de parler à des clients potentiels et d’identifier leurs principales préoccupations.

  1. Essayez

Une fois que votre marché de niche et service/produit, se correspondent. Testez votre idée !

Cela peut être fait en offrant des échantillons, comme un mini-séminaire gratuit ou autres…

Le test ne devrait pas vous coûter beaucoup d’argent: si vous dépensez d’énormes sommes d’argent sur le test du marché initial, c’est que vous avez probablement mal fait quelque chose.

  1. Lancez-vous

Il est temps de mettre en œuvre votre idée et de définir votre marché de niche.

Pour beaucoup d’entrepreneurs, c’est l’étape la plus difficile.

Mais n’ayez crainte: si vous avez fait vos devoirs, entrez sur le marché sera un risque calculé, pas seulement un pari.

Passez à l'action

Ne laissez pas votre activité de coach avec un faible chiffre d'affaire.

Inscrivez-vous à la formation "Vivre de son métier de coach"

  • Vous découvrirez les 3 erreurs de 99% des coachs
  • Vous apprendrez à vendre vos services avec succès
  • Vous aurez la méthode précise pour obtenir plus de clients que vos concurrents
Close this popup

Inscrivez-vous

Inscrivez votre prénom et votre e-mail et soyez averti de l'ouverture de la formation "vivre de son activité de coach"

Pour aller plus loin :

Il a osé… se consacrer à son idée de startup et lâcher le salariat

Entrepreneuriat : la réalité d’un entrepreneur – Nicolas Trüb

Jeunes entrepreneurs qui réussissent

Ils ont osé… créer une startup et lever 500000€ : le cas de swapcard

Se reconvertir pour être coach : bonne ou mauvaise idée ?

50 façons de s’ouvrir à de nouvelles opportunités

Avant de quitter un emploi pour créer son entreprise, faites ces 10 choses

Meïso l’espace de flottaison : idée de création entreprise originale

Meïso l’espace de flottaison : idée de création entreprise originale

Entreprendre et réussir

Après l’article sur comment trouver une idée business, voici une interview de deux jeunes entrepreneurs qui ont eu une idée de création entreprise tout à fait originale.

Ils ont créé leur propre espace de flottaison qui sera dédié à la relaxation.

Qu’est-ce que la flottaison ? Tout le concept vous sera présenté dans la vidéo plus bas.

Vous y découvrirez qu’attendre d’avoir la bonne idée de création entreprise géniale pour se lancer dans l’entrepreneuriat est une idée reçue et que pour réussir à réaliser son projet il convient d’en parler tout autour de soi.

Vous verrez comment Maïté et Alexandre ont créé leur espace de flottaison de manière autonome et comment ils ont su auto-investir dans leur propre projet.

Et surtout, comment ils ont fait pour passer d’une idée de création entreprise, à peine sortis des études, à la réalisation concrète du projet Meïso.

La nouvelle génération sera composée d’un tiers d’entrepreneurs

Selon un article “Les echos” de plus en plus de lycéens et étudiants sont prêts à se lancer dans la création d’entreprise.

“D’après la dernière étude OpinionWay réalisée pour le Moovjee (Mouvement pour les jeunes et étudiants entrepreneurs) en partenariat avec l’APCE (Agence pour la création d’entreprise) et CIC, ils sont 34 % de jeunes lycéens et étudiants à envisager de créer leur entreprise. 13% seraient même prêts à se lancer pendant leurs études ou immédiatement après l’obtention de leur diplôme.

Être libre de ses décisions (90%), connaître ses propres expériences (89%) ou encore montrer son potentiel (86%) sont les trois principales raisons qui motivent ces jeunes à passer le cap de la création d’entreprise. Ces derniers estiment d’ailleurs posséder un certain nombre d’atouts pour se lancer dans le monde entrepreneurial comme la capacité de travail (49%), l’enthousiasme (43%) et le soutien de leur entourage (38%). En revanche, d’après eux, le manque de liquidité de départ, le contexte de crise économique actuel et le manque de confiance du marché sont les principaux freins à l’élaboration de leur projet.”

meiso centre de relaxation, espace de flottaison, idée de création entreprise

Meïso l’espace de flottaison : idée de création entreprise originale

Meïso : L’idée de création entreprise originale, mais pas nouvelle

C’est en partant à l’étranger qu’ils ont eu leur idée de création entreprise.

Ils ont découvert ce concept à l’étranger.

Ils en sont tombés amoureux et ont ensuite eu l’idée de créer leur propre centre de flottaison.

Ils ont ainsi fabriqué le premier cocon avec une imprimante 3D et sont aujourd’hui lancés dans l’ouverture d’un centre à Paris.

Je vous laisse écouter l’histoire de leur projet.

Pour aller plus loin :

Il a osé… se consacrer à son idée de startup et lâcher le salariat

Entrepreneuriat : la réalité d’un entrepreneur – Nicolas Trüb

Jeunes entrepreneurs qui réussissent

Ils ont osé… créer une startup et lever 500000€ : le cas de swapcard

Comment trouver une idée de business ?

Se reconvertir pour être coach : bonne ou mauvaise idée ?

Et vous ? Qu’est-ce qui vous empêche de passer à l’idée de création entreprise à la réalisation de votre projet ?

Jeunes entrepreneurs qui réussissent : Concept-Store (Sept-Cinq)

Jeunes entrepreneurs qui réussissent : Concept-Store (Sept-Cinq)

Entreprendre et réussir

Selon un sondage de l’OCDE, seulement 15 % des jeunes entrepreneurs ont créer leur société à la sortie de leurs études.

Les raisons :

  • Crise économique,
  • Manque de liquidés,
  • Inexpérience professionnelle,
  • Peur de l’échec,
  • Méconnaissance de l’écosystème entrepreneurial…

En plus de ces nombreux freins s’ajoutent la pression familiale et amicale qui dissuaderait 88 % de ces potentiels jeunes entrepreneurs.

Jeunes entrepreneurs : Force ou handicap ?

Même si les jeunes entrepreneurs manquent logiquement d’expérience, de moyens et de contacts, être jeune entrepreneur est par-dessus tout un atout crucial pour entreprendre.

La jeunesse c’est : la créativité, la prise de risques, l’audace, la maîtrise de la communication digitale.

Les jeunes entrepreneurs qui ont réussi, ont su prendre des risques, ont l’esprit créateur et savent utiliser la nouvelle communication digitale et c’est ça qui les a propulsé vers le succès.

Le développement de l’entrepreneuriat individuel et collectif, dans un contexte de chômage dans lequel nous vivons et notamment chez les jeunes, revêt donc une importance capitale pour l’avenir de la France afin d’assurer l’épanouissement personnel de chacun, la création de nouveaux emplois et la vitalité économique de notre société.

Encore faut-il qu’ils soient bien accompagner pour trouver leur voie, trouver leur épanouissement, et trouver l’idée qui les motivera assez pour surmonter tous les futurs obstacles qu’ils rencontreront.

Si entreprendre n’a jamais était autant à la mode à notre époque, notamment grâce au statut d’auto-entrepreneur, encore trop peu de jeunes entrepreneurs potentiels se dirigent vers l’entrepreneuriat.

48% des jeunes diplômés indiquent souhaiter créer un jour une entreprise, ils sont seulement 1% à sauter le pas selon un article de latribune.

“D’ailleurs, les jeunes entrepreneurs n’ont pas à rougir des résultats de leurs entreprises : 59 % d’entre elles dépassent les 3 années d’existence.”

Cependant je suis persuadé que cette tendance est voué à évoluer au fur et à mesure que les années passeront…

 

D’ici là voici une interview qui vous fera surement changer d’avis sur l’entrepreneuriat et notamment si vous êtes plus jeune.

A lire aussi :

Il a osé… se consacrer à son idée de startup et lâcher le salariat

Entrepreneuriat : La réalité d’un entrepreneur – Nicolas Trüb

Être entrepreneur et réussir en France

Ils ont osé… créer une startup et lever 500 000€ : le cas de swapcard

Devenir coach oui, mais comment se vendre ensuite ?

Se reconvertir pour être coach : Bonne ou Mauvaise idée ?

Être entrepreneur et réussir en France

Être entrepreneur et réussir en France

Entreprendre et réussir

Combien de personnes pensent que l’entrepreneuriat et la réussite sont réservés à une élite.

Paradoxalement, entreprendre n’a jamais été autant à la mode ces dernières années en France.

Qu’être entrepreneur et réussir en France est incompatible.

Qu’être entrepreneur en France, s’est s’exposer au risque de tout perdre.

Et réussir en France, s’est avoir rencontré la chance à tous les coins de rue.

Être entrepreneur et réussir en France n’est rien de tout ça.

Pour ce faire je suis allé à la rencontre de Philippe Bloch, auteur, conférencier de renommée internationale et animateur sur BFM Business, qui m’a gentiment invité chez lui pour recueillir son point de vue sur l’entrepreneuriat en France.

Dans cette interview, vous verrez qu’être entrepreneur et réussir en France n’est pas incompatible, et que cela relève de plusieurs caractéristiques personnelles !

“Avec de l’envie, beaucoup d’énergie, et un peu d’argent, pas beaucoup, on peut faire des trucs formidables, et cela beaucoup de gens en ont envie !”

Soyez attentif tout au long de cette vidéo, car Philippe Bloch ne fait pas beaucoup d’interventions en publique, c’est donc un privilège. 🙂

Osez entreprendre, osez quitter votre travail, pour oser réaliser ses rêves ! Lancez-vous !

Vous avez aimé cet article ? PASSEZ À L'ACTION et recevez les meilleurs conseils sur la reconversion professionnelle

Votre confiance m'est précieuse, les informations que vous me communiquerez resteront entre nous.

Il a osé… se consacrer à son idée de startup et lâcher le salariat

Entrepreneuriat : La réalité d’un entrepreneur – Nicolas Trüb

Idée de création d’entreprise originale

Comment trouver une idée de business ?

Jeunes entrepreneurs qui réussissent

Ils ont osé… créer une startup et lever 500000€ : le cas de swapcard

Monter son entreprise : Les 7 défis à surmonter au moment d’entreprendre

Switch & Shine – Ép 1 : Quitter son job pour entreprendre

Estime de soi : comment développer son estime de soi avant d’entreprendre

Trouver sa voie et sa raison d’être : les questions à se poser

Et vous ? Pensez-vous qu’être entrepreneur et réussir en France est incompatible ?