Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

Se reconvertir, mais dans quoi ?

  • Quel métier choisir ?
  • Quel serait le job idéal ?
  • Comment trouver sa voie et que faire ensuite ?

Des questions auxquelles vous avez besoin de trouver des réponses.

Mais quand vous les trouvez, vous les court-circuitez aussitôt et très facilement par tout un tas d’excuses.

Ces excuses sont des freins qui prennent la forme de croyances limitantes.

  • Je suis trop jeune
  • Je suis trop vieux
  • Il est trop tard
  • Il est trop tôt
  • Je n’ai pas de compétences, etc.

Tout est bon pour vous autopersuader que changer de métier ou se reconvertir est une mauvaise idée.

Mais une idée, il vous en faut une pour vous répondre à la question : oui se reconvertir, mais dans quoi ?

Et la réponse ne proviendra jamais de quelqu’un d’autre que vous.

Se reconvertir, mais dans quoi ? Une fausse question

Se poser la question : “se reconvertir, mais dans quoi ?” est une fausse question dans laquelle vous vous en remettez à Internet pour trouver une solution à votre problème.

  • Est-ce que vous attendriez que l’on vous serve votre vie sur un plateau ?
  • Est-ce que vous pensez que l’on peut-être heureux en choisissant sa vie par rapport aux autres ?

Si vous en êtes arrivé là…

C’est-à-dire que vous en êtes arrivé à vous poser cette question (la question « se reconvertir, mais dans quoi ?») et à lire cet article, c’est que vous pensez inconsciemment que je vous délivrerai une quelconque recette miracle qui vous permettra de savoir quel métier choisir ou comment trouver sa voie ?

Se reconvertir est inconfortable, à quoi bon ?

C’est comme ces personnes que je vois bien trop souvent.

Ces personnes qui se bornent à réagir aux événements au coup par coup, en espérant que la situation ne s’aggrave pas.

Ils restent dans leur situation et leur job en espérant que ça s’arrange tout seul.

Du moment que ça reste confortable pour elles.

Ne surtout pas sortir de sa zone de confort ! Surtout pas !

Puis il y a d’autres personnes qui croient pouvoir connaître l’avenir, et qui sont persuadées qu’il sera difficile, sinistre et sombre.

Elles avancent dans la vie avec de grandes attentes dans leur vie, mais sans projets précis sur la manière de les réaliser.

Car leurs préoccupations les freinent tellement qu’elles renoncent à se reconvertir avant même d’avoir exploré le champ des possibles.

Donc elles se tournent elles aussi vers ce qui est confortable, en se reposant sur une chose qui pour moi ne les aidera jamais à répondre à leur envie de changer de vie : le bilan de compétence.

Le bilan de compétence, la fausse bonne solution

Cette méthode qui consiste à s’intéresser uniquement à votre profil professionnel.

Et qui vous aidera au mieux à identifier un métier identique avec des responsabilités un peu différentes et dans une entreprise concurrente à celle de base.

Au pire, vous en ferez un autre en pensant que ça vous apportera des réponses à la question : se reconvertir, mais dans quoi ?

Je ne connais pas une personne qui m’a avoué avoir trouvé sa voie grâce à un bilan de compétences.

Bref, revenons-en à nous.

Se reconvertir n’est pas une abomination

Permettez-moi de vous affirmer que des personnes qui se sont reconverties dans des domaines différents du leur et peu importe leur âge, il en existe beaucoup plus que vous ne le croyez.

Toutes ces personnes ont su aller au-delà de leur conditionnement social pessimiste qui amène le français moyen a être obsédé par ses peurs.

Sacrifiant ainsi son épanouissement pour sa sécurité financière.

Elles ont su aller au-delà de leurs croyances limitantes vis-à-vis de l’âge et de leur expérience.

Elles ont su porter leur attention et concentrer toute leur énergie sur ce qu’elles désiraient le plus à savoir une vie professionnelle épanouissante sous le signe du plaisir.

Comment ont-elles fait pour trouver leur voie et se reconvertir dans ce qu’elles aiment ?

Tout simplement, parce qu’elles ont su passer du cadre du problème au cadre de solutions.

Combien de personnes considèrent la reconversion professionnelle comme un problème plutôt qu’une solution ?

Pour se reconvertir il faut abandonner ses croyances et explorer

Les personnes qui ont radicalement changé de métier ont su abandonner leurs croyances limitantes acquises par la société ou leur éducation et surtout l’idée reçue que pour réussir il faut que ça soit difficile, qu’il est nécessaire de se taper la tête contre les murs pour y arriver.

Ce sont les mêmes croyances limitantes que l’on trouve chez les personnes qui veulent entreprendre.

  • Les personnes qui se sont reconverties ne se sont pas dit : “je suis trop jeune ou trop vieux pour changer de métier”.
  • Elles ne se sont pas dit : “je suis trop jeune ou trop vieux pour entreprendre”.
  • Elles ne se sont pas dit : “il est trop tard pour apprendre de nouvelles choses”.
  • Elles se sont dit : “j’ai un projet professionnel qui m’anime, qui m’enthousiasme et dans lequel je trouverai du sens à ce que je fais, dans lequel je serai utile”.
  • Et je ferais tout pour réussir.

Elles ont accepté qu’elles devaient explorer pour se créer leur propre carte et itinéraire.

Elles ont eu l’audace de sortir des sentiers battus et découvrir d’autres chemins.

Elles ont eu le courage de franchir les barrières qui les amenaient à penser qu’elles étaient trop jeunes, trop vieilles, qu’il était trop tard ou trop tôt.

Et pour enfin trouver sa voie, trouver le projet qui leur colle à la peau et dans lequel elles y trouveraient leur compte d’un point de vue épanouissement, mais aussi sécurité financière.

Ce projet cohérent avec leurs valeurs, leurs besoins et leurs ambitions.

Ce projet qui n’aurait pu être possible si elles étaient restées dans ce cadre qui les contraignait à penser en termes de problème.

Une route très fréquentée n’est pas forcément le chemin à suivre

Il faut parfois prendre des raccourcis et des déviations pour atteindre la destination.

La plupart de mes clients qui sont passés par la question : “se reconvertir, mais dans quoi ?” ont dans leur majorité accepté d’explorer toutes les possibilités qui les enthousiasment pour parvenir à monter des projets vraiment cohérents.

Pour mener votre projet, c’est comme lorsque l’on est entrepreneur.

Il faut avant tout répondre à un réel besoin des consommateurs, sans se soucier au départ de la monétisation du service.

Il y aura toujours un moyen dans un deuxième temps de monétiser le succès du service.

Pour vous c’est pareil, il vous faut d’abord identifier un job qui vous mobilise, qui a du sens et qui répond à vos attentes.

Ensuite vous étudierez la faisabilité pour répondre à votre besoin de sécurité financière.

Et non pas partir de l’inverse.

Car vous en reviendrez encore au même point et ça n’a jamais été un argument pour convaincre un employeur.

Tandis que la première idée oui.

Le plaisir de se reconvertir

Gardez à l’esprit que le changement demande de l’action.

L’inverse est impossible.

Plutôt que de vous focaliser sur les pertes, focalisez-vous sur :

  • VOUS après votre transition.
  • VOUS après votre déménagement.
  • VOUS en étant plus heureux.

Visualisez cette possibilité, jusqu’à ce que cette envie vous démange.

Et lâchez cette question que vous vous poserez automatiquement à savoir « est-ce que j’en suis capable, est-ce que j’ai raison de le faire ?

Mais demandez-vous : est-ce que j’en ai envie ?

De la force de votre désir en découlera tout le reste à savoir, la faisabilité de votre projet, l’approbation de votre entourage, etc.

Clarifiez votre désir vous permettra de vous rendre compte des étapes à franchir pour vous réaliser.

Cela rendra l’avenir moins intimidant

peut-être que l’enjeu ne soit pas de partir ou de rester, mais de devenir qui vous êtes réellement, ici ou ailleurs.

Alors, maintenant que vous avez pris conscience de certaines choses, est-ce que la question : “se reconvertir, mais dans quoi ?” est-elle encore pertinente ?

Gardez à l’esprit que se reconvertir, changer de métier, quitter son job pour entreprendre ou changer de vie est l’occasion de vous exprimer tel que vous êtes.

C’est l’opportunité d’être enfin la personne que vous êtes vraiment plutôt que la personne que les autres attendent de vous ou que la société a faite de vous.

Lancez-vous et créez votre propre chemin, celui qui vous ressemblera et qui vous appartiendra, car personne ne le fera pour vous.

Et même si le chemin qui vous mènera au sommet ne sera pas de tout repos, faites en sorte qu’il soit stimulant, plaisant et pensez de temps en temps à admirer la vue.

Pour aller plus loin :

Si vous avez un projet de reconversion professionnelle et que vous voulez en explorer la faisabilité, je vous invite à me contacter en cliquant ici et demandez votre séance découverte.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

A lire aussi :

Comment TROUVER SA VOIE : découvrir enfin pour quoi je suis fait

Trouver sa vocation : 13 conseils à suivre pour se secouer

Reconversion professionnelle : Tuer son troll et quitter sa zone de confort

FIN DU SALARIAT : Se reconvertir avant le gong

Se reconvertir professionnellement pour les mauvaises raisons

MULTIPOTENTIALITÉ : quand trouver sa voie devient une galère !

Comment TROUVER SA VOIE PROFESSIONNELLE? 7 questions tests à se poser

Comment trouver sa passion ? Les 5 questions à se poser

 

The following two tabs change content below.

Jordane Z.

Coach de vie et d'affaires chez Osez Briller SAS
Coach de nouvelle génération, je suis aussi formateur. J’accompagne les personnes qui souhaitent donner du sens à leur vie professionnelle, vivre la vie qu’elles méritent et briller en société. Si vous souhaitez faire briller un peu plus votre quotidien, abonnez-vous à l'un de mes réseaux.

Derniers articles parJordane Z. (voir tous)

reconversion professionnelle