FIN DU SALARIAT : Se reconvertir avant le gong

FIN DU SALARIAT : Se reconvertir avant le gong

SE RECONVERTIR AVANT LE GONG DE LA FIN DU SALARIAT


C’est en 2013 que j’ai décidé de quitter mon job de consultant pour devenir entrepreneur.

Après avoir passé plusieurs années dans le conseil RH, c’était lors de la sortie du morceau Get Lucky des Daft Punk.

À l’époque je rêvais de liberté et d’indépendance et leur musique m’évoquait ce que je recherchais.

Depuis, comme eux, j’ai suivi mes envies pour me lancer dans ma propre aventure.

Et aujourd’hui j’observe de ma fenêtre, ce qu’appellent certains économistes : l’effondrement du modèle traditionnel du travail, la fin du salariat

La fin du salariat ou le jugement dernier

Selon eux, nous vivons les dernières années du salariat.

La vie c'est 10% de ce qui nous arrive et 90% comment nous réagissons à cela, citation entrepreneur, citation travail, citation osez briller, citation la solution est en vous, solution trouver sa voie, citation trouver sa voie, citation switch, citation reconversion, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle

Fin du salariat : se reconvertir avant le gong

Son cycle de vie arrive à sa fin.

Pour s’en convaincre, il convient juste de faire une rétrospective de l’actualité économique et sociale de ces derniers mois.

Si vous êtes septique vis-à-vis de cette idée, je peux comprendre !

Mais, demandez donc aux personnes en poste autour de vous et posez leur la question : comment ça va dans ton boulot ?

Tous vous parleront ;

  • de réductions de coûts,
  • de départs non remplacés,
  • de manque d’opportunités
  • et que les augmentations de plus de 20€ par mois deviennent plus rares qu’un concert des daft punk.

Et l’insatisfaction est massive. Sans parler de la frustration au travail.

  • La perte de sens,
  • la perte de l’équilibre vie pro/perso,
  • la perte d’employabilité,
  • et le besoin croissant de plus en plus de “flexibilité” de la part des entreprises,

amènent certains à considérer le salariat comme un modèle obsolète du siècle dernier.

Et, comme je l’ai été, ils sont de plus en plus nombreux à être tentés par

  • le travail en free-lance,
  • le digital working
  • ou l’auto-entrepreneuriat,

pour retrouver du sens à leur vie professionnelle et une certaine autonomie.

Salariat vs entrepreneuriat

Le marché actuel n’offre plus autant de perspectives de retour à l’emploi, ce qui impose d’inventer sa propre activité.

À ce sujet Jean-Pierre Gaudard, l’auteur du livre « la fin du salariat » affirme que :

« Le salariat, c’est une forme marchande de l’activité. Pour certains aujourd’hui, par un renversement des valeurs, c’est devenu un simple moyen d’accès à des droits sociaux et il n’appelle pas plus d’investissement que cela. Le salariat va, de plus en plus, être confronté à la concurrence de l’activité »,

Et pour aller dans le même sens de cette idée, je vous cite ce que Nicolas Doze de BFM Business nous a dit lors d’une intervention au salon SME, il disait qu’à l’avenir on sera payé à la tâche et à la compétence.

Et c’est ce que révèlent cette étude réalisée par ADP auprès de Français qui sont :

“53% à anticiper qu’ils pourront, et devront sans doute, travailler là où leurs compétences sont nécessaires, sans lien de fidélité à une seule entreprise.  Or, pour 47% des personnes interrogées en France, les entreprises embaucheront dans l’avenir exclusivement des travailleurs contractuels, au cas par cas.”

Se reconvertir avant la fin du salariat… c’est déjà le cas !

Fin du salariat : se reconvertir avant le gong

Fin du salariat : se reconvertir avant le gong

Cette tendance du travail indépendant, la prédiction de Jean-Pierre Gaudard et les sondages d’ADP sont à prendre en considération, car, que l’on soit d’accord ou pas, si les pronostiques sont corrects, ils pourraient devenir une réalité que certains subiront alors que d’autres apprécieront le fait d’avoir anticipé.

Et c’est d’ailleurs déjà le cas pour tous ces nouveaux entrepreneurs qui se sont lancés des dernières années.

Et ils sont de plus en plus jeunes !

Selon un sondage OpinionWay réalisé avec l’APCE et le CIC en 2015 34% des lycéens et étudiants envisagent de créer leur entreprise sans passer par la case salariat.

Ça laisse à réfléchir !

Comme le dit Jean-Pierre Gaudard :

” Le salariat répond de plus en plus mal aux attentes des actifs, surtout les jeunes « Y » prêts à changer d’emploi dès qu’il ne leur convient plus. Il semblerait que l’aspiration à l’autonomie soit plus forte que les inconforts de la précarité.”

Et ils sont nombreux à créer leur entreprise faute de trouver un premier travail.

Entreprendre : une solution au chômage

La révolution technologique a facilité l’accès à l’entrepreneuriat.

Aujourd’hui tout le monde peut entreprendre et c’est plus facile de trouver des clients qu’un employeur.

Et cela change aussi la nature même du travail.

Le travail est devenu collaboratif et s’exerce non plus dans des entreprises, mais sur des plates-formes.

C’est la fin du salariat et des organisations hiérarchiques.

Comme l’affirme Jean-Pierre Gaudard :

“C’est la fin d’une organisation sociale qui a modelé la société industrielle depuis le 20ième siècle. Le salariat s’est imposé grâce à l’essor de la révolution industrielle. Les droits qu’il a fait naître sont indissociables de l’idéal politique démocratique. Mais ces droits étaient collectifs, à vocation universelle, avant que les droits de chaque individu ne supplantent dans l’imaginaire collectif les droits de l’homme. Ce n’est pas seulement l’emploi à vie qui disparaît. Le pacte social entre patrons et salariés, qui reposait sur l’échange « protection contre subordination » a vécu. Les structures hiérarchiques sont discréditées, le pouvoir et l’autonomie des individus prennent le dessus.”

Et il rajoute que le modèle du travail salarié est apparu plus contraignant qu’innovant, ne permettant pas à l’individu de « se réaliser ».

Tout le monde devra se reconvertir professionnellement

Ce chamboulement est une véritable opportunité pour tous ceux qui rêvent de se réaliser par eux-mêmes, qui rêvent de plus d’indépendance, d’autonomie et de liberté.

C’est avant tout une réelle démarche de reconversion professionnelle.

Même si vous exercez à votre compte dans la même branche, vous aurez à adopter un état d’esprit et une posture d’entrepreneur.

Vous aurez à développer de nouvelles compétences spécifiques à savoir :

  • comment gérer une entreprise,
  • comment la développer
  • et communiquer autour de celle-ci, etc.

N’attendez pas la fin du salariat pour vous y mettre.

Anticipez l’acquisition de ces nouvelles compétences et connaissances.

Pour cela, investissez en vous-même.

Devenez maître de votre parcours.

L’injonction de l’homme moderne est de réussir sa vie professionnelle, de réinventer sa vie familiale et d’accroître son bien-être.

Et pour cela, ne faites plus passer votre besoin de stabilité avant votre épanouissement.

Reprenez le contrôle de votre existence si vous ne vous sentez pas à votre place dans ce que vous faites et commencez à bâtir votre propre stratégie de gestion de carrière.

Comme le dit l’adage :

“L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre.”

Alors, anticipez autant et misez sur vous-même, car le meilleur investissement que vous pourrez faire, ce n’est pas l’immobilier, la bourse ou tout autre domaine, c’est en vous-même.

Aller plus loin : 

Si vous avez en tête un projet de reconversion et que vous voulez en explorer la faisabilité, je vous invite à cliquer sur “séance découverte” et à m’expliquer votre projet.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation Osez Briller:

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

A lire aussi :

Elle a osé… quitter son job de consultante et devenir créatrice de bijoux

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte

Reconversion professionnelle : tuer son troll intérieur

Trouver sa voie et sa raison d’être : les questions à se poser

10 excellentes raisons de quitter son travail

11 signes que vous devriez (peut-être) quitter votre emploi maintenant

Réorientation professionnelle : s’adapter ou subir le marché ?

Monter son entreprise : Les 7 défis à surmonter au moment d’entreprendre

 

The following two tabs change content below.

Jordane Z.

Coach de vie et d'affaires chez Osez Briller SAS
Coach de nouvelle génération, je suis aussi formateur. J’accompagne les personnes qui souhaitent donner du sens à leur vie professionnelle, vivre la vie qu’elles méritent et briller en société. Si vous souhaitez faire briller un peu plus votre quotidien, abonnez-vous à l'un de mes réseaux.

Derniers articles parJordane Z. (voir tous)

reconversion professionnelle