3 astuces pour savoir comment bien négocier son salaire à l’embauche

3 astuces pour savoir comment bien négocier son salaire à l’embauche

Voulez-vous en finir avec le blues
du dimanche soir et savoir
comment trouver à coup sûr
le job idéal ?

Recevez le Guide de RECONVERSION
étape par étape pour enfin être
heureux de vous lever le lundi matin

À quelle adresse voulez-vous recevoir
votre Guide pour trouver le Job Idéal ?
FELICITATIONS!
Dans 7 min, tu vas recevoir ton
“Guide pour trouver le job idéal”
Pour éviter que ton guide disparaisse dans tes spams,
Assures-toi d’ajouter “Jordane@OsezBriller.com”
à ta liste de contacts e-mail.

Savoir bien négocier son salaire à l’embauche est intimidant.

Une majorité de candidats ne prépare pas leur négociation salariale et accepte sans négocier le salaire qu’on leur propose. Et ça sera une des raisons de votre départ futur.

Aujourd’hui, je vous partage 3 principes qui vous serviront aussi pour savoir comment bien négocier son salaire lors d’un changement de poste ou lors d’un entretien annuel.

Faites-vous partie de ces personnes qui ne sont pas à l’aise pour négocier son salaire devant un recruteur ?

3 astuces pour savoir comment bien négocier son salaire à l’embauche

CONSEIL 1 : Partez des faits

Qu’est-ce qu’il se passe quand un recruteur vous propose une offre ?

Réponse : Vous acceptez le salaire qui vous est proposé sans négocier. Et vous êtes nombreux à le faire !

Selon une étude monster, 70% des Français grincent des dents quand il s’agit de parler d’argent et quand vient l’heure de bien négocier son salaire.

Pas étonnant, quand on voit que le français a un rapport particulier à l’argent.

A la question : “Vous sentez-vous à l’aise pour négocier votre salaire quand vous acceptez un nouvel emploi ?”, ils sont nombreux à répondre avec timidité.

Ils sont seulement :

  • 12% à se dire “très à l’aise” à l’idée de négocier leur rémunération, contre 19% au niveau mondial et uniquement,
  • 18% à se déclarer “assez à l’aise” contre 23% au niveau mondial. 

Savoir bien négocier son salaire peut-être un tournant à votre carrière.

Quelques personnes m’ont posé là question : “comment bien négocier son salaire ?”

Voici 3 principes pour pouvoir bien négocier son salaire en partant des faits.

Selon une étude récente Régions Job, Ce serait 2 femmes sur 3 qui ne seraient pas à l’aise pour savoir comment bien négocier leur salaire.

« Ainsi, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à finir « par accepter le salaire proposé », plus de 39%, quand les hommes préféreront « stopper le processus de recrutement » en cas de non satisfaction du salaire proposé. »

Et quand vous êtes sans activité, vous avez tendance à prendre ce qui vous est proposé et pas ce que vous méritez.

négocier son salaire, négocier son salaire augmentation, comment bien négocier, négociation salarial, négocier son salaire entretien annuel, négocier son salaire avec une autre proposition
Comment bien négocier son salaire

A – Connaître sa valeur

Première chose à savoir; connaissez votre valeur par rapport au marché.

Je vois trop de personnes se rendre à un entretien d’embauche sans bien se préparer.

Dites-vous bien que si vous ne préparez pas vos entretiens, vous arriverez à un moment ou un autre à court d’arguments. Et à court d’arguments face à quelqu’un qui a l’habitude de se retrouver face à des personnes qui savent comment bien négocier son salaire.

Alors préparez-vous !

Et pour ça, trouvez un moyen de connaître les fourchettes de salaire proposées sur le marché.

Seulement vous allez vous heurter au manque de transparence des salaires.

Rappelez-vous on est en France et on n’aime pas parler de salaire, on parle très peu de rémunérations.

Laissez-moi vous partager l’anecdote qu’un de mes amis m’a racontée lors d’un entretien d’embauche avec une startup à Paris.

L’entretien se déroulait normalement, le feeling avait l’air de bien passer. Arrivé vers la fin de l’entretien, le responsable de la startup est sur le point de conclure. Et là, il lui demande « est-ce que tu as des questions ?».

Mon ami répond : « bah oui ! Concernant le salaire ? Qu’est-ce que vous proposez ? »

Et là le type a une réaction hallucinante. Il prend un air suffisant et commence à lui faire le reproche de poser la question du salaire tout en le prenant de haut et en lui faisant la morale que ça n’est pas une question qu’on pose.

Plus j’en entends sur les startups moins j’ai envie de bosser avec.

Á la base, la plupart des employeurs ne divulguent pas beaucoup les salaires proposés, il y a une certaine opacité qui rend la négociation de salaire difficile.

Donc, si vous vous retrouvez face à ce problème.

Une solution, vous vous rendez sur glassdoor qui est une application intéressante pour comparer les salaires.

B. Faire jouer les bonus et les avantages

Si le salaire ne suit pas, faites jouer pour compenser les avantages qui ont une valeur monétaire comme la mutuelle, les tickets resto et d’autres avantages.

N’oubliez pas de les énumérer lorsque vous négociez le salaire de votre nouvel emploi.

C. Demandez à vos collègues, anciens collègues, amis et famille

Gardez bien à l’esprit, une chose vous devez croire en la valeur que vous proposez, car personne ne le fera à votre place.

Mais voici la partie la plus importante pour savoir comment bien négocier son salaire.

Le recruteur lui vous donnera une fourchette de salaire et vous aurez besoin d’avoir la vôtre.

CONSEIL 2 . Comment déterminer votre échelle de salaire

  • Commençons d’abord par définir le fourchette basse

Quelle fourchette basse vous permettrez de joindre les deux bouts s’il n’y avait pas de meilleure alternative ?

  • Ensuite définir votre fourchette intermédiaire.
  • Puis définir la fourchette idéale. 

C’est le salaire de vos rêves – ce serait le salaire qui vous donnerait l’impression d’avoir obtenu une augmentation de salaire avant même d’avoir commencé.

Oubliez votre fourchette basse. Vous ne voulez pas ça !

Votre fourchette de salaire doit se situer entre votre fourchette intermédiaire et votre fourchette idéale.

Utilisez cette échelle de salaire lorsque vous parlez à des employeurs potentiels.

Ces étapes sont cruciales pour apprendre à négocier un salaire de départ.

Comment bien négocier son salaire quand on est jeune diplômé ?

Si vous venez de rentrer sur le marché du travail, vous n’aurez peut-être pas grand-chose à argumenter. Dans ce cas, présentez :

  • Votre enthousiasme,
  • votre éthique de travail,
  • votre ambition,
  • votre savoir-être.

Au minimum, demandez environ dix pour cent de plus que ce qui vous est proposé.

négocier son salaire, négocier son salaire augmentation, comment bien négocier, négociation salarial, négocier son salaire entretien annuel, négocier son salaire avec une autre proposition
Comment bien négocier son salaire

CONSEIL 3 : Comment réussir à bien négocier son salaire lors d’un entretien

A-t-on besoin d’une méthode pour réussir à bien négocier son salaire ?

Il ne vous faut pas une méthode à ressortir lors de l’entretien d’embauche, mais une méthode de préparation.

Avoir une méthode de préparation pour bien négocier son salaire augmente selon moi de 80% la probabilité de chances d’obtenir ce que vous voulez ou de vous rapprocher de la rémunération visée.

Pour savoir comment bien négocier son salaire il vous faut avoir réponses à ces 4 points :

  • Vos réalisations probantes
  • Ce qui vous différencie des autres
  • Les raisons pour lesquelles vous changez de job et postulez à ce job aujourd’hui
  • La manière dont vous vous présentez et mettez en valeur votre parcours

Gardez toujours à l’esprit que c’est le recruteur qui donne la mesure de la négociation, laissez-le donc amener le sujet, car hormis de rares situations, le sujet viendra.

Mais ne faites pas comme ce que j’ai pu voir lorsque je faisais du recrutement en entreprise. Il m’arrivait de recevoir des candidats qui négligeaient leurs attentes en termes de salaire. Ce qui est une grave erreur !

Voici comment répondre à la question la plus difficile de l’entrevue:

Quelles sont vos exigences salariales?

Faut être honnête, dans ce genre de cas, on joue au poker. Le recruteur arrive avec une fourchette de salaire prédéterminée. Ils espèrent que vos prétentions seront au plus bas. Vous, ce que vous voulez, c’est le salaire le plus élevé.

Comment répondre à la question du salaire ?

Évitez de donner une réponse précise trop tôt pendant l’entretien. Renvoyez le recruteur à sa question en lui demandant sa fourchette de salaire

Illustrez toujours vos arguments par des exemples de réussites et des preuves. TOUJOURS !

  • Si il ou elle vous fait une proposition, donnez-vous le temps de revenir avec une contre-proposition.
  • Si vos prétentions salariales se chevauchent, ça sent bon vous avez une carte à jouer !

Le rôle du recruteur c’est quoi ? Dans ce cas, c’est de vous recruter, oui ! Mais de vous recruter dans les meilleures conditions. Les meilleures conditions, mais pas pour vous, mais pour eux. Et si vos prétentions ne sont pas encore abordées, on vous posera la question

Quel est votre salaire actuel ?

Pourquoi cette question ?

Le recruteur essaiera de déterminer à travers votre salaire, ce qui pourra vous proposer. C’est aussi simple que cela !

  • Vous allez devoir calculer : combien vous touchez actuellement en comptant les avantages cumulés.
  • Vous allez ainsi faire la liste de tous les avantages dont vous bénéficiez et ainsi faire augmenter votre salaire de base !
  • Ou sinon, vous pouvez toujours jouer la carte de la confidentialité et que vous ne pouvez pas partager cette info.

Oui, c’est gênant mais ça l’est aussi pour lui ou elle.

Jouez la gêne mais continuez à leur prouver que vous êtes le candidat idéal.

C’est crucial de ne jamais montrer que l’on a peur de bien négocier son salaire.

Gardez à l’esprit que le simple fait de demander ne constitue pas une raison suffisante de ne pas vous sélectionner. Si c’est le cas, c’est que vous ne vous y êtes pas bien pris quelque part ou tout simplement qu’ils n’en valaient pas le coup.

Alors sentez-vous libre d’aborder la question des prétentions salariales, encore plus s’il est indiqué sur l’annonce salaire : “ouvert à la négociation”.

Pour aller plus loin :

Si vous avez le projet de changer de métier et que vous voulez vous préparer à votre nouvel emploi, pensez au coaching. Contactez Jordane et demandez votre séance découverte.

A lire aussi :

Trouver une idée de projet professionnel quand on n’a pas d’idées [3 conseils]

Rupture conventionnelle refusée : que faire ? Quel(s) recours ?

Comment faire un CV professionnel qui force les recruteurs à vous appeler

Changer de métier : 11 Clés pour oser quitter son job et ne plus se mentir

Enquête métier et reconversion : les questions clés à poser

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

10 excellentes raisons de quitter son travail

Trouver sa voie et sa raison d’être : les questions à se poser

The following two tabs change content below.

Jordane Z.

Coach de vie et d'affaires chez Osez Briller SAS
Coach de nouvelle génération, je suis aussi formateur. J’accompagne les personnes qui souhaitent donner du sens à leur vie professionnelle, vivre la vie qu’elles méritent et briller en société. Si vous souhaitez faire briller un peu plus votre quotidien, abonnez-vous à l'un de mes réseaux.

Derniers articles parJordane Z. (voir tous)

Changer de métier