Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces ?

Si vous êtes sur cet article/vidéo, c’est que vous avez tapé « comment quitter mon job ? » dans google ou une requête de ce genre et voici peut-être où vous en êtes :

  • Vous avez marre de votre boulot ?
  • Votre petite voix au fond de vous vous dit que vous seriez plus épanoui et plus utile ailleurs ?
  • Et que vous êtes destiné à autre chose que le train-train quotidien ?

Aller bosser, s’ennuyer, être frustré et revenir chez soi pour vous coucher tôt et vous préparer à la journée du lendemain qui dure une quarantaine d’années, c’est le quotidien de beaucoup de personnes.

Je sais déjà que certains d’entre vous liront un bout de l’article ou regarderont un bout de la vidéo, car ils attendent le conseil ultime ou la phrase impactante qui les fera bouger.

Les autres liront ou regarderont peut-être cette vidéo avec entrain, chargés d’intentions positives et se reconnaîtront dans mon histoire.

Dans tous les cas, la décision vous appartient, n’attendez d’être au pied du mur, au placard ou en burn-out pour faire un premier pas.

Sachez qu’il ne tient qu’à vous de donner un second souffle à votre vie.

Laissez-moi maintenant vous partager mon histoire.

Comment j’ai pris la décision de quitter mon job sans culpabiliser ?

citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Lorsque j’ai signé ce poste de consultant, je pensais avoir trouvé ce que je voulais.

  • Un job stimulant dans mon domaine,
  • des horaires flexibles,
  • une ambiance décontractée
  • et un temps de transport pas trop long.

Mon premier CDI semblait parfait, mais j’ai vite compris qu’il ne l’était pas.

Bien que j’appréciais certaines tâches que je faisais, l’atmosphère « décontractée » a fini par être trop politique.

  • Copinage,
  • favoritisme,
  • délit de sale gueule,
  • mise en porte à faux
  • et mensonges sont devenus le quotidien professionnel.

Les injustices semblaient de plus en plus fréquentes vis-à-vis de collègues et moi-même.

Ensuite, les restrictions budgétaires et le jeu des chaises musicales ont commencé.

Quand j’ai exprimé mon besoin d’évolution et d’apprendre de nouvelles choses, on m’a fait comprendre que je devais rester à ma place.

Je me suis ainsi promis de la jouer arriviste et stratégique.

Au fil du temps, mon corps a commencé à montrer les effets de la négativité de cette stratégie.

J’ai eu du mal à dormir, je me sentais énervé chaque matin à l’idée d’aller travailler.

Quand j’y étais, je regardais l’heure 50 fois par heure.

Je voulais que la journée s’accélère afin que je puisse finalement rentrer chez moi ou être en vacances.

C’est à peu près à ce moment que j’ai pris la décision de quitter mon job.

Quitter son job pour trouver l’épanouissement

Vous pourriez jouer avec l’idée de quitter un emploi, un projet ou une relation.

Lorsque vous quittez quelque chose qui ne vous sert plus, vous faites un pas en bonne santé vers la joie et l’accomplissement.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire.

Je prends l’exemple de la cigarette.

Arrêter de fumer peut produire une bonne quantité de culpabilité.

Pourquoi? Parce que notre société nous apprend à «ne jamais abandonner. »

La vraie question est : Comment faire ce qui est bon pour vous sans éprouver de culpabilité ou de honte?

Quitter mon job ou trouver une solution ?

  • Avez-vous épuisé toutes les solutions et ressources ?
  • Avez-vous exprimé vos sentiments à propos de cette situation négative?
  • Portez-vous un regard objectif sur le rôle que vous avez joué dans ce qui vous arrive?

Après avoir toléré des mois un environnement de travail toxique et d’ essayer de changer la situation, rien n’a changé.

Je me suis rendu compte que la seule action que je pouvais contrôler était la mienne, et je suis parti.

Je me sentais en paix parce que je savais que j’avais tout fait pour que ça marche.

Prenez un moment pour vous, pour contempler votre situation et ce que vous avez fait pour l’améliorer.

Vous saurez si vous n’avez plus du tout de solutions et de ressources.

Identifier la raison de votre départ

citation quitter son job, citation trouver sa voie, citation osez briller, citation progresser, citation changer de métier, citation reconversion professionnelle, citation confiance en soi, citation la solution est en vous

Comment QUITTER MON JOB sans culpabiliser : 4 astuces

Il est facile de se dire « je renonce à mon idée de quitter mon job » à cause de la peur de l’inconnu ou parce que vous avez déjà entendu quelqu’un dire : « Dans la vie on n’a pas tout ce qu’on veut » ou « Tu sais ce que tu perds, mais pas ce que tu gagnes ».

Si vous laissez couler votre mariage parce que c’est « trop difficile » d’arranger les choses avec votre conjoint, ou que vous ne vous lancez dans rien parce qu’un de vos parents ou un prof vous a répété que vous n’êtes bon à rien, non seulement vous prendrez une décision que vous regretterez, mais vous serez une proie facile à la culpabilité.

Certaines de mes valeurs comme la liberté et l’humain étaient bafouées quand j’étais salarié.

Il était donc évident pour moi de quitter ce travail pour entreprendre, je me suis donc senti libre de signer ma rupture conventionnelle.

Écartez la peur, faites taire votre discours intérieur négatif, et éloignez-vous des influences extérieures.

Et demandez-vous, « est-ce que j’évolue dans un environnement, un projet ou une relation qui viole mes valeurs ? »

Si la réponse est oui, vous savez que vous pouvez vous dire « c’est bon je peux quitter mon job sans culpabiliser ».

Arrêtez de vous justifier

Pendant des jours, j’ai tenté d’expliquer à mon entourage et mes collègues mes raisons de quitter mon job, et je me suis vite rendu compte que je faisais une erreur.

Expliquez à vos amis, à votre famille ou autres pourquoi vous voulez quitter votre job du jour au lendemain ouvre la porte à l’argumentaire septique et à la critique.

Il y aura toujours quelqu’un pour vous dire :

  • que vous êtes fou de quitter votre travail,
  • que la conjoncture est mauvaise,
  • c’est la crise,
  • c’est difficile de retrouver un boulot,
  • ou encore mieux, l’argument généralité d’une personne qui vous dira qu’elle connaît quelqu’un qui a pris la même décision que vous et qu’aujourd’hui elle le regrette, car elle est devenue ceci ou cela, etc.

ON S’EN FOUT !!!

Vous, c’est votre histoire et il n’y a que ça qui compte, vous savez pourquoi vous voulez tout plaquer.

Vous savez pourquoi vous en avez assez.

Vous avez votre objectif, votre épanouissement…

À vous de créer votre propre stratégie.

Ne suranalysez pas votre situation

Il est très facile de tomber dans le piège de la surréflexion en suranalysant votre situation.

  • En vous repassant en boucle des souvenirs où vous auriez du agir de telle manière.
  • En vous créant dans votre tête des scénarios dramatiques de ce que l’avenir vous réserve.
  • Tout en vous demandant si vous ne devriez pas plutôt éviter de prendre la décision de quitter votre job.

Je passais des nuits éveillées, des jours à dormir les yeux ouverts en repensant à ce que j’aurais dû faire de mieux au travail pour ne pas en arriver là.

  • J’aurais dû plus m’exprimer,
  • j’aurais dû plus m’imposer,
  • j’aurais dû ci, j’aurais dû ça.

Peut-être qu’au final c’était moi le souci, j’étais trop sensible.

Résultat? Plus je passais de temps à vivre ces émotions négatives, plus je me demandais si quitter mon job était ce qu’il y avait de mieux.

La surréflexion et la suranalyse vous prendront un temps précieux que vous pourriez utiliser pour planifier la prochaine étape de votre carrière ou de votre vie personnelle.

Ne gâchez pas ce temps !

Focalisez-vous sur la prochaine étape.

Portez votre attention sur ce que vous voulez faire :

  • Une carrière enrichissante et bien rémunérée?
  • Un projet qui vous tient à cœur ?
  • Une nouvelle aventure ?

À vous de peindre une image mentale et détaillée de ce que vous voulez atteindre, et posez les actions pour y parvenir.

Mon expérience m’a appris ce que je ne voulais pas dans un environnement de travail et m’a motivé à explorer d’autres options de carrière, y compris les petites entreprises, finalement j’ai créé ma propre activité.

Lorsque vous travaillez vers quelque chose que vous savez bonne pour vous, alors il n’y a pas de place pour la culpabilité.

Passe à l'action aujourd'hui !

Ne regarde plus ta vie filer entre tes doigts sans rien faire...

Participe gratuitement à la Formation "Trace ta voie" :

  • Le guide pour trouver sa voie et aller immédiatement de l'avant
  • Bonus 1 : 5 vidéos de coaching pour rebooster votre motivation
  • Bonus 2 : Une compilation de 30 citations inspirantes à imprimer et à afficher
  • Bonus 3 : L'accès au programme "Trace ta voie"

Se reconvertir, mais dans quoi ? Se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire

11 signes que vous devriez (peut-être) quitter votre emploi maintenant

5 autres raisons de quitter son job

10 excellentes raisons de quitter son travail

Il a osé… quitter son job de COMPTABLE pour devenir WEB-DESIGNER

Elle a osé… quitter son job et son confort pour créer sa boîte11

Elle a osé… quitter son job de consultant et devenir créatrice de bijoux

Switch & Shine – Ép 1 : Quitter son job pour entreprendre

 

The following two tabs change content below.

Jordane Z.

Coach de vie et d'affaires chez Osez Briller SAS
Coach de nouvelle génération, je suis aussi formateur. J’accompagne les personnes qui souhaitent donner du sens à leur vie professionnelle, vivre la vie qu’elles méritent et briller en société. Si vous souhaitez faire briller un peu plus votre quotidien, abonnez-vous à l'un de mes réseaux.

Derniers articles parJordane Z. (voir tous)

trouver sa voie